1 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
1avoir sur l’être, l’anonyme sur le personnel, à l’irresponsable sur le responsable, à la masse et à l’individu abstrait sur la person
2 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — c. Le vrai pouvoir des intellectuels et son usage
2 la dissociation de l’homme en esprit et en corps irresponsables l’un de l’autre. La bourgeoisie libérale ne sait plus honorer l’espri
3 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
3n de l’homme ? Loi historique ou acte personnel ? Irresponsable ou responsable ? Telle est, je crois, en définitive, la question simp
4t, il fonde en lui la dictature du nombre et de l’irresponsable. Je pourrais maintenant vous donner une contrepartie, tenter de vous
4 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
5as celle de Marx lui-même — tend à rendre l’homme irresponsable, obéissant aux seules lois que lui révèle la science, nouvelle théolo
5 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
6 d’être responsable. Le monde actuel est peuplé d’irresponsables. Le « prolétaire » tel que le fabrique le capitalisme est défini par
6 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
7 [p. 259] 5 Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) Chose étrange, le 6
8ait fidèlement les nuances d’une pensée détachée, irresponsable par définition. Ii n’y a pas que du mal à en dire : cela nous a valu
9a nature et son mouvement originel, est libérale, irresponsable, ne devient pas libératrice et responsable du seul fait qu’elle se me
10en toute clarté qu’ils étaient de vrais libéraux, irresponsables nés 83 , égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » poli
7 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
11n de l’homme ? Loi historique ou acte personnel ? Irresponsable ou responsable ? Telle est, je [p. 153] crois, en définitive, la ques
12aintenant, en lui, la dictature du nombre et de l’irresponsable. Je pourrais maintenant vous donner une contrepartie, tenter de vous
8 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
13e rien de lui. La foule nous veut tout simplement irresponsables, par cela seul, nous la flattons, et elle nous reconnaît pour siens.
9 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
14 d’être responsable. Le monde actuel est peuplé d’irresponsables. Le « prolétaire » tel que le fabrique le capitalisme est défini par
10 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
15onnelle ; c’est se reconnaître esclave des mythes irresponsables de l’époque. Lorsque nous disons que nous sommes contre la bourgeoisi
16 d’une collectivité dont chaque membre se déclare irresponsable. Les mythes collectifs devant lesquels tremblent et s’agenouillent un
17êmes, hic et nunc, la dictature du nombre et de l’irresponsable. La personne, au contraire de l’individu charrié par tous les destins
11 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
18c l’époque. Notre culture périt d’être par trop « irresponsable ». Peut-être nous faut-il revenir vers les chefs pour apprendre à nou
12 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
19mais un tel esprit n’est né dégagé de tous liens, irresponsable. Et s’il existe en apparence des êtres qui méritent le nom de clercs
13 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Quatre indications pour une culture personnaliste (février 1935)
20es de l’évasion, etc.) Les uns et les autres sont irresponsables de leur enseignement ou de leurs fantaisies. Ce caractère les isole d
14 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
21réhension des expériences religieuses, est vaine, irresponsable, impuissante et antisociale. » Je crois que cette phrase exprime la p
15 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
22des générations à se concevoir en toute honnêteté irresponsables de leur destinée. Pensée bourgeoise et doctrines étatistes Au terme
23ue pose la liaison de l’étatisme et d’une culture irresponsable. Faut-il marquer qu’un tel problème déborde largement le plan des con
16 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
24correcte ». [p. 51] Ainsi l’intelligence devient irresponsable. Les clercs s’y résignent et même s’en vantent : c’est plus commode a
17 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
25tion est correcte. » Ainsi l’intelligence devient irresponsable. Les clercs s’y résignent et même s’en vantent : c’est plus commode.
