1 1932, Présence, articles (1932–1946). Cause commune (avril-juin 1932)
1s meilleurs esprits de notre génération, ceux de L’Ordre nouveau (Arnaud Dandieu, Robert Aron), ceux du groupe naissant qui s’intitul
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Cahier de revendications [Présentation] (décembre 1932)
2, dénaturé, inverti, saboté. Des groupes tels que L’Ordre nouveau, Combat, Esprit, Plans, Réaction, par leur volonté proclamée de ruptu
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
3osées ici par des membres d’Esprit, de Combat, de L’Ordre nouveau ou de Réaction, pour n’être pas entièrement originales 18 , ne peuven
4nt analysés. Les faits, demain, seront pour nous. L’Ordre nouveau, Combat, Esprit, travaillent dans la ligne des forces révolutionnaire
5stes et opportunes (comme celles, je le crois, de L’Ordre nouveau, de Combat ou d’Esprit) c’est une violence spirituelle qui existe déj
4 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
6 de groupements de jeunes tels que Esprit, Plans, L’Ordre nouveau, et tout récemment le « Cahier de revendications » publié dans la NRF
5 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Pétrarque, par Charles-Albert Cingria (avril 1933)
7rtes qui rejoignent curieusement les doctrines de L’Ordre nouveau). Un style doucement retors, dont les moindres anicroches sont calcul
6 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Spirituel d’abord (juillet 1933)
8ra jamais. Tel est le ressort de la révolution de L’Ordre nouveau. D’une part nous sommes convaincus que si le principe de toute libert
9t dès lors possible entre le ressort spirituel de L’Ordre nouveau et l’esprit bourgeois ou libéral. Aucune confusion non plus, entre le
10 chrétien et notre personnalisme. Le spirituel de L’Ordre nouveau veut être humain et rien qu’humain. Certes, il transcende l’égoïsme i
11rand tort au christianisme de certains membres de L’Ordre nouveau que de leur attribuer une confusion entre le spirituel, tel que nous
7 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
12, dénaturé, inverti, saboté. Des groupes tels que L’Ordre nouveau, Esprit, Plans, Réaction, par leur volonté proclamée de rupture, et p
13osées ici par des membres d’Esprit [p. 147] ou de L’Ordre nouveau, pour n’être pas entièrement originales, ne peuvent manquer de déconc
14nt analysés. Les faits, demain, seront pour nous. L’Ordre nouveau, Esprit, travaillent dans la ligne des forces révolutionnaires profon
8 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 12. Communauté révolutionnaire
15ssurer le jeu des tensions normales. Le groupe de L’Ordre nouveau a exposé dans un ensemble de travaux de détail comment il entendait s
16uit en institutions économiques par exemple. Dans L’Ordre nouveau, la véritable cellule sociale, c’est la personne, et non point la fam
17. C’est aussi l’homme le plus utile. La morale de L’Ordre nouveau, ce sera la morale de l’homme debout, de l’homme en acte. Non pas une
9 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
18 refus, ils opèrent déjà ce que le vocabulaire de L’Ordre nouveau nomme un « changement de plan », — c’est-à-dire un acte révolutionnai
19et sociales développées par Esprit et surtout par L’Ordre nouveau auraient conquis déjà d’innombrables adhésions, si seulement elles s’
20fascisme », s’écrient les communistes à propos de L’Ordre nouveau, cependant que la Critica fascista déclare à propos du même groupe :
21 de tête du mouvement restent à ce jour Esprit et L’Ordre nouveau. Cherchons à voir d’abord ce qui les unit en principe : 1° Quelques r
22 périmées et de polémiques malhonnêtes, Esprit et L’Ordre nouveau [p. 243] affirment la nécessité de s’attaquer au problème de l’homme
23ons à construire. Le premier manifeste publié par L’Ordre nouveau, en 1932, comportait trois revendications capitales : personnalisme,
24 de ces trois ordres. Dans l’ordre philosophique, L’Ordre nouveau suspendait toutes ses définitions à l’acte constituant la personne (l
25t spirituel, le fait humain par excellence auquel L’Ordre nouveau voulait rattacher d’une façon immédiate toutes les institutions. Tell
26 245] disent Esprit ! Esprit !… » Mais tandis que L’Ordre nouveau évitait l’emploi fort équivoque du mot Esprit, pour y substituer l’ad
10 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
