1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
1sant. Il apporte les plus délicats scrupules à sa justification, « prêt à tous les effacements » (p. 59). Là où d’autres triompheraie
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
2 en ceci : que la pensée n’est plus pour elle une justification idéale de l’égoïsme ou de l’indifférence, mais une obligation urgente
3 le renouveau, le sacrifice salutaire et l’unique justification de la pensée. Une telle évolution peut paraître favorable à la pensée
3 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
4de celui qui croit trouver dans cette sentence la justification de son refus de vivre. Mais il existe une sagesse qui semble bien n’ê
5r et tous nos sic et non, qu’y a-t-il entre cette justification totale et toutes les affirmations orgueilleuses ou modestes de notre
4 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
6ence, le motif absolu de l’action du chrétien, la justification de cette action et la vision de ses buts immédiats. J’aurais pu faire
5 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
7tiens à marquer toutefois qu’ils ne sont pas sans justifications philosophiques, voire même théologiques… mais nous en parlerons une a
8e, et dure encore… Et le capitalisme ! Son unique justification humaine reposerait dans la maxime : l’argent fait le bonheur, — si pa
6 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
9lectorales, d’éditoriaux de l’Ami du Peuple, de « justifications » aux congrès radicaux : voilà qui est pratique, c’est-à-dire élector
10Aucun ne rompt, aucun ne risque, tous abondent en justifications éloquentes. Justification de leurs actes ? Non. Justifications de leu
11sque, tous abondent en justifications éloquentes. Justification de leurs actes ? Non. Justifications de leurs intentions, [p. 172] de
12s éloquentes. Justification de leurs actes ? Non. Justifications de leurs intentions, [p. 172] de leurs revirements intérieurs, de leu
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
13ur l’art » reste sa méthode, et lui tient lieu de justification ; or cette doctrine est proprement bourgeoise ; conservatrice, en fai
8 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
14i par elles. Et c’est de lui qu’elles tirent leur justification, et non l’inverse. En d’autres termes, lorsque nous parlons du concre
15carence du spiritualisme une espèce provisoire de justification. Il y a dans [p. 380] cette révolte un certain ascétisme : celui des
9 1934, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Taille de l’homme, par C. F. Ramuz (avril 1934)
16re : son attente est présence, et porte en soi sa justification. À ceux qui croient aux fatalités de l’Histoire, il faut dire simplem
10 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
17més, l’utilitarisme grossier trouve une espèce de justification, assez piteuse en théorie, je le concède, mais des plus efficace dans
11 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Recherches philosophiques (septembre 1935)
18’orientation actuelle des Recherches une sorte de justification historique de grande envergure. Löwith voit en Hegel l’achèvement de
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
19ls vont au contraire lui donner ses plus géniales justifications. Seulement ils le justifieront dans l’absolu, comme un idéal religieu
13 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
20ande à la lecture une évasion, un stupéfiant, une justification du monde injuste, une occasion de refuser le premier pas dans l’imméd
14 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
21ler. Simplement, un tel mouvement n’aurait aucune justification historique dans un pays qui a fait la Révolution de 89, et qui est dé
15 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
22ner à notre position personnaliste sa plus solide justification humaine. Henri Petit veut parler pour lui seul : mais il sait bien qu
16 1936, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Sur une page de Bossuet (ou Tradition et Révélation) (janvier 1936)
23mple catalogue de résultats, sans commentaires ni justifications. Serait-ce là le langage orthodoxe que je cherche ? Il est souvent co
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
24que totalitaires, une fois le pouvoir affermi. La justification des actes de terreur est à peu près la même de part et d’autre. C’est
18 1937, Foi et Vie, articles (1928–1977). Luther et la liberté (À propos du Traité du serf arbitre) (avril 1937)
25es les affirmations fondamentales de la Réforme : justification par la foi, qui est don gratuit et œuvre de Dieu seul ; opposition de
19 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
26ais que valent dans le fait, dans le concret, ces justifications si convaincantes dans le plan de notre propre doctrine ? Armée démocr
27e que l’on peut m’objecter : « Vous attribuez des justifications parfois mythiques à des réalités qui se sont constituées par le jeu d
20 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
28que totalitaires, une fois le pouvoir affermi. La justification des actes de terreur est à peu près la même de part et d’autre. C’est
21 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
29nce donne au drame et aux épreuves des amants une justification grandiose. S’ils aiment l’obstacle et le tourment qui en résulte, c’e
22 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
30e que l’on peut m’objecter : « Vous attribuez des justifications parfois mythiques à des réalités qui se sont constituées par le jeu d
23 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
31u des tièdes, ou des inconscients. Que valent les justifications qu’on nous propose, au regard des bouleversements historiques dont la
32e pour être violés. Enfin, l’on donne parfois une justification militaire à notre neutralité : il serait de l’intérêt des [p. 151] pu
24 1940, La Vie protestante, articles (1938–1961). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
33agne moderne ? Comment sa doctrine centrale de la justification par la foi pourrait-elle avoir engendré la doctrine hitlérienne centr
25 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
34ui fut particulièrement diabolique, mais bien les justifications qu’il en donna, et l’espèce de douceur médiumnique dont il la revêtit
35ission, le grand ajournement de nos problèmes, la justification par l’opinion publique de l’irresponsabilité universelle. Nous l’aimi
26 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
36ait, Josef K. renoncerait aux vains efforts d’une justification par ses propres moyens moraux : il connaîtrait que l’acquittement n’e
27 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
