1 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
1 roulèrent, pour un dernier enjeu. Alors la femme lança sur la table cette rose qui s’effeuilla sur les dés, et partit d’un l
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Orphée sans charme (février 1927)
2s… (etc.)… Cocteau s’est trop exercé avant de se lancer sur la corde raide. Je suis sûr qu’il ne tombera pas. J’admire sans é
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3ent plus vivre heureux sans auto. Voilà l’affaire lancée. La passion de Ford se donne libre cours. Il ne s’agit plus maintenan
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4douce à mes vagabondages sans but. Vous savez, je lance mes filets dans l’eau des nuits, et quelquefois j’en ramène des anima
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
5douce à mes vagabondages sans but. Vous savez, je lance mes filets dans l’eau des nuits, et quelquefois j’en ramène des anima
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
6ision qui transcende la vie médiocre. Rimbaud s’y lance avec l’emportement d’une [p. 487] révolte qui traduit d’abord un excè
7 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
7cation de collections d’essais : Denoël et Steele lancent des séries sur la psychanalyse et sur les penseurs religieux, Corrêa
8 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
8 cette « idée » soit abolie, le Père de la Brière lance un vibrant appel aux écrivains : qu’ils nous écrivent des romans cont
9 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
9 la primauté du spirituel, reprenant l’expression lancée par M. Jacques Maritain. Mais le spirituel auquel songeait le philoso
10 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
10 cette « idée » soit abolie, le Père de la Brière lance un vibrant appel aux écrivains : qu’ils nous écrivent des romans cont
11 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
11e la culture « désintéressée ». C’est alors qu’on lança parmi nous le mot d’ordre : « Défense de la Culture ». [p. 261] Tout
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
12san. On n’a pas voulu d’eux, là-bas. Et les voici lancés dans une vie d’aventures qu’ils n’avaient pas voulue, qui les détourn
13 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
13lement le syndicalisme qu’il a créé, le voilà qui lance une campagne pour la christianisation du Japon, une autre contre la g
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
14 au hasard, entraînent les jeunes à hue et à dia, lancent des modes, les renient, se persuadent de l’importance de leurs capric
15 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
15 hésiter assez lâchement, lorsqu’un des étudiants lança, tourné vers moi : « Je retiens en tous cas votre définition de l’aut
16 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
16i de ces hommes de bonne volonté sans volonté, se lançant, par amour d’une idée, dans des complots dont ils ignorent le vrai bu
17 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
17ts qu’il a secourus, et dès lors le mouvement est lancé, l’opinion publique alertée, et cet effort aboutira à l’assainissemen
18 1936, Esprit, articles (1932–1962). Note sur nos notes (novembre 1936)
18s. On n’a qu’à se baisser, vraiment. Des éditeurs lancent chaque automne leur douzaine de nouveaux romanciers. Quand ils en pub
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
19u fond de la salle. Le jeune orateur électrisé se lance dans une définition vibrante de la laïcité. « Être laïque, c’est voul
20te dans son rôle en s’agitant sur l’estrade et en lançant des appels éloquents, et moi je reste dans mon rôle en me dirigeant d
20 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
21 de sens en soi, dans le monde, ni le monde même, lancé vers le néant, et que c’est à cause de cela, et non pour nous masquer
22n au haut de la colline. Simard et moi leur avons lancé quelques pierres, pour voir. Ils s’éloignaient un peu, en se retourna
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
23ce matin). Mais je venais de voir, le temps d’une lancée névralgique, l’inutilité de penser dans un monde où l’on rit comme ce
22 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
24u fond de la salle. Le jeune orateur électrisé se lance dans une définition vibrante de la laïcité. « Être laïque, c’est voul
25te dans son rôle en s’agitant sur l’estrade et en lançant des appels éloquents, et moi je reste dans mon rôle en me dirigeant d
23 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