18 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
26 [p. 19] Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938) ad Chos
27ait fidèlement les nuances d’une pensée détachée, irresponsable par définition. Il n’y a pas que du mal à en dire : cela nous a valu
28a nature et son mouvement originel, est libérale, irresponsable, ne devient pas libératrice et responsable du seul fait qu’elle se me
29en toute clarté qu’ils étaient de vrais libéraux, irresponsables nés 79 , égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » poli
19 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
30alement la vocation de la personne dans l’anonyme irresponsable, — le monde moderne (et chacun de nous en lui) se rend à la loi de Sa
20 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
31iable est de flatter notre tendance à nous sentir irresponsables, par le moyen d’oracles prononcés au nom d’un destin sans appel. L’an
32essens notre obscur désir de fuite dans l’anonyme irresponsable, et la très vieille tentation de compenser nos inquiétudes par l’utop
33e constante et masochiste propension à se vouloir irresponsable. Tout lui sert d’alibi, tout lui est bon pour prouver qu’il n’y était
34istre aisance à s’avouer vaincu, à se reconnaître irresponsable, on dirait presque : à s’en vanter. En d’autres temps, on se défendai
21 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
35e rien de lui. La foule nous veut tout simplement irresponsables ; par cela seul, nous la flattons, et elle nous reconnaît pour siens.
22 1946, Lettres sur la bombe atomique. 9. Paralysie des hommes d’État
36 chefs responsables de notre sort sont en réalité irresponsables ? Et qu’ils usurpent le nom de gouvernants ? J’essaye de me mettre à
37pas celle de la paix. Ils agissent donc comme des irresponsables, provoquant ce qu’ils veulent éviter. Et [p. 58] le public a l’air de
38e qu’ils vont faire ou laisser faire de nos vies. Irresponsables moins par incapacité — ils suffiraient aux tâches courantes — que par
23 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
39, des gouvernants, des militaires, et de tous les irresponsables qui nous mènent, obéit secrètement au bon sens. Elle nous mène à la m
24 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Les nouveaux aspects du problème allemand (30 mai 1946)
40par cinquante millions de prolétaires politiques, irresponsables et sans espoir, candidats au suicide, à la stupidité, à l’illuminisme
25 1946, Combat, articles (1946–1950). Paralysie des hommes d’État (21 mai 1946)
41 chefs responsables de notre sort sont en réalité irresponsables ? Et qu’ils usurpent le nom de gouvernants ? J’essaie de me mettre à
42pas celle de la paix. Ils agissent donc comme des irresponsables, provoquant ce qu’ils veulent éviter. Et le public a l’air de trouver
43e qu’ils vont faire ou laisser faire de nos vies. Irresponsables moins par incapacité — ils suffiraient aux tâches courantes — que par
26 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
44ait fidèlement les nuances d’une pensée détachée, irresponsable par définition. Il n’y a pas que du mal à en dire : cela nous a valu
45a nature et son mouvement originel, est libérale, irresponsable, ne devient pas libératrice et responsable du seul fait qu’elle se me
46en toute clarté qu’ils étaient de vrais libéraux, irresponsables nés 2 , égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » polit
27 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
47, des gouvernants, des militaires, et de tous les irresponsables qui nous mènent, obéit secrètement au bon sens. Elle nous mène à la m
28 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
48l’amour. Il reste chaste ou se comporte en animal irresponsable, mimant une sorte d’innocence. Disons, pour fixer les idées, que les
29 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
49C’est avec la poussière des individus civiquement irresponsables que les dictateurs font leur ciment. Et nous avons pu voir, pendant l
30 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
50 de l’inefficacité des efforts contradictoires et irresponsables ; enfin, le stade de l’imitation, du conformisme pur, pour le faire a
31 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
51la grande presse et la radio des pays libres mais irresponsables ont tout fait pour nous aveugler depuis un an. Les voici qui nous jet
32 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
52s vrais maîtres ? C’est trop dire. Car elles sont irresponsables.   Trois exemples. — On dit un peu partout — livres, articles et fil