37es les affirmations fondamentales de la Réforme : justification par la foi, qui est don gratuit et œuvre de Dieu seul ; opposition de
28 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
38 arrière-pensée polémique, certain désir aussi de justification : en somme, elle insinue que la morale est fausse, et que nos contrad
29 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
39p. 104] le grand ajournement de nos problèmes, la justification par l’opinion publique de l’irresponsabilité universelle. Nous l’aimi
30 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
40cte décisif, nous allons voir paraître enfin leur justification, leur être. Voici l’instant où les hommes s’aperçoivent que leurs eff
31 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
41faut remonter plus haut encore, pour découvrir la justification primordiale de cette attitude. Il faut remonter à l’origine précise d
32 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
42ent aux recettes communes du succès, mais à toute justification devant l’opinion, et même, dans certains cas, à la morale. C’est cour
33 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
43ée, et cette opposition se cherche éperdument des justifications tardives du côté des intérêts immédiats, de l’esprit partisan, et des
34 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure occidentale de l’homme : L’exploration de la matière (août 1955)
44 l’exigence : Ce problème de la théodicée, de la justification de Dieu… provoque alors un effort passionné pour atteindre la vraie r
35 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
45candales ou de trahisons, en sorte que toutes les justifications qu’en donnaient nos intellectuels, acrobates de la dialectique, se tr
46se unique qu’ils justifiaient l’URSS à tout coup. Justification erronée : les moyens employés par Staline, qui fut pendant tout le te
36 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
47dant, on évacue du même mouvement désespéré toute justification de l’action personnelle. Rien d’étonnant si l’homme, dès qu’il croit
37 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 7. L’exploration de la matière
48 l’exigence : Ce problème de la théodicée, de la justification de Dieu… provoque alors un effort passionné pour atteindre la vraie r
38 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
49dant, on évacue du même mouvement désespéré toute justification de l’action personnelle. Rien d’étonnant si l’homme, dès qu’il croit
39 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
50ous voulons trouver dans des faits mesurables les justifications de nos actes et conduites, et quand nous les trouvons par chance, et
40 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
51soin de souligner que ce grand thème est l’unique justification de mon essai ? Mythe passionnel à part, tout distingue les trois œuvr
52 pour l’auteur : cette critique fait partie de la justification de la passion, bien plus qu’elle ne relève d’un système politique ou
41 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur un chassé-croisé d’idéaux et de faits (novembre 1959)
53 cet argument que dans ceux de K. ; guère plus de justification au défaitisme occidental qu’aux vantardises soviétiques. Lippmann, co
42 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
54soin de souligner que ce grand thème est l’unique justification de mon essai ? Mythe passionnel à part, tout distingue les trois œuvr
55 pour l’auteur : cette critique fait partie de la justification de la passion, bien plus qu’elle ne relève d’un système politique ou
43 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
56ent aux recettes communes du succès, mais à toute justification devant l’opinion, et même, dans certains cas, à la morale. C’est cour
44 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
57 de lui dédier toutes ses œuvres, comme autant de justifications de la rupture et d’assurances de sa fidélité. « Qui comprendra cette
45 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
58t torturé, c’est l’éthique, non le religieux ; la justification, non le salut ; ce que l’on vit et comment on juge, non la connaissan
46 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
59Mais s’il l’était assez, il retrouverait aussi la justification de certaines conventions, protégeant chez la brute et l’innocent les
47 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
60 de lui dédier toutes ses œuvres, comme autant de justifications de la rupture et d’assurances de sa fidélité. « Qui comprendra cette
48 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
61Mais s’il l’était assez, il retrouverait aussi la justification de certaines conventions, protégeant chez la brute et l’innocent les
49 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
62era le moteur de la guerre, ni l’honneur sa seule justification morale. Le soldat sera censé combattre « pour la nation », et le « se
50 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
63 adhérer au dogme, il ira chercher les raisons et justifications de sa résistance dans une psychologie nouvelle (incluant le fait reli
51 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.5. Trois initiales, ou raison d’être et objectifs du CEC
64isé la méthode du Centre dès ses débuts, reste sa justification la moins douteuse. Il est devenu banal de constater que les thèmes no
52 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
65es survolés ; les divorcés, leur inutile et amère justification. Et enfin, Jean-Paul Sartre, après la guerre, s’est servi de mon livr
53 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
66aire qu’il soit, les juge en somme déplacés, sans justification sérieuse. Ils ont eu tort de se produire. Et ce dépit est bien compré
54 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
67ans, et 4°) par la criminalité internationale à « justifications » politiques, — la possession par une centaine d’États-nations de cen
55 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
68aire qu’il soit, les juge en somme déplacés, sans justification sérieuse. Ils ont eu tort de se produire. Et ce dépit est bien compré
56 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
69tes ses articulations, motivations, finalités, et justifications de la volonté de puissance et d’elle seule, individuelle ou collectiv
57 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
70les grandes rivières » et semblent y trouver leur justification dans l’esprit des adorateurs du grand et du violent. Mais non, les pe
58 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. IV. Les Régions
71n à la guerre, baptisée « défense nationale », la justification en dernier recours, l’ultima ratio de leurs décisions les moins défen