1 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
1 le contraste d’un massif central de sapins et de lacs secrets, cœur noir et tourmenté du continent, — cette région escarpée
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
240 km., plus loin vers la Russie, dans un pays de lacs, de forêts maigres et de pâturages, à perte de vue. Nous sommes pour
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
3Nietzsche au-dessus de Gênes et sur les bords des lacs de l’Engadine, Kierkegaard bavardant sur l’Ostergade à midi, ou arpen
4 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
4 disait fort bien Karl Barth, pour protéger nos « lacs d’azur » et nos « glaciers sublimes ». (Certain ministre de la propag
5 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
5s tout, c’est de le mériter. Or nous chantons nos lacs d’azur, nous chantons nos glaciers qui touchent aux cieux, et nous en
6 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
6 disait fort bien Karl Barth, pour protéger nos « lacs d’azur » et nos « glaciers sublimes ». (Certain ministre de la propag
7 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
7esprit qui règne encore sur les forêts et sur les lacs innombrables du continent, l’esprit subtil et ombrageux de l’éternel
8 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
8mieux ! Ce n’est pas non plus pour protéger nos « lacs d’azur » et nos « glaciers sublimes ». (Certain ministre de la propag
9 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
9’emmène en auto dans la campagne, vers les petits lacs secrets de New-Hampshire, perdus dans les forêts de bouleaux ; à Conc
10s. ⁂ Hier soir on m’a fait faire le tour d’un des lacs voisins de la ville. Tout au long de la route assez étroite, nos phar
10 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
11esprit qui règne encore sur les forêts et sur les lacs innombrables du continent, l’esprit subtil et ombrageux de l’éternel
11 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
12zontale, sur le désert des forêts canadiennes aux lacs gelés. Nous dûmes passer toute une nuit dans les lugubres baraquement
12 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
13 L’onde en est bleue comme dans mes souvenirs des lacs de Suisse et du Tyrol. La grande galerie ouverte où je suis installé,
13 1948, Suite neuchâteloise. VII
14t vingt ans ne l’ont pas démenti. Je dénombre mes lacs et ne puis retrouver que du bonheur à ces souvenirs. Non qu’ils me pa
15l, le petit phare de la baie de Sirmione… Sur les lacs sinueux de la Prusse orientale, nous allions ramer vers minuit, heure
16eaux »… Il me rappelait un peu de tous mes autres lacs, mais il était surtout celui d’Œil de Faucon et du Dernier des Mohica
17rtains de mes secrets.   [p. 76] Je dénombre mes lacs, et la mémoire encore investit du charme des eaux l’adolescence même,
14 1948, Suite neuchâteloise. VIII
18 [p. 83] VIII On peut écrire aussi contre les lacs, ces endormeurs, et porter sa louange à des lieux plus sévères. Mais
15 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
19 [p. 192] Lacs (août 1948) k Combien j’aimai ce lac aux rives glauques ! sans rie
20t vingt ans ne l’ont pas démenti. Je dénombre mes lacs et ne puis retrouver que du bonheur à ces souvenirs. Non qu’ils me pa
21l, le petit phare de la baie de Sirmione… Sur les lacs sinueux de la Prusse orientale, nous allions ramer vers minuit, heure
22eaux »… Il me rappelait un peu de tous mes autres lacs, mais il était surtout celui d’Œil de Faucon et du Dernier des Mohica
23 détient certains de mes secrets. Je dénombre mes lacs, et la mémoire encore investit du charme des eaux l’adolescence même,
16 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
24 ignorants involontaires des terres et des [p. 8] lacs suisses, figurent beaucoup d’hommes capables, en se promenant, d’obse
25igérer tous ces pics, tous ces glaciers, tous ces lacs — avec les hommes qui les encadrent ? Des Allemands ? Mais que feraie
17 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
26emande que de la main-d’œuvre qualifiée, crée des lacs dans les vallées hautes et salubres, des usines presque silencieuses,
18 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