26n au haut de la colline. Simard et moi leur avons lancé quelques pierres, pour voir. Ils s’éloignaient un peu, en se retourna
24 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
27 social. Ce qui était révoltant dans les discours lancés comme des défis à l’étranger, devient presque touchant, à force de bo
28oyez, puisque c’est imprimé sur la couverture. Il lance le livre sur la banquette et bat en retraite.   — Phrases souvent ent
25 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
29n’en parlez pas vous-mêmes ? Les chrétiens qui se lancent dans une croisade ne le font-ils que pour sauver l’Église ? Et même d
26 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
30e la culture « désintéressée ». C’est alors qu’on lança parmi nous le mot d’ordre : « Défense de la Culture ». Toute la conf
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
31 sont parfois les plus efficaces. La pierre qu’on lance « sans viser » va droit au but. En vérité, c’est qu’on visait ce but,
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
32oux ni d’aube. Ce rossignol allègrement vient de lancer le trille dont Wagner, au deuxième acte de Tristan, fera le cri subli
33raint d’avoir. Le lui eût-on refusé, il se serait lancé à sa recherche, pensant toujours trouver mieux, parce qu’il n’aime pa
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
34 sur un cheval noir caparaçonné de noir, avec une lance noire et un écu de sable aux larmes d’argent… Pour l’Arbre Charlemagn
35u sang, mais de brutalité quantitative, de masses lancées les unes contre les autres non plus par des mouvements de délire pass
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
36Si le mot d’ordre « Suisse chrétienne » doit être lancé, ce ne peut être que par les Églises seules, et non par un parti ou p
31 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
37rquoi les peuples, tout à coup, commençaient à se lancer des tonnes d’acier sur la tête, au lieu de discuter sérieusement leur
32 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
38ndre une lampe qui me faisait mal aux yeux. Il la lance à terre et me fait une de ces scènes ! J’ai pleuré toute la nuit, sur
33 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
39omme Dieu ? » Et ce cri terrasse le Diable, cette lance transperce le serpent qui sifflait : « Vous serez comme des dieux. »
34 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
40ision qui transcende la vie médiocre. Rimbaud s’y lance avec l’emportement d’une révolte qui traduit d’abord un excès féroce
35 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
41 seule pouvait ensemencer. Alors les dictateurs y lancent leurs machines de culture en série… De même, sous l’influence des évé
36 1946, Journal des deux Mondes. 5. Anecdotes et aphorismes
42 — en première page, à côté d’un appel à se taire lancé par le gouvernement vaudois ! Je le relis rapidement dans l’escalier 
37 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
43 qui disent adieu. L’un après l’autre les œillets lancés tombent dans l’abîme qui s’élargit. Elle tient la gerbe bien serrée d
38 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
44s à sonner, et le petit couvent de l’autre rive a lancé lui aussi sa volée grêle, portée par l’eau dans le soir clair et chal
39 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
45démence nationaliste dénature le problème humain. Lançons une campagne mondiale pour la suppression des visas, de ces anachroni
40 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
46ra la Bombe. (Quand chacun sait que la Bombe sera lancée par fusée ou simplement envoyée par la poste.) Et tous en chœur procl
41 1946, Le Figaro, articles (1939–1953). Pour la suppression des visas (23 avril 1946)
47démence nationaliste dénature le problème humain. Lançons une campagne mondiale pour la suppression des visas, de ces anachroni
42 1946, Combat, articles (1946–1950). Bikini bluff (2 juillet 1946)
48 jugent la bombe du type Nagasaki — celle qui fut lancée dimanche soir — démodée et mille fois surpassée par les récents modèl
43 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
49e la culture « désintéressée ». C’est alors qu’on lança parmi nous le mot d’ordre : « Défense de la Culture ». Toute la conf
44 1946, Carrefour, articles (1945–1947). Deux presses, deux méthodes : l’Américain expose, le Français explique (4 avril 1946)
50ciation personnelle ou le scandale. Quand ils s’y lancent, ils n’y vont pas de main morte. Mais leur objectif principal, ou si
