1 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Bopp, Interférences (décembre 1927)
1de géométrie. Un scientisme assez insolent et les joyeuses révoltes de sa verve « interfèrent » en lui. Et aussi (presque imperc
2 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
2re ». Et Dieu avait une place plus grande dans la joyeuse lumière de notre ciel simplifié. Et voilà, n’est-ce pas, un ton et u
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3de branche en branche sur le camphrier du jardin, joyeux et insouciants. Eiichi se demanda s’il y avait des procureurs dans le
4 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Éloge de l’imprudence, par Marcel Jouhandeau (septembre 1932)
4reux avec le pleutre, une âme triste avec une âme joyeuse. » Voilà bien le leitmotiv de l’œuvre entière de Jouhandeau. Et souda
5 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
5u sommaires, mais ce défaut procède de la vigueur joyeuse dont l’auteur fait preuve dans l’attaque d’un problème entre tous urg
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
6rtain orgueil humaniste, d’une certaine insolence joyeuse à nier les valeurs transcendantes, d’une certaine âpreté rationaliste
7 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
7re moi, et je saurai forcer mes mains cruelles et joyeuses sur leur prise solide, et je le pétrirai selon la loi nouvelle. Advie
8 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
8ur qui cherche ses mots dans sa pipe, et le voilà joyeux parce qu’il a trouvé, et que cela touche d’autres hommes, qui ne sava
9eur structure, visible ou secrète, la dialectique joyeuse de la personne en acte. Que celui qui s’engage dans leur lecture épro
9 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
10rtain orgueil humaniste, d’une certaine insolence joyeuse à nier les valeurs transcendantes, d’une certaine âpreté rationaliste
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
11u soleil dans une liberté naïve et nue, pauvre et joyeuse… Mais je vois bien qu’il me faut expliquer pourquoi nous venions dans
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
12 suffit en particulier [p. 148] à transformer une joyeuse virée en devoir d’hygiène hebdomadaire. Ce ne serait plus s’échapper,
12 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
13ans les assertions de Luther, ni dans sa négation joyeuse du libre arbitre. Ses coups violents n’ébranlent plus que le « vieil
14t à prêcher l’amor fati, l’adhésion volontaire et joyeuse à la fatalité inéluctable. C’est dans cette volonté de reconnaître no
13 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
15u soleil dans une liberté naïve et nue, pauvre et joyeuse. Mais je vois bien qu’il me faut expliquer pourquoi nous venions dans
14 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
16omme « asocial » celui qui ne manifeste pas une « joyeuse » ardeur au service du Parti. Voici la « Prière d’un Philistin » (Spi
17ring, Blomberg, des généraux, salués par des heil joyeux. Le gouverneur de la province nasille des lieux communs, mal écouté.
15 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Victoire à Waterloo, par Robert Aron (février 1938)
18oo, par Robert Aron (février 1938) ak « Soudain joyeux il dit : Grouchy! — C’était Grouchy. » Et Waterloo fut une victoire.
16 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
19 avec l’autre sexe 40 et ces clairs troubadours, joyeux et fous, dit-on, chantant l’amour, le printemps, l’aube, les vergers
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
20 immortel et paré ! S’il est vrai qu’ici-bas tant joyeux de son mal votre désir s’apaise par un coup d’œil, une parole, une ch
21rie », moines italiens appelés aussi « chevaliers joyeux » à cause de leur vie dissolue, et malgré leur saint patronage. 6.
