1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jules Supervielle, Gravitations (décembre 1929)
1cile : la description du monde qu’il invente nous lasse quand elle ne l’étonne plus assez lui-même (pourtant l’autel et le su
2 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
2main dès l’aube, j’irai tenter la misère aux yeux las pleins de rêves, la misère qui fait des soirs si doux aux amants quan
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
3ses.) Mais voici que ce geste de ma mort aussi me lasse, l’image que je m’en forme… Je ne comprends plus pourquoi je devrais
4 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
4tes de soins. Les chauffeurs regardaient d’un œil las, trop las pour s’étonner. Transi, je me balançais d’un pied sur l’aut
5ns. Les chauffeurs regardaient d’un œil las, trop las pour s’étonner. Transi, je me balançais d’un pied sur l’autre dans de
5 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
6tes de soins. Les chauffeurs regardaient d’un œil las, trop las pour s’étonner. Transi, je me balançais d’un pied sur l’aut
7ns. Les chauffeurs regardaient d’un œil las, trop las pour s’étonner. Transi, je me balançais d’un pied sur l’autre dans la
6 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
8signe en devient visible sur ses traits. Je ne me lasse pas de méditer ce visage dont Klauer modela l’effigie passionnément t
7 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
9priser la police ; puis vient un temps où l’on se lasse d’obéir à la force vivante, — et l’on institue la police pour souteni
8 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
10-elle la plus orthodoxe. Barth, on le sait, ne se lasse pas de comparer le rôle de ces témoins théologiques au Jean-Baptiste
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
11e » et parvient à une terre merveilleuse. « Il se lasse à la fin de ce séjour, veut revenir. C’est finalement pour mourir » 8
10 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
12nce des étoiles funestes Et sortir de cette chair lasse du monde. Mes yeux regardez une dernière fois ! Mes bras prenez votre
13 Et j’en aurais soudain passé ma fantaisie : Mais las ! elle est parfaite, et sa perfection N’approche point encor de son a
11 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Don Juan (juillet 1939)
14aintienne en vertu de l’absurde. Ah ! comme on se lasse de gagner à tout coup, pour peu qu’on ait l’envie de nier des règles
12 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
15signe en devient visible sur ses traits. Je ne me lasse pas de méditer sur ce visage dont Klauer modela l’effigie passionnéme
13 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
16 accoster en silence un canoë dont la rameuse est lasse. Vous ne sauriez imaginer lumière plus heureuse, ni plus paisible esp
14 1947, Doctrine fabuleuse. 9. Don Juan
17aintienne en vertu de l’absurde. Ah ! comme on se lasse de gagner à tout coup pour peu qu’on ait l’envie de nier des règles q
15 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
18 est la conséquence nécessaire. Kierkegaard ne se lasse pas d’insister sur cette dernière catégorie. « Celui qui ne renonce p
16 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
19 est la conséquence nécessaire. Kierkegaard ne se lasse pas d’insister sur cette dernière catégorie. « Celui qui ne renonce p
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 3. Don Juan
20aintienne en vertu de l’absurde. Ah ! comme on se lasse de gagner à tout coup pour peu qu’on ait l’envie de nier des règles q
18 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
21itique. D’où les déclarations fréquentes faites à Las Cases sur l’organisation qu’il souhaite pour l’Europe. À la question
22rc à maître avec les peuples. L’Empereur, ajoute Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène, passait ensuite en revue ce
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.5. L’Europe des adversaires de l’Empereur
23 tout ce que vous voudrez, et lorsque nous serons las, nous vous égorgerons. Du reste, elle n’a jamais pu ni voulu comprend
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
24e obscurci par un nuage de questions — et parfois las de sa volonté à en mourir ! Paralysie de la volonté, où ne rencontre-
21 1964, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il nous faut des hommes de synthèses (19-20 septembre 1964)
25iste et tout d’abord en réaction à ses outrages : Las Casas, Vitoria et Suarez, Grotius, Leibniz, Vattel et Kant en sont le
22 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui (décembre 1964)
26iste et tout d’abord en réaction à ses outrages : Las Casas, Vitoria et Suarez, Grotius, Leibniz, Vattel et Kant en sont le
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.3. Interaction de l’économique et du politique
27fois-ci sans opposition — car le « souverain » se lasse plus vite que les bureaux.) Quoique un peu simplifié et stylisé, ce s
24 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
28 les grands religieux espagnols du xvie siècle : Las Casas, Vitoria, Suarez, dans l’élaboration d’une doctrine du genus hu
25 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
29iste et tout d’abord en réaction à ses outrages : Las Casas, Victoria et Suarez, Grotius, Leibniz, Vattel et Kant en sont l