45 1946, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Monsieur Denis de Rougemont, de passage en Europe, nous dit… [Entretien] (4 mai 1946)
51 guerre. J’ajoute que l’École des hautes études a lancé une revue, Renaissance. De là, j’ai passé au ministère américain de l
46 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
52ciation personnelle ou le scandale. Quand ils s’y lancent, ils n’y vont pas de main morte. Mais leur objectif principal, ou si
47 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
53Denis de Rougemont, Journal des deux mondes , se lance alors à corps perdu dans une accusation qui ne laisse pas de susciter
48 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
54rs, s’ouvre béante devant moi, la tentation de me lancer dans une série de définitions philosophiques de ces deux termes : la
49 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
55e, il nous arrivera plus d’une fois de rompre une lance contre l’écu d’un compagnon : ainsi le veut la passion de l’Europe. M
50 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
56sens de la grande espérance qu’ils éveillaient en lançant leur appel à l’union. S’unir pour quoi ? Et sur quelles bases ? Et po
51 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
57emière Guerre mondiale, le mouvement paneuropéen, lancé à Vienne en 1923 par le comte Coudenhove-Kalergi. Ce pionnier réussit
58que succinct permet donc de répondre : nous avons lancé un mouvement, nous avons conjugué les efforts entrepris de tous côtés
52 1950, Lettres aux députés européens. Cinquième lettre
59es actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre européen, ce serait un acte enfin, quelque chose de concret
53 1950, Journal de Genève, articles (1926–1982). Cinquième lettre aux députés européens : « Méritez votre nom ! » (19-20 août 1950)
60es actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre européen, ce serait un acte enfin, quelque chose de concret
54 1950, Combat, articles (1946–1950). Messieurs, on vous attend encore au pied du mur ! (4 octobre 1950)
61es actes sont parfois plus vains que les paroles. Lancer un timbre européen, ce serait un acte enfin, quelque chose de concret
55 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
62ù des millions sont affamés. Ce dernier argument, lancé d’abord par l’un des délégués occidentaux, et frénétiquement applaudi
63jour, au banquet des grands industriels, il s’est lancé dans un discours fort irrité contre le machinisme, inutile selon lui.
56 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Présentation du Centre européen de la culture (mars 1952)
64e, dans des domaines précis. Le Bulletin que nous lançons aujourd’hui s’adresse donc aux Intéressés, dans le double sens de ce
57 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
65série de plans de causerie… Nous comptons ensuite lancer plusieurs activités nouvelles, actuellement à l’étude : un dialogue E
58 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
66gnation. Kierkegaard luttait seul contre tous. Il lança un pamphlet périodique, intitulé L’Instant, pour élargir et pour inte
59 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en août 1953 : Lettre aux Six (juillet-août 1953)
67sir l’occasion historique. Nous vous demandons de lancer l’idée d’une Autorité politique. Nous vous demandons, en somme, d’acc
60 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
68u Laboratoire européen de recherches nucléaires), lancé 4 séries de publications, et organisé diverses manifestations destiné
61 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
69e, de se conformer avec ensemble aux mots d’ordre lancés par les centrales, secrètes ou non, du communisme. Et leur campagne j
62 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour les grands festivals de musique l’Europe est faite ! (octobre 1955)
70 y À la fin de 1951, répondant à une invitation lancée par le CEC, sur une proposition de son conseiller musical, Igor Marke
63 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
71n spéciale qui eût permis aux Rois Catholiques de lancer la dernière Croisade, mais nous avons le dollar gap et le Conseil de
72re : il est question que l’URSS et les États-Unis lancent en commun des lunes artificielles. Un rocket nommé Coexistence ira po
64 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
73rope « à faire ». Il précise : Le défi n’est pas lancé par quelques Français à d’autres, mais par le Progrès à tous les Euro
65 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
74etraite stratégique derrière un rideau d’insultes lancées à ceux qui osent condamner le crime sans avoir été les complices de l
