1 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Marguerite Allotte de la Fuye, Jules Verne, sa vie, son œuvre (juin 1928)
1aspect d’une nécessité » (et dans la bouche de ce libertaire, cela constituait un jugement !) [p. 769] Serons-nous longtemps enco
2 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
2si on la « préservait » du mal. Ainsi Rousseau le libertaire doit et peut être moraliste, tandis que Calvin l’orthodoxe ne saurait
3 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
3u milieu de la chaussée des tirades généreusement libertaires, enraye la circulation, « mais traverse dans les clous ». p. 913
4 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
4anité n’a pas tort. À mi-chemin entre l’idéologie libertaire des intellectuels vigilants et la pratique stalino-humanitaire des co
5 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
5d’un mouvement qui, libertin, se fait passer pour libertaire ? C’est la passion qui entraîne les hommes, et qui séduit leur généro
6 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.4. Hegel, Comte, Marx, ou la rationalisation
6es délicats qui s’en offusqueraient, aux yeux des libertaires qui devraient la combattre, mais dont la débile passion se satisfait
7 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
7son cartésienne, de soif de Justice et de passion libertaire, ce grand mot sera prononcé, proclamé, acclamé par les travailleurs d
8 1940, Mission ou démission de la Suisse. Appendice, ou « in cauda venenum » Auto-critique de la Suisse
8e fasciste ; nos marxistes continuent à se croire libertaires, etc. Seuls nos staliniens ont cessé de dénoncer les hitlériens, mais
9 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
9ourd’hui, notre esprit de résistance. Ce réalisme libertaire, cette liberté d’allure et de jugement qui tient compte des puissance
10 1946, Politique de la Personne (1946). Préface pour l’édition de 1946
10s ruines aggravent l’urgence d’instaurer un ordre libertaire, personnaliste. Sinon, nous subirons la police imbécile, au service d
11 1946, Réforme, articles (1946–1980). À hauteur d’homme (1er juin 1946)
11elle les isole l’un de l’autre. (Tel parti réputé libertaire vote des mesures de tyrannie. La « politique » et ses « nécessités »
12 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
12olémique contre les dictatures et leur rhétorique libertaire resteront vaines, ou n’agiront qu’à contre-fin, si elles n’offrent pa
13 1951, Preuves, articles (1951–1968). Mesurons nos forces (avril 1951)
13es pires tyrannies comme traduction des mystiques libertaires, n’avait pas décidé de ne plus croire à rien qu’aux réalités immédiat
14 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
14ique se voyait au surplus menacé par le mouvement libertaire des Communes et par l’ambition des grandes maisons féodales, au premi
15re vu ». Cet ordre, synthèse du vieux fédéralisme libertaire et conservateur, des principes de 1789, et du parlementarisme anglo-s
15 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
16e et la religion, à l’Italie du Nord. Leur esprit libertaire n’est pas un héritage [p. 168] suisse, mais il remonte directement au
16 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
17toriographes partisans — que la Révolution, mythe libertaire, est une réalité close et lugubre, une psychose de persécution, la pa
17 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Former des Européens (avril-mai 1956)
18 tension des deux tendances — l’autoritaire et la libertaire — n’est peut-être qu’un idéal, mais il n’en demeure pas moins l’idéal
18 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
19toriographes partisans — que la Révolution, mythe libertaire, est une réalité close et lugubre, une psychose de persécution, la pa
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
20unissant dans une nouvelle Jérusalem chrétiens et libertaires, réformés et mystiques, pour célébrer le « Liebesmahl », l’agape, la
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
21re opposée, s’empare sans vergogne. Le grand élan libertaire des Quarante-huitards échoue dans les manuels d’écoles primaires, et
22i-romantisme absolus : ce n’est pas une idéologie libertaire qui fonde ici la souveraineté, mais une théologie autoritaire. Le jeu
23 Marx, Mazzini constate l’écrasement des révoltes libertaires dans toute l’Europe, le triomphe des gouvernements sur les peuples et
24ustifier ses crimes. Le socialisme fédéraliste et libertaire de Proudhon n’a guère eu de succès jusqu’ici ; le socialisme collecti
25construire… Il rend justice à l’élan primitif et libertaire des nationalités, mais il constate aussi que cet élan a dépassé son b
21 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
26tique. L’âge industriel, inauguré par l’espérance libertaire des démocrates, verra naître en fait les nationalismes populaires, pr
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.3. « La Suisse est née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien »
27 « La Suisse est née de la révolte de pâtres libertaires contre le despote autrichien 6  » Quel est l’état social des Waldstät
23 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
28un jeune Bernois, épris de littérature et d’idées libertaires. Il devint cependant pasteur à vingt-cinq ans et passa le reste de sa
24 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
29un jeune Bernois, épris de littérature et d’idées libertaires. Il devint cependant pasteur à vingt-cinq ans et passa le reste de sa
25 1966, Preuves, articles (1951–1968). André Breton (novembre 1966)
30la régler jusqu’au moindre soupir. Autoritaire et libertaire, anarchiste et sacerdotal, rhéteur de la révolte et précieux ajusteur
26 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). André Breton à New York (8-9 octobre 1966)
31la régler jusqu’au moindre soupir. Autoritaire et libertaire, anarchiste et sacerdotal, rhéteur de la révolte et précieux ajusteur
27 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
32l’insécurité idéologique et, en soi, une tendance libertaire ; il encourt donc, à priori, la suspicion du régime qui s’en remet à
28 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
33olémique contre les dictatures et leur rhétorique libertaire resteront vaines, ou n’agiront qu’à contre-fin. Arthur Koestler me ra
29 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
34ons jacobines, longuement combattues par tous les libertaires, finissent par triompher, presque en même temps, dans presque tous le
30 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
35 Codes les seuls droits de l’État. Les mouvements libertaires et « nationalitaires » de 1848 n’ont abouti qu’à renforcer les pouvoi
31 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 3. La clé du système ou l’État-nation
36tage du communisme, et encore moins du socialisme libertaire. C’est la crise de la Puissance (matérielle et mythique à la fois) en
32 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
37rigueur de sa règle, et qu’à l’inverse, l’orgueil libertaire irait devant l’écrasement ? À ce critère de moralité plus philistine
38iété de quiconque 139  » fut sans doute la plus « libertaire » (au sens actuel) de toutes les communautés de [p. 245] l’époque mod
39, et de conséquence infinie. Quant aux tentatives libertaires et aux « communes » du genre hippie fondées sur la spontanéité, le no
40tes réveille encore certains réflexes de vitalité libertaire, c’est-à-dire autogestionnaire, trop souvent, et pour trop d’autres n
33 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
41 l’improvisation de compromis entre un socialisme libertaire et un libéralisme social, la différence ne relevant que de l’allégean
34 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
42e qui a fait échouer les élans les plus ardemment libertaires dans la sinistre dictature des secrétaires d’un parti ou d’un groupe
35 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
43Renaissant, au romantisme allemand et à la pensée libertaire, de Pélage à Fourier en passant par les cathares et les alchimistes.
36 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
44xemple d’un ordre social solidaire, coopératif et libertaire réalisé quelque part sur la terre, de nos jours, et de préférence en