1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
1 la nature du sol résoudra seule durablement. Les landes de la Prusse Orientale sont très irrégulièrement fertiles ; seules le
2nouillés, aussi hauts que les jeunes arbres de la lande. Et la mer respire fort contre les grèves, soulagée de la pesante lum
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
3bleus aux maisons basses, des champs pauvres, des landes où le soleil qui reparaît fait briller des pyramides de sel. Au loin,
4t la fin des terres vers l’ouest. Sur la dernière lande, la dernière maison luit doucement. Nous voyons de loin sa façade bla
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
5 droite, je vois par une autre fenêtre un coin de lande, et des petites dunes broussailleuses qui ferment l’horizon bas. Peu
6Étrange accord de cette musique de foule et de la lande désolée autour de nous ! Proximité de l’océan. Clameur des masses con
7vision. Pas de mouches dans la lumière au ras des landes. Lucidité stérile du bel hiver. La colère y jaillit sans rencontrer p
81934 Je lis dans le Journal de Kierkegaard : « La lande doit favoriser le développement de pensées puissantes. Ici tout est s
9ette parole peut être dite en vérité, ici, sur la lande. » Oui, c’est cela, mais Kierkegaard ne faisait que se promener sur l
10ais Kierkegaard ne faisait que se promener sur la lande danoise, loin de tout [p. 69] « dérangement domestique ». Il avait un
11 Leur rapprochement exprime le sens profond de la lande, son sens ésotérique si l’on veut. Il est curieux de noter qu’en fran
12. Ou par une analogie moins profonde : d’abord la lande est une exaltation, un dépaysement romantique, et ensuite il m’appara
13ales. Voilà qui est bien dans l’harmonie de cette lande où l’homme et ses maisons mettent les seules verticales. Existence ra
14ollective d’un Plan quinquennal. Le silence de la lande et des marais, la rumeur de la côte, les petits chocs irréguliers des
4 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
15ales. Voilà qui est bien dans l’harmonie de cette lande où l’homme et ses maisons mettent les seules verticales. Existence ra
5 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
16vision. Pas de mouches dans la lumière au ras des landes. Lucidité stérile du bel hiver ! La colère y jaillit sans rencontrer
17ollective d’un Plan quinquennal. Le silence de la lande et des marais, la rumeur de la côte, les petits chocs irréguliers des
6 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Introduction au Journal d’un intellectuel en chômage (août 1937)
18onde. Mais il y a aussi la nature, l’océan et les landes désertes, et ces olivettes moirant les dernières pentes des Cévennes.
7 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
19ut opposée à celle qui règne normalement dans les landes de la Prusse ou les steppes de l’Asie. Le fait géographique que le Go
8 1948, Suite neuchâteloise. VII
20scule enfin se meurt dans l’aube, à l’horizon des landes et de la mer… Tyrol, et ce lac sombre au fond de la vallée, où tourno
9 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
21scule enfin se meurt dans l’aube, à l’horizon des landes et de la mer… Tyrol, et ce lac sombre au fond de la vallée, où tourno
10 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
22 tribu, qu’elle habitât une vallée écartée ou une lande ceinte de marais et entrecoupée de fleuves, dut vivre d’abord en vase
11 1970, Lettre ouverte aux Européens. Lettre ouverte, suite et fin
23bosquets, où les forêts à perte de chemins et les landes à perte de vue invitent à s’égarer pour mieux se retrouver. Tout d’un