1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1e Douaumont. Puis la vie l’exalte de nouveau d’un large vent de joie. p. 380 a. « Henry de Montherlant : Chant funèbre p
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Alix de Watteville, La Folie de l’espace (avril 1926)
2 où l’on voit un homme appeler en vain le vent du large, parmi des gens qui craignent de s’enrhumer. p. 531 q. « Alix de
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
324] nécessaire à tout citoyen, dans une vue aussi large que simplifiée. Remarquons qu’il suffit pour établir ce programme de
4 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). « Belles-Lettres, c’est la clé des champs… » (janvier 1929)
4religion : rond de cuir ou poète (au sens le plus large de ces mots.) (Mais je tiens à le leur dire ici : Les Anciens Bellett
5 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5er le poète. Cheveux noirs d’aigle collés sur son large front, belle carrure ruisselante, il nous sourit, dans l’eau jusqu’à
6un coteau. Trois chambres boisées entourées d’une large galerie d’où l’on voit le Danube gris-jaune, brillant, sans rides, la
6 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
7basse rugissante, plus traître que nature avec sa large face mangée par une barbe en crin de cheval du diable. L’héroïne est
7 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
8 à l’idée qu’on s’en fait. [p. 34] Le Ring, trop large, ouvert au vent glacial, crée autour du centre de la ville une insécu
8 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
9er le poète. Cheveux noirs d’aigle collés sur son large front, belle carrure ruisselante, il nous sourit, dans l’eau jusqu’à
10de vignes. Trois chambres boisées entourées d’une large galerie d’où l’on voit le Danube gris-jaune, brillant, [p. 91] sans r
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11basse rugissante, plus traître que nature avec sa large face mangée par une barbe en crin de cheval du diable. L’héroïne est
12Je ne sais pas si vous avez connu ce contentement large de tout l’être devant un verre de vin allemand que l’on boit à petite
10 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
13tion qu’offre Goethe dans cette espèce de sagesse large et optimiste si contraire au scandale chrétien, que gît la faiblesse
11 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
14la l’effigie passionnément triste et dominatrice. Large bouche aux lèvres serrées, l’inférieure creusée comme d’un sanglot re
12 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
15rganisation fédérative du Royaume, comportant une large autonomie des communes à la base, et au sommet, le contrôle du pouvoi
13 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
16déaux jaillis des profondeurs de l’homme et d’une large considération des réalités mondiales. Elles ne sont pas le fait des p
14 1934, Esprit, articles (1932–1962). André Breton, Point du jour (décembre 1934)
17it et de quelques rythmes lyriques, son style est large, ses périodes font la roue. Mais il se débrouille mal avec des donnée
15 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
18Dans une telle atmosphère on pourra envisager une large politique (sic) de dégrèvements fiscaux » ; ou « … un cours moyen qu’
16 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
19seurs. [p. 153] Que les penseurs aient les mains larges et dures ! Des mains faites pour prendre et peser. Des mains qui sach
20te espèce de poésie. (Prenant le mot dans un sens large, d’appréhension directe du réel par l’imagination aventureuse et form
17 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
21déaux jaillis des profondeurs de l’homme et d’une large considération des réalités mondiales. Elles ne sont pas le fait des p
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
22ied. D’autres sur le plancher. Je n’en menais pas large. Comme la mère Renaud était venue nous voir la veille, nous ne cherch
23s chemins secondaires ou des ruelles à peine plus larges que la voiture. Mais aussi elle tient compte des rythmes de la vie lo
24sans doute pour oser parler de nouveau une langue large, utile et humaine… Auparavant, ils croyaient comme les autres que c’é
19 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
25s, ridés, bossus, et n’ont-ils pas la figure trop large » ? (jugement spontané). Vous lui montrez des reproductions du plafon
26pecte : 40 ans ; genre ancien combattant ; « très large », dit-on. Et « il cause bien ». 16 décembre 1934 Ces deux dernière
20 1937, Esprit, articles (1932–1962). Brève introduction à quelques témoignages littéraires (septembre 1937)
27 d’écrivains — prenons ces termes au sens le plus large — qui pour n’être point asservis aux disciplines extérieures d’un par
21 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
28ville. Grandes villas et palais dans des jardins, larges avenues luisantes et ombragées. La plupart des maisons à vendre ou à
22 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
29décrit comme un « enfer ». Et je lui fais un plus large crédit ! Étant donné que les humains des deux sexes, pris un à un, so
