1 1926, Articles divers (1924–1930). Confession tendancieuse (mai 1926)
1’heure est venue de la violence. Jeunes tempêtes, lavez, bousculez ! La parole est aux instincts combatifs et dominateurs par
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
2ières phrases exemplaires. (J’aimais pourtant Zoé lave à la fontaine, à cause du nom.) Quand venait mon tour, je savais rare
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
3 vais marcher au long des trottoirs que le soleil lave à grande eau, et me laisser aller un peu à mes idées. Le commerce du
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4 oppressant ; et cette fumée et cette fatigue mal lavée — et cette robe verte seule pure — et oh ! la pauvre interrogation de
5 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
5 le cours de ses passions ! Pour sa part, il s’en lave les mains. Pilate fut le premier clerc parfait : le juge refusant de
6yant que le tumulte augmentait, prit de l’eau, se lava les mains en présence de la foule et dit : Je suis innocent du sang d
7ration pour la sagesse des grands docteurs qui se lavent les mains avec tant d’élégance, — et l’abandonnent libéralement à sa
6 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Lawrence et Brett par Dorothy Brett ; Matinées mexicaines suivi de Pansies (poèmes), par D. H. Lawrence (octobre 1935)
8ossez tout ce qui vous tombe sous la main et vous lavez des choses toute la journée. À cinq heures nous allons chercher les c
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
9écanté. Apportez-moi de quoi écrire et de quoi me laver les mains. Voilà nos clercs. C’est pour avoir refusé de s’abaisser à
8 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sur l’esprit incarné (février 1936)
10rit incarné en Personne ; 5° si le clerc qui s’en lave les mains ne risque pas de faire le jeu des clercs qui crient avec le
9 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
11son. On ne voit rien que le ciel au-delà, un ciel lavé, tissé d’oiseaux, et parfois traversé par un nuage rapide. En me reto
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
12re Calixte près du bassin. « Je ne veux pas qu’on lave aujourd’hui ! Vous m’entendez ! Je l’ennterdis, vous n’avez qu’à le l
13e l’ai dit à Madame Calixte, je ne veux pas qu’on lave aujourd’hui ! Ma belle-mère est morte cette nuit. Il ne faut pas se m
14ir chez vous pour dire qu’il ne voulait pas qu’on lave. Je le lui ai dit : c’est bien ta fôte ! Ça aurait été dans votre mai
15e [p. 229] comprendrais, je n’aurais pas non plus lavé la vaisselle. Mais ce n’est pas la même chose. — Je ne comprends pas,
16mprends pas, Mme Calixte. Pourquoi ne peut-on pas laver la vaisselle quand il y a un mort dans la maison ? Il faut bien conti
17Il faut bien continuer à vivre, et à manger, et à laver, il me semble ? — Je ne pense pas comme vous, Monsieur, mais il a tor
11 1937, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Luther contre Érasme (19 juin 1937)
18trouve être M. Benda. Érasme dit le vrai, puis se lave les mains, et refuse d’endosser les conséquences de sa vérité : il so
12 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
19re Calixte près du bassin. « Je ne veux pas qu’on lave aujourd’hui ! Vous m’entendez ! Je l’ennterdis, vous n’avez qu’à le l
20e l’ai dit à madame Calixte, je ne veux pas qu’on lave aujourd’hui ! Ma belle-mère est morte cette nuit. Il ne faut pas se m
21ir chez vous pour dire qu’il ne voulait pas qu’on lave. Je le lui ai dit : c’est bien ta fôte ! Ça aurait été dans votre mai
22n mort, je comprendrais, je n’aurais pas non plus lavé la vaisselle. Mais ce n’est pas la même maison. — Je ne comprends pas
23ends pas. Madame Calixte. Pourquoi ne peut-on pas laver la vaisselle quand il y a un mort dans la maison ? II faut bien conti
24II faut bien continuer à vivre, et à manger, et à laver, il me semble ? — Je ne pense pas comme vous, Monsieur, mais il a tor
13 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
25son. On ne voit rien que le ciel au-delà, un ciel lavé, tissé d’oiseaux, et parfois traversé par un nuage rapide. La maison
14 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
26sprit même d’un Ponce Pilate, le sceptique qui se lave les mains et laisse les choses suivre leurs cours fatal. En présence
15 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
27me d’un [p. 17] Ponce Pilate, le sceptique qui se lave les mains et laisse les choses suivre leur cours fatal. En présence d
16 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
28le vaincu. Apprenons d’eux à tenir parole, à nous laver, à boire du lait, à être à l’heure, à ne pas couper les files par pri
17 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
29s’ils disent que je suis sale, je l’ai sec. Je me lave. Avec la terre je me lave… C’est le contraire ! Ils disent que j’y pr
30ale, je l’ai sec. Je me lave. Avec la terre je me lave… C’est le contraire ! Ils disent que j’y prends ma force. C’est pas v
31 les villes que ça me prend. Quand ils m’ont bien lavé, massé, poudré comme un bébé… et allez ! l’ascenseur, le marbre, le c
18 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
32le vaincu. Apprenons d’eux à tenir parole, à nous laver, à boire du lait, à être à l’heure, à ne pas couper les files par pri
19 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
33nté civique. Un homme qui boit de l’eau et qui se lave n’est pas à mi-chemin entre celui qui meurt de soif et celui qui se n
20 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
34t-ils enfin devenus libres ? Réponse : Il faut se laver, si l’on veut être libre. Refuser toute espèce de couleur. Telle est
21 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
35 de m’envahir ! [p. 28] Et pas même une machine à laver ! Et que de mal n’ai-je pas eu, au contraire, dans les maisons que j’
22 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
36distraient de la honte qu’elle subit, et, pour se laver du sacrifice impie de toute liberté publique et personnelle, l’esclav
23 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
37s, puis à faire la cuisine, puis à manger, puis à laver la vaisselle, et on recommence… » (Toujours et dans tous les domaines
24 1969, La Vie protestante, articles (1938–1978). La lune, ce n’est pas le paradis (1er août 1969)
38se, vilaine chose, couverte de tuf volcanique, de lave pulvérulente. En somme, c’est une sorte de banlieue poussiéreuse de l
25 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
39uphiné libéré de Grenoble possèdent de machines à laver « dont, à tambour horizontal 668 ; d’un autre type, 211 »). Mais nous
26 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
40couche de mazout répandue par les cargos qui « se lavent » en mer malgré toutes les interdictions, diminue l’évaporation des o
27 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
41pé en vue de son évacuation », et recommande de « laver soigneusement » les parties du corps qui auraient été exposées à une
28 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
42n sait, ou croit savoir, et ce n’est pas vrai. En lavant donc vers les inévitables décadences (si l’on est historien bourgeois