1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
1st le fédéralisme. L’individu étant conçu par les juristes à partir de l’ensemble, ses droits dépendent, en pratique, du bon pla
2 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
2t les hommes d’État que nous leur opposons, vieux juristes ou parlementaires professionnels, coupés de la nation vivante et pris
3 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
3t les hommes d’État que nous leur opposons, vieux juristes ou parlementaires professionnels, coupés de la nation vivante et pris
4 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
4! ». Nous avons transigé. Morale : Un Français né juriste et malin aurait essayé de me rouler en interprétant adroitement la le
5 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
5sité de l’émotion remplace la vérité mesquine des juristes. Et cela nous fait comprendre bien des choses à première vue sans lie
6 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
6uerre ? Ni l’argument des réalistes, ni celui des juristes, ni celui des stratèges, ne suffiraient à justifier notre refus de pa
7 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
7revendiquons perd ses rayons dorés aussitôt qu’un juriste la formule. Ainsi la star que l’on épouse n’est plus une star pour so
8 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
8sité de l’émotion remplace la vérité mesquine des juristes. Et cela nous fait comprendre bien des choses à première vue sans lie
9 1948, Suite neuchâteloise. I
9 Rousseau. Certains ont entendu parler [p. 12] du juriste Emer de Vattel, ou des travaux de Jean Piaget sur la psychologie de l
10 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
10atrons, des socialistes et des conservateurs, des juristes et des écrivains, des professeurs et des évêques, ainsi que de nombre
11 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
11nistration de la justice 9 . Un autre auteur, le juriste F. Fleiner, a démontré que la caractéristique de l’État populaire sui
12 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
12ratiqueront en Afrique ou en Amérique du Sud, des juristes qui introduiront dans la législation des pays les plus lointains et l
13 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
13. Nous sommes un groupe de discussion, réunissant juristes et penseurs politiques d’écoles et de tendances variées, qu’anime un
14 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
14ses d’un langage commun. Puis M. van Kleffens, en juriste rompu aux négociations gouvernementales, exposa sans passion le probl
15 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
15ses d’un langage commun. Puis M. van Kleffens, en juriste rompu aux négociations gouvernementales, exposa sans passion le probl
16 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
16t universitaires, éditeurs, ingénieurs, médecins, juristes : les questions qui peuvent les grouper et qui appellent un effort co
17Europe se dessinent chez les ingénieurs, chez les juristes, chez les médecins et les pharmaciens… À mesure que s’élargit la base
17 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
18’ordinaire. Enfin, il ne s’agit pas de former des juristes ou des économistes, par exemple qui seraient dits « européens » parce
19ope. Agriculteurs, jeunes patrons, syndicalistes, juristes, sociologues, pharmaciens, hygiénistes, etc., qui ont à faire face à
18 1960, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC (1959-1960)
20ildes du livre, et du disque, agences de presse ; juristes, historiens, sociologues, éditeurs, ingénieurs, cinéastes, hygiéniste
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
21térieur de l’Europe. On les voit combinés chez le juriste Pierre Du Bois et chez le roi Georges Podiebrad, chez le guerrier Fra
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
22e la morale chrétienne et de la raison. Quant aux juristes, en régression sur la coutume du Moyen Âge, [p. 77] c’est à peine s’i
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
23le français. Le premier serait très bien pour les juristes, mais le second plus pratique pour les gens de qualité. IX. — Des ob
24être sage au milieu des fous. 101 Bluntschli, juriste international suisse du xixe siècle : Sa faconde bavarde et délayée
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
25 psychologue, logicien, métaphysicien, historien, juriste, philosophe, diplomate, théologien, conseiller des princes, voyageur
23 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
26emand Constantin Frantz sur Le Fédéralisme. Ni le juriste suisse, ni le diplomate prussien ne semblent rien devoir au socialist
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
27d’association. Genossenschaftsrecht, dit le grand juriste Gierke. … Lorsque l’imperium romanum fut, par miracle, devenu chrétie
25 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
28 Madariaga, Étienne Gilson et Charles Morgan, des juristes et des économistes de premier plan, beaucoup de syndicalistes, quelqu
26 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
29nguistes, folkloristes, archéologues, numismates, juristes, agronomes, historiens de la philosophie, de l’art ou de la religion,
27 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
30 fédéralistes européens, le projet très précis du juriste zurichois reste une des hypothèses de travail les plus fécondes dont
31age l’histoire de la liberté ». [p. 12] Le grand juriste Max Huber écrit, pendant la dernière guerre : À l’heure actuelle, no
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
32’extraira plus jusqu’en 1760, [p. 44] année où le juriste bâlois J. H. Gleser en découvre une copie dans les archives de Stans,
29 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
33dence paysanne ne suffit plus. Dès 1878, le grand juriste zurichois, J. C. Bluntschli, dans un ouvrage intitulé Organisation d’
30 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
34stration de la justice. 58 Un autre auteur, le juriste F. Fleiner, a démontré que la caractéristique de l’État populaire sui
35À ce propos, il faut remarquer que les vingt-huit juristes composant le Tribunal fédéral n’ont pas, comme le Conseil d’État fran
31 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
36 fédéralistes européens, le projet très précis du juriste zurichois reste une des hypothèses de travail les plus fécondes dont
37st davantage l’histoire de la liberté. » Le grand juriste Max Huber écrit pendant la dernière guerre : À l’heure actuelle, not
32 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. V. Appendice. Bref historique de la légende de Tell
38 de Freudenberg : c’est en 1760, en effet, que le juriste bâlois J.-H. Gleser donne en latin et en allemand le texte fondamenta
33 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
39ues, à des politologues, à des économistes, à des juristes, mais aussi à des responsables du Plan, à des hommes politiques comme
34 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
40atrons, des socialistes et des conservateurs, des juristes et des écrivains, des professeurs et des évêques, ainsi que de nombre
35 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
41ldes du livre, et du disque ; agences de presse ; juristes, historiens, sociologues, éditeurs, ingénieurs, cinéastes, hygiéniste
36 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
42nguistes, folkloristes, archéologues, numismates, juristes, agronomes, historiens de la philosophie, de l’art ou de la religion,
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
43ues, à des politologues, à des économistes, à des juristes, à des responsables du Plan et même à des hommes politiques comme Men
38 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Au défi de l’Europe, la Suisse (31 juillet-1er août 1971)
44ons plutôt un grand Zurichois du siècle passé, le juriste J.-C. Bluntschli, qui écrivait en 1875 : La Suisse a émis et réalisé
39 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
45s, la plupart des historiens continentaux, et les juristes du xxe siècle, [p. 224] nous est aujourd’hui présenté, comme « le ré
40 1977, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La réponse de Denis de Rougemont (1977)
46à des hommes politiques, à des philosophes, à des juristes, à un ethnographe, etc. On y trouve en général deux parties. Pour la
41 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
47ifiques, littéraires, sociologues, philosophes et juristes, directeurs d’agences nationales de la presse ou de la radio, hommes
42 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
48 les écrits des savants, historiens, philosophes, juristes mêmes. On en trouverait autant d’exemples qu’il y a d’emplois de ces
49ent l’audace jusqu’à l’invoquer à leur tour : les juristes des Pays-Bas « prétendent qu’un accueil de missiles américains consti