30nne se manifeste comme une œuvre, au sens le plus large du terme. Elle s’édifie à la manière d’une œuvre, à la faveur [p. 241
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
31décrit comme un « enfer ». Et je lui fais un plus large crédit ! Étant donné que les humains des deux sexes, pris un à un, so
32nne se manifeste comme une œuvre, au sens le plus large du terme. Elle s’édifie à la manière d’une œuvre, à la faveur d’une œ
24 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
33rganisation fédérative du Royaume, comportant une large autonomie des communes à la base, et au sommet, le contrôle du pouvoi
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
34sse. Murailles naturelles, Alpes, fleuves, Jura ; larges haies barbelées, ceinture fortifiée, pièces chargées, et derrière tou
26 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
35en soi, poignée de main franche et assurée, et ce large sourire invitant qui découvre une éclatante dentition ! Comment cette
27 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
36domptable, telle que nous pouvons l’imaginer d’un large fleuve d’or fondu »… O da quod jubes, domine ! 37 [p. 215] 66
28 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
37la l’effigie passionnément triste et dominatrice. Large bouche aux lèvres serrées, l’inférieure creusée comme d’un sanglot re
29 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
38urgi des profondeurs et simplifiant parfois, d’un large trait de joie [p. 152] ou de colère, les méandres méticuleux d’une vé
30 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
39rimer cette vision ? La lèvre inférieure de cette large bouche que la moustache ne réussit pas à nous cacher, trahit une sens
31 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
40, au milieu des prairies, vous voyez affleurer de larges dalles de granit. Autrefois les glaciers sont venus jusqu’ici ! Ils c
41 vite à la circulation, comme ces autos de série, larges et confortables, mais dont il est prudent de vérifier si toutes les p
42. Trois pistes dans chaque sens, séparées par une large bande gazonnée et plantée d’arbres, c’est une ivresse que de s’y lais
43dix à l’heure en moyenne, dans le déferlement des larges carrosseries. On passe sans ralentir Philadelphie puis Baltimore, cit
32 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
44les supporter : on leur glisse sous le ventre une large pièce de bois sur laquelle ils reposent leur masse. Leur dos est droi
33 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
45oudre claire et rose au lointain des avenues trop larges le matin, ce bleu d’ombre de brique au puits des rues luisantes, dos
46eu foncé, des murs blancs, un plafond vitré. Deux larges et basses fenêtres sur la cour. En face, le haut building d’une impri
34 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
47s que je pressens intraduisibles, au sens le plus large du terme. Car il ne s’agit pas seulement, pour moi, d’écrire en vue d
35 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
48ranger. Nous traversons toute la maison, puis une large galerie ouverte, encombrée de vieux meubles et de pièces de bois scul
36 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
49, qui sent mieux son histoire réelle que ses trop larges ouvertures sur un avenir planétaire. Juillet 1945 Antisémitisme. —
50enêtres ni portes, suivies d’une autre pièce plus large sur la cour. Ce logis, qui n’est guère qu’un corridor légèrement cloi
37 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
51e qui peut naître parmi nous, c’est un amour plus large de l’humain, une conception de la fidélité qui ne soit plus exclusive
38 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
52 un canot moteur fendait l’onde et vint faire une large embardée tout près de [p. 13] nous. « Voilà la bombe anatomique ! » c
39 1946, Lettres sur la bombe atomique. 13. La pensée planétaire
53néma surtout l’éveillent et la propagent, sous de larges rubriques créant un appel d’air. Ce n’est pas une question d’informat
40 1947, Vivre en Amérique. Prologue. Sentiment de l’Amérique
54 vêtements. Un peu plus d’ampleur aux épaules, de larges plis sur le devant des costumes d’hommes ; un peu plus de souplesse a
41 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
55conscients que nous. À quoi rêvent-ils ? À la vie large, toujours plus large devant eux, à la richesse et à la liberté qu’ell
56À quoi rêvent-ils ? À la vie large, toujours plus large devant eux, à la richesse et à la liberté qu’elle leur donnerait ; à
57ime : aller plus loin, vers une vie toujours plus large. [p. 24] Aller plus loin non pas pour conquérir, mais simplement pou
58 le rêve américain évoque une vie sans cesse plus large et libre. Mais la « frontière » désormais se confond avec les frontiè
59s en ridicule, et leurs victimes soutenues par de larges sections de l’opinion la plus libre du monde. Ce qu’il faut redouter
42 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
60an. Et c’est pourquoi l’information, dans le sens large que je viens de suggérer, [p. 93] compte davantage que le jugement au
61et leur pupitre pour la Bible, d’où pend un ruban large à la couleur de la saison ou de la fête liturgique. Plus haut, l’égli