27tes les forces créatrices de ce pays. (paru dans L’Ordre nouveau, 1936.) p. 250 79. Le gouvernement soviétique lutte contre le d
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
28raies luttes et des vrais engagements. (paru dans L’Ordre nouveau, juin 1938.) p. 261 81. En 1938, déjà… p. 262 82. Baudelair
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
29s la revue Esprit, et surtout dans les cercles de L’Ordre nouveau. Qu’est-ce que la personne ? Permettez-moi de renverser la question :
13 1934, Présence, articles (1932–1946). L’œuvre et la mort d’Arnaud Dandieu (1934)
30, comme pour les jeunes hommes groupés à [p. 59] L’Ordre nouveau autour de sa doctrine, révolution signifie d’abord création de l’ord
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
31r de cet essai fait partie du comité directeur de L’Ordre nouveau. D’autre part, il dirige la revue barthienne Hic et Nunc. Ces deux ré
15 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Communauté révolutionnaire (février 1934)
32es utiliser. Telle est la formule fondamentale de L’Ordre nouveau. Elle entraîne immédiatement cette constatation : c’est qu’il ne s’ag
33. C’est aussi l’homme le plus utile. La morale de L’Ordre nouveau, ce sera la morale de l’homme debout, de l’homme en acte. Non pas une
16 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Destin du siècle ou destin de l’homme ? (mai 1934)
34constatations fondamentales. Toute la doctrine de l’Ordre nouveau tient dans ces quelques mots : le destin particulier de chaque homme
35 la révolte et l’impuissance. La société que veut L’Ordre nouveau a pour mesure fondamentale cette réalité de la personne responsable.
17 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
36 Nous sera-t-il permis de signaler en passant que L’Ordre nouveau serait en mesure d’y répondre un peu mieux ? 13 Montagnon constate
37es constructions qu’on nous propose sont ceux que L’Ordre nouveau a définis non seulement avant tous ces « plans » qui ne cherchent qu’
38partout est aussi simple que profonde : c’est que L’Ordre nouveau, avant toute construction, se fonde sur une conception totale de l’ho
39 sur la personne et sur les personnes ; c’est que L’Ordre nouveau affirme avec plus de rigueur et plus de conséquence surtout que tous
18 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
40 régime à la mesure de la vocation humaine, c’est L’Ordre nouveau. Nos fondements spirituels, personnalistes, nous permettront, nous ob
41instaurer, dès maintenant, les bases concrètes de l’Ordre nouveau. Avis à ceux, de gauche ou de droite, qui se vantent imprudemment de
19 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
42lle étant la pâtée officielle, le point de vue de l’Ordre nouveau nous oblige à poser les deux questions suivantes : 1. L’Édit de Nante
20 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). À propos du 14 juillet (juillet-août 1935)
43t encore, c’est en vertu d’une double erreur, que L’Ordre nouveau seul a dénoncée depuis longtemps : Erreur sur la tactique : lorsqu’o
44hiappe n’est pas un programme, sonnera l’heure de L’Ordre nouveau. p. II n. « À propos du 14 juillet », L’Ordre nouveau, Paris, n°
21 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
45 problème tactique vraiment crucial, en dehors de L’Ordre nouveau. 5. — Les faits travaillent pour nous Ce n’est pas à notre propagan
22 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
46 groupes, celui de la revue Esprit ou celui de L’Ordre nouveau , pour ne rien dire de plusieurs autres moins notoires, — le grand pr
47e de la vocation. Ce qu’on nomme à Esprit ou à L’Ordre nouveau : la personne, c’est cette réalité que tout chrétien connaît : l’homm
48 que travaillent depuis trois ans les groupes de L’Ordre nouveau , et ceux de la revue Esprit . Le jeune mouvement personnaliste ne s
49 à se développer. Lisez la revue Esprit , lisez L’Ordre nouveau , mettez-vous en rapport avec leurs groupes : vous y trouverez toute
23 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
50 sont les bases — algébrisées — des recherches de L’Ordre nouveau. Robert Aron les a décrites avec une sobre et nerveuse précision 37
51). Mais si l’on considère l’ampleur du dessein de L’Ordre nouveau, et la difficulté de le résumer à l’usage d’un public qu’il faut sans
