1 1920, Articles divers (1924–1930). La Tour de Hölderlin (15 juillet 1929)
1chestre s’est mis à jouer des ringues charmantes, jazz et clarinette, chansons de Mai. Les bateaux qui dérivent dans le vois
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
2s repris … Les archets jouaient sur mes nerfs. Le jazz martelait mon désespoir. Désespoir étroit, ces œillères géantes aux p
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.1. La Tour de Hölderlin
3chestre s’est mis à jouer des ringues charmantes, jazz et clarinette, chansons de Mai. Les bateaux qui dérivent dans le vois
4 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
4ec une aimable réserve, un maté et des disques de jazz. L’une est une noire Argentine, l’autre une Irlandaise aux yeux pâles
5 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
5incant. Si je leur dis qu’Hitler interdirait leur jazz, persécuterait leurs juifs, étatiserait leur industrie, supprimerait
6 l’inverse, mais pire encore, ils croiront que le jazz, la libre concurrence, et la radio, sont des choses assez importantes
6 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
7che l’Adeste Fideles et des carols transformés en jazz hot par les klaxons d’interminables embarras de trafic. Aux vitrines
7 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
8 découvert l’art nègre, les masques, la magie, le jazz, que l’Afrique noire se précipite dans le nationalisme, les jeux parl
8 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
9 découvert l’art nègre, les masques, la magie, le jazz, que l’Afrique noire se précipite dans le nationalisme, les jeux parl
9 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
10t : l’invention de l’amour au xiie siècle, et le jazz, de notre temps. Au xiie siècle de l’ère chrétienne, une conception
11ette interférence de cultures. Second exemple. Le jazz, style musical, style de chant et de danse, et presque style de vie d
12bre de ces negro spirituals, liés aux origines du jazz. Et vous savez les conséquences du jazz et de l’art nègre sur la musi
13igines du jazz. Et vous savez les conséquences du jazz et de l’art nègre sur la musique et la peinture européennes, d’Apolli
10 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
14tal et la peinture abstraite ? L’art africain, le jazz négro-américain au xxe siècle ? Tout cela ne ferait encore qu’une mo
11 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
15puis la peinture abstraite ; l’art africain et le jazz négro‑américain au xxe siècle ? Tout cela dure, agit et vit en nous
12 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). La cité européenne (18-19 avril 1970)
16 ; l’apport slave au xixe  ; l’art africain et le jazz nègre américain au xxe siècle ? ⁂ Tout cela dure, agit et vit en nou
13 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
17e. Puis dans les années 1920, c’est l’invasion du jazz — le jazz, ou musique « anglo-nègre », comme l’écrit d’une manière pe
18ns les années 1920, c’est l’invasion du jazz — le jazz, ou musique « anglo-nègre », comme l’écrit d’une manière pertinente a
19énérations de créateurs, d’avant-gardistes. Si le jazz a marqué certaines œuvres de Darius Milhaud par exemple, alors en réa