43 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
62 saoul, ne reconnaisse pas son [p. 142] porch, sa large cheminée de briques, ses volets bleus ou rouges, son jardin sans roca
63 et de mauvaises fortunes, par chance… Le sourire large des Américains dissimule leur vraie tragédie : la solitude. [p. 155
44 1947, Vivre en Amérique. Épilogue. La route américaine
64tes parallèles dans chaque sens, séparées par une large bande gazonnée où l’on s’est ingénié à conserver, ici et là, un grand
65oite, entre 100 et 130 à l’heure, des millions de larges voitures. Une telle aisance dans la vitesse, l’absence de secousses [
45 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
66pole unique : celui de la culture au sens le plus large du terme, c’est-à-dire : une mesure de l’homme, un principe de critiq
67engagement plus authentique au service d’une plus large vérité ; que telle est bien la vocation de l’Europe, et que l’Europe
46 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
68ose. J’emploie ici le mot culture au sens le plus large et humain, celui qu’illustre justement, aux yeux du monde entier, not
69as, des tapis suspendus. Au-dessus de ma tête, un large dais carré, tout tendu de soie rouge et or. J’appuie ma tête contre l
70assent le dossier des fauteuils. Cette nuque très large et rouge, c’est Ramadier ; cette nuque placide et blonde, [p. 126] c’
71 alerter l’opinion. Il l’a fait dans [p. 131] une large mesure, sinon dans toute la mesure qu’il méritait. Réveiller la consc
47 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
72relle, si l’on prend le mot dans son sens le plus large. La culture véritable n’est pas un ornement, un simple luxe, ni un en
48 1948, Suite neuchâteloise. VII
73menaçantes courent très bas, tirant des pluies au large, et le cœur du jeune homme bondit dans sa poitrine, exalté par l’effo
49 1951, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Un complot de protestants (novembre 1951)
74laisant, agrémenté d’un escalier conduisant à une large galerie. Par une porte capitonnée qui donne sur la bibliothèque où il
75obe de chambre grise, le corps un peu tassé et de large carrure, sa belle tête de moine tibétain barrée d’un sourire mince et
50 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-USA (août-septembre 1952)
76e des relations « culturelles » — au sens le plus large du mot — entre les USA et l’Europe devient de plus en plus actuel, et
51 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
77 au premier coup d’œil, comme ailleurs, l’état de larges quartiers de villes ou sections de la population. Les voyageurs qui t
78 véritables embrassent des domaines beaucoup plus larges, l’éducation, l’instruction, l’hygiène, et la protection contre les c
52 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
79ur ménage une autonomie politique et morale aussi large que possible. Elles ne sont à aucun degré soumises à une doctrine d’É
80urs et étudiants. Les uns et les autres, pour une large proportion, se recrutent dans la même ville ou le même canton, parlen
53 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
81onnaître aussi que le fanatisme a fait place à un large degré d’indifférence religieuse, tandis que les conflits économiques
54 1953, Preuves, articles (1951–1968). Les raisons d’être du Congrès (septembre 1953)
82, un modèle de reconstruction, une ouverture très large aux grands courants du monde, bref cet esprit de la Renaissance qui f
55 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en avril 1953 (avril 1953)
83esprit de défensive crispée, peu propice aux vues larges et imaginatives, va faire place à une juste estimation de nos périls
56 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aller et retour (avril 1953)
84 laquelle se branche sur le sentiment spontané de larges masses, latines surtout — les nations européennes seraient déjà rédui
57 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
85pousse aux dernières extrémités, je veux dire aux larges subventions. Voici le tableau : La Communauté européenne de défense n
58 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
86fre donc des perspectives très favorables pour de larges secteurs de la population européenne en ouvrant des [p. 10] possibili
59 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle de la recherche en Europe (décembre 1954-janvier 1955)
87uveau désordre, puis vers une nouvelle façon plus large de l’interpréter, la Science avance. Cette inquiétude perpétuelle, do
60 1955, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Habeas Animam (été 1955)
88iquent sans exception, dans tous nos pays, qu’une large majorité des Européens veut l’union. Mais cela n’empêche pas des frac
89Centre peut aborder maintenant d’une manière plus large sa vraie mission : devenir un lieu de ralliement et un foyer d’initia
61 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Ce n’est pas au pied du mur… (juin-juillet 1956)
90es plus variés de la culture [p. 2] (au sens très large où nous prenons le mot), voilà qui pose des problèmes passionnants po
62 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
