1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
1ce respectait, et ne lui donne à la place que des laideurs et de la prétention. L’autre, avec l’ironie tranquille du bon sens ba
2able, je poserai la question de savoir si tant de laideurs et d’outrages au bon sens peuvent être légitimés par le but final de
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
3 qu’on la voit. Après les personnes, le décor. La laideur des « collèges » n’est pas accidentelle. C’est celle-même du régime.
3 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Sherwood Anderson, Mon père et moi et Je suis un homme (janvier 1929)
4rès universelle conspiration pour insister sur la laideur. “C’est une frasque de gosses à laquelle nous nous livrons, voilà tou
4 1932, Esprit, articles (1932–1962). On oubliera les juges (novembre 1932)
5Et maintenant ils prennent leur revanche, dans la laideur de cette salle que le président de la Cour s’obstine à nommer pompeus
6ette enceinte ». Une salle carrée, laide de cette laideur pauvre et presque abstraite qui symbolise assez bien le régime. Quatr
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
7 ou irritante. Il me semble que je découvre cette laideur pour la première fois. Depuis deux mois j’ai vu [p. 58] tous les jour
8ommes qu’on voit ? — Ou bien, au contraire, cette laideur disparaîtrait-elle si je pouvais les connaître mieux, un à un ? — Il
6 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
9l a dû coûter fort cher, mais au moins on a de la laideur pour son argent. Même remarque pour les poignées de fenêtres et de se
10ur les poignées de fenêtres et de serrures. Cette laideur et cette incommodité ne seraient rien d’ailleurs, si elles ne rappela
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
11 de ce « pays » fait de déchets. Misère, fatigue, laideurs partout, toutes raisons de haïr et aucune d’admirer. Au sortir de la
12s’est révélé à ton être intérieur. » Je voyais la laideur et la beauté des hommes, mais je me souvenais de cette « révélation »
8 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
13 le mal doit toujours être laid ; et il est d’une laideur irrésistiblement attirante aux yeux des désabusés ou des raffinés. En
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
14des sentiments mais leur fausse beauté (donc leur laideur réelle) qui [p. 134] fait de la mauvaise littérature. Mais voilà bien
10 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VII : La cinquième colonne (26 novembre 1943)
15oient que le mal doit être laid ; et il est d’une laideur irrésistiblement attirante aux yeux des désabusés et des raffinés. En
11 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
16appeler la beauté démocratique par excellence, la laideur même. N’allez pas dire au citoyen Durand, époux d’une femme obèse mai
12 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
17a Renaissance — mais il ne tolère pas non plus la laideur des quartiers lépreux et monotones, la saleté de la rue, le détraquem
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
18 par des doctrines fatalistes. Ils vivent dans la laideur, loin de la culture, hors de toute religion le plus souvent, comme en
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
19a Renaissance — mais il ne tolère pas non plus la laideur des quartiers lépreux et monotones, la saleté de la rue, le détraquem
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
20p. 272] de l’air, des eaux et des paysages, de la laideur des petites maisons neuves, qui poussent partout sans le moindre plan
16 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
21Tout le monde souffre, même sans le savoir, de la laideur et de l’incohérence d’un logement, d’un ameublement, d’un milieu urba
17 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
22Tout le monde souffre, même sans le savoir, de la laideur et de l’incohérence d’un logement, d’un ameublement, d’un milieu urba
18 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
23tre d’un prestigieux complot contre l’ennui et la laideur quotidienne : l’assemblée annuelle des directeurs de Festivals europé
19 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
24 signes sensibles qui pouvaient avertir : fracas, laideur, fumées toxiques, danger permanent d’écraser le corps humain par le p
20 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
25 crime, d’évasion, de stress, d’embouteillage, de laideur et de mort spirituelle, alors, sacrifions l’économie et repartons à n