66 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
75Seriez-vous devenu fasciste ? R. — C’est ce qu’on lance à la tête de quiconque émet le moindre doute sur la Démocratie. Le te
67 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
76ue les Soviets ne sont pas si mal, puisqu’ils ont lancé leur Spoutnik. Si les États-Unis l’avaient lancé d’abord, vous n’en a
77 lancé leur Spoutnik. Si les États-Unis l’avaient lancé d’abord, vous n’en auriez nullement conclu que le capitalisme est bon
78ons jouant aux billes, justement. L’Amérique peut lancer dans un an des spoutniks beaucoup plus sophistiqués et confortables,
79 les Russes annoncèrent partout leur intention de lancer des satellites pendant l’Année géophysique, on aurait pu contrer leur
80t russes, qui peuvent permettre accessoirement de lancer quelques satellites, détournant l’attention des badauds ; c) anticipa
68 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
81nne de la culture. Voilà pourquoi le CEC vient de lancer un bulletin de presse, diffusant gratuitement de brefs articles et de
69 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
82lle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957) al En lançant une enquête à travers toute l’Europe, l’Association européenne des fe
70 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
83tres peuples. Et c’est aujourd’hui l’Europe qui a lancé les savants à la conquête du ciel. Même si ce sont les Russes et les
84me-léninisme. Mais le fait est que les Russes ont lancé les Sputniks, et tout le monde voudra donc les imiter. En Europe comm
85t de la proposition qu’on vient de lire, le CEC a lancé une enquête auprès des personnalités européennes les plus susceptible
71 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
86ière fois de percer les secrets de la matière, en lançant des particules « à la vitesse de la lumière ». Que pouvait en conclur
72 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
87 bien vu — comme tout ce qui la supplie de ne pas lancer trop vite vers d’improbables Vénusiens des hommes presque réduits à c
73 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
88 matériellement mesurables… Le Centre a cependant lancé de nombreux projets, pour la plupart réalisés. Certes, toutes ses fus
74 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
89 et le Sud-Ouest de la France. D’autres vont être lancées en Italie et en Grèce. Elles visent à former des cadres de responsabl
90-pilotes à entreprendre 22 . Les premières furent lancées dès l’automne 1956. D’autres vont s’y ajouter en 1958. La plupart se
91, France, Belgique et Italie ; ils devraient être lancés dès la rentrée d’automne 1958. Haute-Provence (France) Objectif :
92ier le Marché commun). Exécution. L’action a été lancée à l’occasion d’un Congrès de deux cents personnes (9-11 août 1957), i
75 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pool européen d’éditeurs (février 1958)
93ituer une Association ayant pour but notamment de lancer en commun une « Collection européenne » comportant des ouvrages varié
76 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Editeuropa (septembre 1959)
94s grands animateurs de l’édition contemporaine, a lancé le projet qui devait se réaliser sous le nom d’editeuropa. Il s’agit
95mais peu « vendable » en général, ou impossible à lancer dans certains pays. Il faut tenir compte, en effet, de l’inégalité de
77 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
96gnation. Kierkegaard luttait seul contre tous. Il lança un pamphlet périodique, intitulé L’Instant, pour élargir et pour inte
78 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
97 mouvement, une tension pure, ou n’est plus rien. Lancé comme une pierre qui ricoche à la surface de l’eau, il s’enfonce inst
79 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
98chair, et le désir qui ne s’arrêtera plus dans sa lancée vers un au-delà de plénitude, vers le Plérome. Car cette Nature qui n
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
99de son front ; ses yeux, dessous, étincelaient et lançaient des éclairs chargés d’amour ; ses cornes s’élevaient, l’une en face d
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.4. Cadmus ou la quête d’Europe
100s, dans la Méditerranée anté-homérique, s’étaient lancés pareillement à la quête d’une Terre occidentale, qu’en leur langue, i
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.1. Sur plusieurs siècles de silence « européen »
