1 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
1es de Jacopone da Todi, « jongleur de Dieu », les laudes de ses imitateurs, les lettres de sainte Catherine de Sienne, le Livr
2 toujours dans les ténèbres. lit-on dans une des laudes attribuée à Jacopone da Todi ou à son entourage, et cet « angélisme »
3’une manière précise celui des Cathares. D’autres laudes, pour être plus évidemment catholiques d’inspiration, n’en sont que p