24 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
52tional 45 . Les grandes lignes de la politique de l’Ordre nouveau se trouvent ainsi déterminées. C’est en vertu de notre conception de
53 doit servir. Celui qui a compris cela, a compris l’Ordre nouveau. 6. On nous dira : tout cela est bien beau, bien cohérent, — trop coh
25 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Du danger de confondre la bonne foi et le stalinisme (juillet 1936)
54ns les écrits d’Aron et Dandieu, puis reprise par L’Ordre nouveau, est pleine de défiance vis-à-vis de la rationalisation… » ! !) Mais
55et M. Duhamel, Madame Lombroso-Ferrero et Hitler, L’Ordre nouveau et Ruskin, C. G. Yung et Caillaux, Husserl, Spengler et M. Tailledet,
26 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). De la propriété capitaliste à la propriété humaine et Manifeste au service du personnalisme, par Emmanuel Mounier (février 1937)
56 les positions constructives d’Esprit, et même de L’Ordre nouveau (lequel était parti bien plutôt de Proudhon) 44 . En bref, le sens du
27 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
57u les borgnes de gauche… ⁂ On connaît le choix de l’Ordre nouveau : contre le fascisme et contre le stalinisme, pour l’Espagne fédérali
28 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
58 ce qu’il faut pour une Inquisition. Précisément, l’Ordre nouveau de ce mois-ci m’apporte une remarquable étude de Pierre Gardère sur l
29 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
59 tout cela, avant les autres, dans Esprit et dans L’Ordre nouveau. Ils étaient les premiers à le dire. Et l’on pensait qu’ils seraient
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
60ment personnaliste français (surtout le groupe de l’Ordre nouveau) me paraît avoir indiqué la seule méthode praticable. Il s’agit selon
31 1963, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Mais qui est donc Denis de Rougemont (7 novembre 1963)
61r, à la fondation de deux revues personnalistes : L’Ordre nouveau et Esprit. C’est à cette époque qu’il élabore une doctrine humaniste…
32 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
62aderie de combat dans le mouvement personnaliste (L’Ordre nouveau, Esprit, etc., 1931-1939) il me demandait d’y venir prononcer un disc
63d à Paris dès l’année 1932 (autour d’Esprit et de L’Ordre nouveau) et qui avait essaimé dans le reste de l’Europe, y compris l’Allemagn
64et Alexandre Marc (qui avaient été, comme moi, de L’Ordre nouveau et d’Esprit), par Eugen Kogon, et par Henri Brugmans, qui a dit ce qu
65ement ce que nous appelions (d’un terme repris de L’Ordre nouveau de 1933) les « forces vives » de nos pays : syndicats ouvriers, agric
33 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
66trouvait la société. Des mouvements comme Esprit, L’Ordre nouveau témoignèrent de cette prise de conscience. Nous ne partions pas d’une
67 Corbin commençait à traduire. En ce qui concerne L’Ordre nouveau où je retrouvais Arnaud Dandieu, Robert Aron et Alexandre Marc, le mo
34 1969, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La région n’est pas un mini-État-nation (hiver 1969-1970)
68dans lequel (revenant d’ailleurs aux positions de L’Ordre nouveau trente ans plus tôt) 74 je préconisais une organisation fédérale de
35 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
69dans lequel (revenant d’ailleurs aux positions de L’Ordre nouveau trente ans plus tôt 43 ) je préconisais une organisation fédérale de
36 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
7033, Robert Aron et Arnaud Dandieu écrivaient dans L’Ordre nouveau : Nous avons les moyens techniques d’abolir la condition prolétarien
71lavage. 87 Le point IV du Programme de base de L’Ordre nouveau préconisait un service civil universel prenant « la relève du Travail
72il universel prenant « la relève du Travail » : L’Ordre nouveau est fondé sur l’abolition de la condition prolétarienne, la dictature
37 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
73i s’exprimaient dans des revues telles qu’Esprit, L’Ordre nouveau, Die Gegner ou New Europe tentaient de prendre une vue globale de l’O
74e dénoncer l’abus qui en était fait, et donnais à L’Ordre nouveau (n° du 15 juin 1938) un article intitulé « Trop d’irresponsables s’en
38 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