91e de tous les pays de l’Europe — îlots à l’Ouest, larges taches continues aux confins de l’Est et du Sud — comme ils animent n
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
92teur du globe, les terres nouvelles ont révélé de larges pans de l’histoire enfouie de toutes les races, et celle-ci nous ramè
64 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 9. Les ambivalences du progrès
93uveau désordre, puis vers une nouvelle façon plus large de l’interpréter, la Science avance. L’Oriental pose ici la question
65 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
94hénomènes d’occidentalisation (trop rapide) d’une large partie de l’humanité, au moins autant qu’un recul politique de l’Occi
66 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur un certain cynisme (septembre 1957)
95ur, d’allure vive, d’esprit aventureux et de vues larges. Ma liste exprime un parti pris très net, qui est l’inverse de celui
67 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La Suisse et l’Europe après 1945 (avril 1957)
96mais n’a pas de débouchés directs sur la mer. Une large proportion de ses échanges commerciaux se fait avec ses voisins europ
68 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le Centre européen de la culture : ce qu’il fait — d’où il vient — où il va (février 1958)
97les plus hautes compétences, en vue de définir de larges directives dont d’autres organismes pourraient s’inspirer. Ce beau rê
98 suffi pour alerter l’opinion, et pour obliger de larges catégories nouvelles à s’intéresser d’une manière très concrète au pr
69 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (février 1958)
99d compte des travaux, qui ont trouvé également un large écho dans la presse de la Péninsule. L’action proprement « européenne
70 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
100e de ces initiatives culturelles (au sens le plus large du mot) le besoin de coordination des efforts et des politiques suivi
71 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
101amais d’insister sur la nécessité de réserver une large part à des problèmes de culture générale, [p. 28] pendant les semaine
72 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
102nt ouvert une tranchée de 40 pieds de long, 10 de large et 10 de profondeur ; 70 condamnés, préalablement confessés par 6 prê
73 1960, Preuves, articles (1951–1968). Les incidences du progrès sur les libertés (août 1960)
103lles viennent de la misère et de la faim pour une large partie de l’humanité. Elles viennent aussi des formes de vie matérial
74 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
104laisant, agrémenté d’un escalier conduisant à une large galerie. Par une porte capitonnée qui donne sur la bibliothèque où il
105obe de chambre grise, le corps un peu tassé et de large carrure, sa belle tête de moine tibétain barrée d’un sourire mince et
75 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
106rnant le col, il la regardait et lui montrait son large dos. Elle dit alors, au milieu des vierges aux longues tresses : « Ve
107, le poète Robert Graves 7 , traduit Europe par « large face » et y voit un symbole lunaire, tandis que Zeus et le Taureau se
108i par ses cornes, de couleur blanche, d’un gosier large, d’un col gras, guide et commandeur des haras ; de très grande contin
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.3. Le Mythe de Japhet
109 grec de l’allégorie (biblique) : au latin latus (large, étendu) correspond le grec eurus, dont dérive la forme poétique euro
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.5. Les étymologies
110sés de deux autres mots grecs : l’adjectif eurus, large, ample, spacieux ; le substantif ops, terme poétique pour œil, regard
111eus qui voit au loin. Eurôpè, c’est une femme aux larges yeux, au beau regard, au beau visage. La parenté d’Europe avec l’épit
112’extrême complexité du thème : Europe signifie « large face », synonyme de pleine lune et l’un des titres des déesses-Lune,
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
113eléguait celle-ci dans un for ecclésiastique très large encore, mais qui n’était rien auprès de l’immensité des attributions
114t jouissant d’une grande autorité, munis des plus larges pouvoirs et de son sceau, le dimanche Reminiscere de l’année 1464 apr
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
115l’Europe des Nations » chantée par les poètes aux larges vues, mais exploitée par les politiciens aux courtes ruses. Né d’une
116 une. Tous les hommes un peu profonds et d’esprit large qu’a vus ce siècle ont tendu vers ce but unique le travail secret de
117ornes ? À présent que tout s’oriente vers de plus larges intérêts communs, à quoi rime d’exciter ces égoïsmes galeux ? Et cela
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
118d’Arc et même bien plus tard, ne connaît dans ses larges masses ni cure d’âme individuelle, ni enseignement de la foi, ni inst
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
119pole unique : celui de la culture au sens le plus large du terme, c’est-à-dire : une mesure de l’homme, un principe de critiq
82 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