101s à l’union des Princes de l’Europe n’ont-ils été lancés — en vain d’ailleurs — qu’au début du xive siècle ? Ne serait-ce poi
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.6. En marge des grands plans, l’utopie prolifère
102ein à la seule puissance de l’Europe qui puisse y lancer de grandes révolutions. D’où l’idée d’instituer deux grands groupes 
84 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
103t. Condorcet le voit bien, mais répond au défi en lançant l’idée de Progrès. Volney cède au contraire, premier des romantiques,
85 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
104 lié son nom au principe de l’utilitarisme : il a lancé l’idée d’une législation internationale dans ses Principles of Intern
86 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
105e à tenter de le dominer. Précurseur de Churchill lançant le slogan du « rideau de fer », il écrit : Au-delà de la Vistule tom
106onté. En pleine guerre des nations, Romains avait lancé un pamphlet : Pour que l’Europe soit, dont l’écho fut vite étouffé pa
87 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
107s haut, au mouvement personnaliste qui, dès 1933, lançait le mot d’ordre de « l’engagement », c’est-à-dire, à ce moment-là, du
108ront plus cette foi radicale en eux-mêmes qui les lance, énergiques, audacieux, tenaces, à la capture des grandes idées, nouv
88 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
109res. En 1922, le comte Richard Coudenhove-Kalergi lançait, par la voie de la presse allemande et autrichienne, un premier appel
89 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
110 mouvement, une tension pure, ou n’est plus rien. Lancé comme une pierre qui ricoche à la surface de l’eau, il s’enfonce inst
90 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Guide européen de l’enseignement civique [introduction] (1960-1961)
111 vues dans leurs vraies dimensions et que le défi lancé par l’Est trouve sa vraie réponse. C’est en apprenant à connaître l’e
91 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
112ndra le plus grand soin de les éliminer lorsqu’il lancera plus tard sa campagne européenne : — un certain manque de préparation
113s de Boni, Arthur Capel (mort en 1919), qui avait lancé avant 1914 l’idée d’une fédération régionale de l’Europe, en vue de l
114enter sa chance en dépit de toutes les exclusives lancées par des groupes extrémistes, et par les partis socialistes de France,
115t part — le 24 mars 1960 —, ce fut lui encore qui lança l’idée d’une nouvelle Conférence européenne de la culture, ayant pour
92 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pour un dialogue des cultures [Note liminaire] (avril 1962)
116n au compte rendu in extenso des débats. L’action lancée par le colloque se déroule actuellement sur tous les continents dans
93 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
1171°) En 1958, l’éditeur hambourgeois Axel Springer lance un insigne représentant la porte de Brandebourg barrée de barbelés :
94 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
118de beaux triomphes. Les hypothèses que vous aviez lancées alors sur les cathares et sur l’amour courtois, après avoir ligué con
95 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Enquête sur l’enseignement civique dans les pays européens [Avant-propos] (mai 1963)
119rmation d’un groupe ad hoc fut décidée, en vue de lancer la Campagne. Le colloque venait en effet de constater non seulement l
96 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Campagne pour l’Europe des citoyens (septembre 1964)
120parée par plusieurs publications 42 . Le comité a lancé la Campagne d’éducation civique européenne dès l’automne 1961. Le pro
121L’enquête sur l’état de l’éducation civique a été lancée dès janvier 1962 auprès de 19 gouvernements par les soins du secrétar
97 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
122. Dans le cas envisagé, c’est le Touring Club qui lance l’action. Celle-ci aboutit. Le peuple appelé aux urnes, le 5 mars 196
98 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
123s prix de gros et les prix de détail. En 1925, il lance un commando de camions d’épicerie dans les rues de Zurich : il ne ven
99 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
124de séance au Montreux-Palace que l’idée avait été lancée, et tout de suite discutée avec passion, de convoquer dès le printemp
100 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
125 Églises (et pas seulement celle de Rome, dans la lancée de Vatican II) se décident à rendre à César, c’est-à-dire au « siècle