75e définissait dès 1932 le groupe personnaliste de L’Ordre nouveau — et le terme est aujourd’hui très généralement adopté — c’est la mai
39 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Les grandes béances de l’histoire (printemps 1974)
76de réalités. Dès 1932, le groupe personnaliste de L’Ordre nouveau 103 se livre à une critique radicale de ce qu’il nomme l’État-natio
77ements de 1939-1945. À l’État-nation napoléonien, L’Ordre nouveau oppose la fédération à base de communes groupées en régions. En 1949,
40 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
78 et de Staline, un jeune mouvement personnaliste, L’Ordre nouveau 78 , résumait [p. 113] sa critique de l’État-nation — terme d’ailleu
79est nécessaire à l’homme. » (Alexandre Marc, dans L’Ordre nouveau, n° 15, 1934.) L’argument est devenu le pont aux ânes de toute critiq
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
8033, Robert Aron et Arnaud Dandieu écrivaient dans L’Ordre nouveau : « Nous avons les moyens techniques d’abolir la condition prolétarie
81. » [p. 342] Le point IV du Programme de base de L’Ordre nouveau préconisait un service civil universel prenant « la relève du travail
82il universel prenant « la relève du travail » : « L’Ordre nouveau est fondé sur l’abolition de la condition prolétarienne, la dictature
42 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
83 Nous avons créé ensemble les revues Esprit et L’Ordre nouveau , dans lesquelles vous trouverez facilement les amorces de toutes les
43 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
84te avec ses deux revues principales, Esprit et L’Ordre nouveau . Mon premier livre publié à Paris, Politique de la Personne 1 , s
85-être ne l’est-elle pas. […] Des groupes tels que l’Ordre nouveau, Esprit, Plans, Réactions, par leur volonté proclamée de rupture, et
86’où la colère qui nous prend, à Esprit comme à L’Ordre nouveau devant la rapide dévalorisation d’un terme clé de notre doctrine per
87 personnaliste. D’où l’article que je publie dans L’Ordre nouveau de juin 1938, dont voici quelques extraits : Chose étrange, le 6 fév
44 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
88 principales du mouvement en France, Esprit et L’Ordre nouveau , consacrent chacune plusieurs numéros spéciaux aux problèmes de l’Eu
89années 30 » qui avaient collaboré aux groupes de L’Ordre nouveau ou d’ Esprit , et des camarades résistants des pays de l’Axe, ou occ
90complète liberté éditoriale. En lieu et place de L’Ordre nouveau , disparu depuis 1938 et d’ Esprit , qui dure encore, mais ne parle d
45 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
91nnée ni même sous-entendue dans le passage cité ( L’Ordre nouveau , n° 3), dont voici le texte : Que trouvons-nous, à l’origine perman
92. On a bien entendu : les idées d’ Esprit et de L’Ordre nouveau , c’est-à-dire de Mounier, de Robert Aron et Arnaud Dandieu, d’Alexan
93 seul instant nos thèses ? Croit-il vraiment que L’Ordre nouveau ait été « traditionaliste » ? C’était le nom de la Révolution pour V
94vy a longuement cité les « éloges » adressés par L’Ordre nouveau au « dynamisme » de la jeunesse allemande, mais il a oublié, dans sa
95ustrer la volonté affichée, tant à Esprit qu’à L’Ordre nouveau , d’opposer aux révolutions fasciste, nazie et communiste, une révolu
96ersaires) profondément antinazi et lié de près à L’Ordre nouveau . Harro Schulze-Boysen était pour nous un prestigieux camarade de com
97urs opposent aux personnalistes d’ Esprit et de L’Ordre nouveau « l’ultime, l’héroïque sursaut de Bataille et de ses amis » — il s’a
98énonciation du même individualisme bourgeois par L’Ordre nouveau et par Esprit était une preuve de fascisme ; la critique de l’Amér
99ait nécessaire de prouver que le « fascisme » de L’Ordre nouveau et l’antifascisme « héroïque » du Collège de sociologie ne faisaient
46 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
100té de Staline, un jeune mouvement personnaliste, L’Ordre nouveau 75 résumait sa critique de l’État-nation — terme d’ailleurs lancé
47 1986, Cadmos, articles (1978–1986). Denis de Rougemont tel qu’en lui-même… [Entretien] (printemps 1986)
101j’étais plus étroitement attaché, qui s’appelait L’Ordre nouveau , rien de commun évidemment avec le mouvement fasciste. Nous avons dé