33 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
53dans l’abîme du néant, après le dernier ricochet. Irresponsable comme toute force naturelle, Don Juan incarne donc, si l’on ose dire,
34 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
54dans l’abîme du néant, après le dernier ricochet. Irresponsable comme toute force naturelle, Don Juan incarne donc, si l’on ose dire,
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
55une espèce animale désordonnée, lubrique, rapace, irresponsable et affamée ; et notre âme un cloaque de crimes potentiels, comme l’on
36 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
56ur le mal, pour l’honneur ou pour le châtiment. L’irresponsable n’est pas libre, et celui qui agit sous contrainte n’est pas responsa
37 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
57ai aux huissiers : « Faites sortir ce journaliste irresponsable », Paul van Zeeland, qui devait présider la séance de clôture du Cong
38 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
58bien ou le mal, pour l’honneur ou le châtiment. L’irresponsable n’est pas libre, et celui qui agit sous contrainte n’est pas responsa
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
59s vrais maîtres ? C’est trop dire. Car elles sont irresponsables. Trois exemples. — On dit un peu partout — livres, articles et films
40 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
60(n° du 15 juin 1938) un article intitulé « Trop d’irresponsables s’engagent ». En voici quelques citations : Ils ont signé pour le Né
41 1973, Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui (1973). Responsabilité de l’écrivain dans la société européenne d’aujourd’hui
61s dénués de réalité personnelle et par définition irresponsables : « Ça parle » et non pas vous ou moi, à travers quelque chose qui n’
62nsée qui par sa nature est « libérale » au sens d’irresponsable, ne devient pas libératrice et responsable du seul fait qu’elle se me
42 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
63t-être se réaliser. Pas de liberté réelle pour un irresponsable : or il faut bien reconnaître que la Cité moderne tend à faire de nou
64que la Cité moderne tend à faire de nous tous des irresponsables, et que les dimensions mêmes de nos États-nations et de nos villes le
43 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
65vie publique, en lieu et place des fonctionnaires irresponsables, mais d’autant plus tyranniques, envoyés par l’État central. Et c’est
44 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
66trouvons ici l’attitude de pensée essentiellement irresponsable que j’entends ici dénoncer : elle voudrait nous faire croire que la s
45 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
67 fomentent, que par toutes sortes d’interventions irresponsables, barrages et canaux mal étudiés (à trop court terme et hors des cycle
68est toujours fuir devant sa liberté et se vouloir irresponsable. C’est supposer un monde où le mal n’existe pas, mais seulement la fa
46 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
69trouvons ici l’attitude de pensée essentiellement irresponsable que ce livre entend dénoncer : elle voudrait nous faire croire que la
47 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
70e l’individu assujetti à l’arbitraire d’un prince irresponsable, puisqu’il n’a de comptes à rendre à personne et ne doit répondre de
48 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
71ur dénoncer « ces fauteurs de crise dont l’action irresponsable n’aboutit qu’à créer du chômage ». Voici enfin ceux qui répètent en c
49 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
72en toute clarté qu’ils étaient de vrais libéraux, irresponsables nés égarés pour un temps dans les voies de « l’engagement » politique
50 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
73 sociétés toujours plus anonymes et toujours plus irresponsables. D’urgence Il est temps de mettre l’économie au service des finalit
51 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
74nt à sens unique à des gens passifs, c’est-à-dire irresponsables au sens étymologique du mot : « incapables de réponse ». Ceux qui ont
52 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
75te, rançon fatale d’un individualisme civiquement irresponsable. Ignore-t-il, comme J.-F. Revel 61 , que dans la distinction entre in
76ignore-t-il que la résultante de l’individualisme irresponsable est la masse agglomérée, — qu’il prend pour une « communauté » ? (J’a
77oir sur l’être, à l’anonyme sur le personnel, à l’irresponsable sur le responsable, à la masse et à l’individu abstrait sur la person