1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Pierre Jean Jouve, Paulina 1880 (avril 1926)
1de roman. Un chapitre d’observation psychologique ironique et minutieuse, à la Stendhal, succède à des effusions haletantes ou à
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Wilfred Chopard, Spicilège ironique (mai 1926)
2 [p. 661] Wilfred Chopard, Spicilège ironique (mai 1926) r Un léger flirt avec la muse, parce que c’est dimanche,
3 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alfred Colling, L’Iroquois (décembre 1926)
3 où la sentimentalité moderne trouve l’expression ironique qui lui convient, mais ici mêlée à une émotion plus grave, qui transp
4 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
422] la princesse, le témoin intelligent et un peu ironique des cours d’Europe à la veille de la guerre. De cette espèce de colla
5 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
5s de son égoïsme à la souris qu’un chat subtil et ironique feint de lâcher pour mieux croquer. Pourquoi ne pas se perdre sans ar
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
6 une leçon de distinguo magistrale et cruellement ironique. Je ne tiens pas du tout à imiter ce Père. Nul besoin de citer à la b
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
7s de son égoïsme à la souris qu’un chat subtil et ironique feint de lâcher pour mieux croquer. Pourquoi ne pas se perdre sans ar
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
8phes hachés, sur un ton uniformément péremptoire, ironique et hargneux. Elles redisent trois ou quatre fois de suite la même cho
9 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
9inant la plupart de ses traits sur quelques notes ironiques, destinées peut-être à indiquer qu’il n’est pas dupe, qu’il n’est pas
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
10ien et du mal selon l’Église. Mais l’émouvante et ironique dialectique de Jouhandeau est-elle très catholique, ou même très chré
11 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
11ans sa protestation à la fois violente et humble, ironique et pourtant foncièrement charitable en faveur de l’absolu évangélique
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
12la confusion des doctrines, reparaître les traits ironiques du grand visage de Kierkegaard, il me vient à l’esprit une image dont
13 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Quelques œuvres et une biographie de Kierkegaard (26 mai 1934)
13vèle admirablement concrète. Le génie familier et ironique de Kierkegaard a créé dans cette œuvre une abondance d’illustrations
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
14omme est un sujet (au sens initiateur, et non pas ironique !) et qu’il dépend de lui que l’objet soit ou non présent. Mais alors
15 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
15 l’accusa de panthéisme. Constant, drôle de corps ironique, esprit exact dont les erreurs ne sont jamais que défaillances de car
16 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
16a juste portée de ces attaques, avec une patience ironique, mais aussi dans la crainte et le tremblement d’une foi sans cesse co
17 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
17ssources : néant. Reste : 90 francs. Une remarque ironique de ma femme sur mes petits comptes, avait amené la première explosion
18à ces défis, fussent-ils géniaux, par des énigmes ironiques. Au bout du compte, Don Juan ne comprend rien aux femmes, Napoléon me
18 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
19 donne sa verve, son accent personnel tour à tour ironique ou émouvant. En fait, toutes les affirmations fondamentales de la Réf
19 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
20s ? Les journaux français sont pleins d’allusions ironiques au mot de Goering sur le beurre remplacé par les canons. Voici la réa
20 1938, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Caquets d’une vieille poule noire (août 1938)
21 choses bien instructives — (« instructives » est ironique) — dans votre expérience. Témoin la fameuse poule noire et ses treize
21 1939, Esprit, articles (1932–1962). Autour de L’Amour et l’Occident (septembre 1939)
22ident , par sa forme même d’apostrophe amicale et ironique, provoque et engage un dialogue. J’ai d’autant moins envie de m’y sou
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
23nte à mes yeux une sorte de parabole terriblement ironique pour nous autres, et par là-même, peut-être, salutaire. Victor Hugo a
23 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
24ofane. Voici comment. Le Diable est sardonique et ironique à souhait, mais il ne supporte pas l’humour, et c’est par là, probabl