22 les hommes sur le point de mourir Se sont sentis joyeux ! Ceux qui veillent sur eux Disent : l’éclair avant la mort. Mais moi
18 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
23rie insolente, dans cette jactance batailleuse et joyeuse, comment ne voir que faiblesse et défaut ? Ira-t-on peut-être plus lo
19 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
24r à son tour source de perversion. La paillardise joyeuse est certainement l’une des formes les moins diaboliques du péché. Je
20 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
25onie nouvelle, d’un style de vie plus dur et plus joyeux… J’appelle et je pressens — c’est une phrase de Poe qui depuis quelqu
21 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
26r à son tour source de perversion. La paillardise joyeuse est certainement l’une des formes les moins diaboliques du péché. Je
22 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
27ans les assertions de Luther, ni dans sa négation joyeuse du libre arbitre. Ses coups violents n’ébranlent plus que le vieil ho
28t à prêcher l’amor fati, l’adhésion volontaire et joyeuse à la fatalité inéluctable. C’est dans cette volonté de reconnaître no
23 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
29rive, la cloche du couvent des Frères paulistes — joyeux nageurs, plongeurs bruyants — sonne pour les vêpres. Ce lac clair, qu
24 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
30 chantent alors à l’unisson. L’esprit offensif et joyeux, le corps qui se sent « plein dans sa peau » partagent les richesses
25 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
31rie insolente, dans cette jactance batailleuse et joyeuse, comment ne voir que faiblesse et défaut ? Ira-t-on peut-être plus lo
26 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
32e Canterbury, des députés socialistes anglais, un joyeux anarchiste italien, des ministres allemands aux lunettes sans bord… M
27 1948, Suite neuchâteloise. VIII
33propriétaire. Nous marchions à grandes enjambées, joyeux de sentir nos gros talons cloutés mordre dans le sol élastique. Souda
28 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
34affectés par les résistances qu’ils prévoient que joyeux de leurs découvertes. Ils font ces découvertes contre les autres, qu’
29 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
35 [p. 3] Les joyeux butors du Kremlin (août 1956) t On discutera longtemps encore, peut
36on du peuple, personne ne songe à contester à ces joyeux et francs butors l’usage enfin « démocratique » et « pacifique » des
37concret » d’obtempérer à l’ordre humoristique des joyeux Butors du Kremlin : « Désormais, chaque PC volera de nos propres aile
30 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
38 su réagir devant l’outrage exorbitant, quand les joyeux Butors, enflant la voix, ont défini la pauvre guerre d’Égypte en term
31 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
39r la tolérance Le Traité sur la tolérance est un joyeux fatras. On y trouve un récit de l’affaire Calas, des considérations s
32 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
40L’échéance de septembre (septembre 1957) af Les joyeux Butors du Kremlin sont quatre de moins, est-ce un gain ? Une seule ch
33 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
41. Après avoir craché sur la tombe de Staline, les Joyeux Butors du Kremlin ont inauguré le nouveau cours : à la liquidation sa
34 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
42américain ou réagir à la dernière déclaration des Joyeux Butors du Kremlin, lesquels visaient eux-mêmes ce qu’on nomme l’opini
35 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
43rie insolente, dans cette jactance batailleuse et joyeuse, comment ne voir que faiblesse et défaut ? Ira-t-on peut-être plus lo
36 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
44plement en quelques mots : Tristan, triste temps, joyeuse éternité. — Don Juan, joyeux moments, éternité d’enfer. Un contraste
45stan, triste temps, joyeuse éternité. — Don Juan, joyeux moments, éternité d’enfer. Un contraste aussi pur, terme à terme, imp
37 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
46e Zeus ; le dauphin, sorti de l’abîme, cabriolait joyeux au-dessus de l’eau qui s’enflait. Les Néréides surgirent du fond de l
38 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
47après le pillage, n’ont plus qu’à s’en retourner, joyeux, chacun dans son pays : Europenses vero… spolias tantum et manubias
39 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
48s s’emplissaient de leurs chants et de leurs cris joyeux ; un immense surplus d’énergies vierges se répandait en amour et en j
40 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
49plement en quelques mots : Tristan, triste temps, joyeuse éternité. — Don Juan, joyeux moments, éternité d’enfer. Un contraste
50stan, triste temps, joyeuse éternité. — Don Juan, joyeux moments, éternité d’enfer. Un contraste aussi pur, terme à terme, imp
41 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
51e est notre destin, mais ce doit être un éphémère joyeux. Il n’y a pas de plus grand pécheur sur la terre que celui qui assomb
42 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
52e Canterbury, des députés socialistes anglais, un joyeux anarchiste italien, des ministres allemands aux lunettes sans bord… M
43 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
53américain ou réagir à la dernière déclaration des Joyeux Butors du Kremlin, lesquels visaient eux-mêmes ce qu’on nomme l’opini
44 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
54affectés par les résistances qu’ils prévoient que joyeux de leurs découvertes. Ils font ces découvertes contre les autres, qu’
45 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
55« audacieux, pieux, et d’un caractère extrêmement joyeux ». Deux fois excommunié ; la seconde fois à cause de sa liaison affic
46 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
56ng, Blomberg, des généraux, salués par des heil ! joyeux. Le gouverneur de la province nasille des lieux communs, mal écouté.
47 1977, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La réponse de Denis de Rougemont (1977)
57gique du genre ! Mais il y a le comique aussi, le joyeux, les jugements de fait, plus encore que de valeur, en flagrante contr