120aux cieux. L’expropriation a porté, dans une très large mesure, sur des éléments essentiels du trésor amassé par l’Europe ; m
83 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
121mique les premières assises d’une communauté plus large et plus profonde entre des peuples longtemps opposés par des division
84 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La règle d’or, ou principe de l’éducation européenne (1960-1961)
122ses méthodes, à admettre une mesure beaucoup plus large d’inégalité — disons de diversité — dans la préparation des élèves. M
85 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
123a volonté des peuples, chantés par les poètes aux larges vues, mais exploités par les politiciens aux courtes ruses. D’innombr
124ornes ? À présent que tout s’oriente vers de plus larges intérêts communs, à quoi rime d’exciter ces égoïsmes galeux ? » Il cr
86 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
125 fugitifs ». L’auteur affirme d’ailleurs qu’« une large proportion » de ces hardis fugitifs retournaient à l’Est, ayant pris
87 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
126es Alpes translucides. Et ces wagons spacieux aux larges baies, glissant en silence dans la pluie entre les collines, les usin
127 l’intelligence, Jacob Burckhardt, ces mêmes yeux larges et scrutateurs, ce regard maîtrisé, sans illusions, qui taxe le réel
88 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
128grand parc, près de la mer, ou d’un lac, ou d’une large rivière en pleine campagne, mais pas trop loin d’une ville de moyenne
89 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
129 missions diplomatiques, et un Européen de vision large, qui fut un membre très actif de la Coopération intellectuelle, aux b
90 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
130 jusqu’à Airolo, n’a jamais moins de dix pieds de large et ordinairement en a douze ou quinze ; il est pavé dans la plus gran
91 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
131 une nation, voire un marché commun toujours plus large ; mais ses motifs et sa nécessité sont évidents dès que l’on admet qu
92 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
132rendait aussi aux cantons vieux et neufs une très large mesure d’autonomie. On admet que le Premier Consul espérait introduir
93 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
133 au premier coup d’œil, comme ailleurs, l’état de larges quartiers de villes ou sections de la population. Les voyageurs qui t
94 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
134cher dans les vertiges de la synthèse et dans les larges vues panoramiques les grandes dimensions qui leur manquent en Suisse 
135us sommes de vieilles républiques fondées sur une large autonomie des communes ; 4° Le protestantisme est majoritaire en Suis
136 s’écarte en volutes devant le pas puissant et la large paume dressée du héros à la lourde arbalète. C’est le vrai Tell, arch
137e elle aussi, côté gauche du visage beaucoup plus large que le droit, admirable de vie, de tendresse. Puis le « souvenir d’un
138s bourgs de la Suisse centrale, ces sgraffiti aux larges traits gris et noirs, ou soudain ocre rouge, qui décorent les demeure
139 sur une scène sans décors ni rideau, de 35 m. de large, à trois étages et deux plateaux latéraux. Mon choix se porta sur la
140 inextinguible des grands espaces, d’une vie plus large, d’horizons plus lointains… ici même encore et aujourd’hui… » 100 H
141ménage aux universités une autonomie morale aussi large que possible. Elles ne sont pas soumises à une doctrine d’État, mais
142urs et étudiants. Les uns et les autres, pour une large proportion, se recrutaient dans la même ville ou le même canton, parl
95 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
143es Alpes translucides. Et ces wagons spacieux aux larges baies, glissant en silence dans la pluie entre les collines, les usin
144 l’intelligence, Jacob Burckhardt, ces mêmes yeux larges et scrutateurs, ce regard maîtrisé, sans illusions, qui taxe le réel
96 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
145. Ces Rencontres avaient alerté l’attention d’une large élite sur le problème européen. Elles avaient contribué à créer un cl
146s tapis suspendus. Au-dessus [p. 25] de nous, un large dais carré, tendu de soie rouge et or. J’appuie ma tête contre les pl
147assent le dossier des fauteuils. Cette nuque très large et rouge, c’est Ramadier ; cette nuque placide et blonde, c’est van Z
97 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
148r Die Weisheit... ou parfois, plus rarement, une large fin sereine : [p. 16] Und von neuem ein Jahr unserer Seele beginnt.
98 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
149mouvement de pensée politique, déjà beaucoup plus large et solidement fondé que je n’osais l’espérer. Montée des régions Au
99 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
150 à La Haye le principe d’une représentation aussi large que possible non seulement des parlements (partis politiques), mais a
100 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
151 exercées dans d’autres pays, et jouiraient d’une large autonomie. Ainsi le Centre resterait un organe de coordination, mais