27nus d’Irlande, visitent vers 610 les environs des lacs de Zurich et de Constance, ils trouvent des idoles de Wotan dans les
19 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
28ait l’éclat d’argent des chaînes de montagne, des lacs et des fleuves, et le soleil se jouait sur la jeune verdure couverte
20 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
29campagnes entre les Alpes, le Jura et deux grands lacs, faisait partie du domaine des Savoie. Conquis par les Confédérés, qu
30ait l’éclat d’argent des chaînes de montagne, des lacs et des fleuves, et le soleil se jouait sur la jeune verdure couverte
21 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
31ue appelle de la main-d’œuvre qualifiée, crée des lacs dans les vallées hautes et salubres, des usines presque silencieuses,
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
32t aimé Nietzsche. (Je pense à quelques admirables lacs de Silvaplana ou de Sils-Maria, lieux où Nietzsche conçut en un éclai
23 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
33 regardant le lac. — C’est aussi le Tyrol, ou les lacs italiens. — C’est un lac, quoi, tout se ressemble. C’est très bien. »
24 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
34oques se ressemblent, des plages de Santander aux lacs de la Finlande, d’Édimbourg à Spolète, de Bergen à Bordeaux et d’Athè
25 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
35ncipal de cet afflux, qui n’est pas d’admirer nos lacs ni de fuir des dictatures, mais de faire du « fric ». Or ce motif est
36ges, détruit nos forêts et nos champs, pollue nos lacs et déverse un flot de ciment, d’agglomérés et de plastique sur « le v
26 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
37 limites écologiques. Il asphyxie les océans, les lacs, les villes, au nom de la rentabilité de ses entreprises, qu’il arriv
27 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
38e mégalopolis se constitue dans l’aire des Grands Lacs, de Chicago à Buffalo. En Europe, on parlait hier encore d’une conurb
39, se traduit par une pollution correspondante des lacs et des océans, et qu’en retour la raréfaction de l’oxygène respirable
40es eaux douces ne sont pas mieux traitées. Grands lacs américains et suisses pollués à mort ou agonisants (il y a déjà autan
41este, [p. 35] que l’eau des océans, des mers, des lacs, des nuées et des calottes polaires ne représente pas davantage sur n
28 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
42contagions, ni le déversement du mercure dans nos lacs et du pétrole dans nos eaux territoriales, ni les ondes des Radios et
29 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
43es grands axes de transport, l’écologie des mers, lacs, et fleuves, la défense militaire, la politique monétaire, l’aide au
30 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
44tiques ; — ni prévenir ou guérir la pollution des lacs, des fleuves et des mers océanes ; — ni venir en aide au tiers monde
31 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
45 littoral déjà fragile à cet égard. D’autre part, lacs, rivières et fleuves sont gravement menacés [p. 100] par la pollution
46. Au [p. 102] reste, les frais de récupération de lacs, de fleuves, de littoraux déjà fortement compromis sont tels que l’on
47tâches européennes est en effet la sauvegarde des lacs, rivières et fleuves pollués. (Exemples : le lac Léman pollué au merc
48contre la pollution des eaux (nappes phréatiques, lacs, rivières), pour la production d’énergie solaire, éolienne, géothermi
32 1979, Cadmos, articles (1978–1986). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (printemps 1979)
49 doivent être élaborées et appliquées : rivières, lacs, chutes d’eau, forêts, agriculture, architecture, énergie, transports
33 1979, Réforme, articles (1946–1980). Écologie, régions, Europe fédérée : même avenir (19 mai 1979)
50 doivent être élaborées et appliquées : rivières, lacs, chutes d’eau, forêts, agriculture, architecture, énergie, transports
34 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
51tiques ; — ni prévenir ou guérir la pollution des lacs, des fleuves et des mers océanes ; — ni venir en aide au Tiers Monde