24 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
25ans sa protestation à la fois violente et humble, ironique et pourtant foncièrement charitable, en faveur de l’absolu évangéliqu
26la confusion des doctrines, reparaître les traits ironiques du grand visage de Kierkegaard, il me vient à l’esprit une image dont
25 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
27’y arrête avec une sorte d’honnêteté méticuleuse, ironique et désespérée. [p. 116] II Le Château, où la grâce énigmatique Au
28’y a pas eu d’incarnation. Reste une clairvoyance ironique et lassée, et peut-être un dernier espoir de s’en tirer malgré l’abse
26 1945, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique de la vie quotidienne (19 octobre 1945)
29 d’essayer de m’influencer par quelques remarques ironiques pour m’accorder à leurs manières. Il y a tant de bizarreries dans le
27 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
30(Et pendant une seconde je n’ai pas su s’il était ironique ou sérieux.) Une bonne idée… Seulement ce n’est rien d’en parler. Il
28 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
31e-t-il, d’un étrange caprice, ou d’une négligence ironique des dieux policiers de l’Europe. Comme il serait facile de pincer, n’
29 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
32de tête et sa présence d’esprit indiscernablement ironique, admirante et solennelle. Qu’on lui donne un royaume ! Ou plutôt non 
30 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
33mension tragique de notre vie, voici qu’un destin ironique se charge de l’approfondir. Non pas le temps, mais notre œuvre elle-
31 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
34 d’essayer de m’influencer par quelques remarques ironiques pour m’accorder à leurs manières. Il y a tant de bizarreries dans le
32 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
35échir, et trouvent commode de répéter les slogans ironiques des saboteurs — moutons criant avec les loups, nigauds et paresseux d
33 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
36t aussi ! » Cette fin de non-recevoir, lyrique et ironique, nous renvoie proprement à notre affaire. Et notre affaire me paraît
34 1950, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Europe unie et neutralité suisse (novembre-décembre 1950)
37sse a le don de provoquer des sourires légèrement ironiques ou incrédules chez certains de nos voisins. Qu’ils comptent plutôt le
35 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
38euse mélancolie qu’ils dissimulent sous un masque ironique. Et voici que ces deux individus, pour qui la vie en soi est déjà un
36 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
39ériale et royale » d’un amour exigeant, lucide et ironique. Mais elle appartenait à un milieu social, à un clan politique et cul
37 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
40el » 10 . Et dans In vino veritas, l’un des héros ironiques de Kierkegaard définit l’amour comme le lieu où « la vie spirituelle
38 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
41ériale et royale » d’un amour exigeant, lucide et ironique. Mais elle appartenait à un milieu social, à un clan politique et cul
39 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
42euse mélancolie qu’ils dissimulent sous un masque ironique. Et voici que ces deux individus, pour qui la vie en soi est déjà un
40 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
43zet, que Nietzsche opposera « comme une antithèse ironique » au marécage, à la magie, à l’histrionisme, au germanisme, à la chas
41 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
44zet, que Nietzsche opposera « comme une antithèse ironique » au marécage, à la magie, à l’histrionisme, au germanisme, à la chas
42 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
45s conventions. Ni grand, ni beau, ni blond, l’œil ironique, irascible, fumant à la chaîne, et d’une simplicité déconcertante, il
43 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
46connues soulignent toujours ce regard vif, un peu ironique, au détriment de cette mâchoire carrée), les doigts coupés court. Voi
44 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
47fois sa gloire faite à Paris. Mais bien avant cet ironique retour des choses, il avait su créer autour de lui tout un pays, plus
45 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
48de tête et sa présence d’esprit indiscernablement ironique, admirante et solennelle. Qu’on lui donne un royaume ! Ou plutôt non 
46 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
49des inventions. Duchamp se manifeste par retraits ironiques, agit par ses absences un peu sournoises, par petites touches imperce