1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1aphysique plus que de la psychologie. — Une vaste licence poétique… (Voici bien la fatigue avec son jeu des définitions)… pas d
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2aphysique plus que de la psychologie. — Une vaste licence poétique… (Voici bien la fatigue avec son jeu des définitions)… pas d
3 1936, Esprit, articles (1932–1962). Erskine Caldwell, Le Petit Arpent du Bon Dieu (novembre 1936)
3usoire. Tout ce qui constitue la gauloiserie : la licence fantaisiste, le dédain de toutes les complications naturelles et soci
4 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
4bservation courante, dans la mesure exacte où ces licences fourniront les prétextes nécessaires à la passion que l’on désire épr
5 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
5! » précise un évêque dualiste, excusant ainsi la licence favorisée ou tolérée par plusieurs sectes. Une forme toute nouvelle d
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6usoire. Tout ce qui constitue la gauloiserie : la licence fantaisiste, le dédain de toutes les complications naturelles et soci
7 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
7e avait pour tâche de réprimer la brutalité et la licence du peuple, mais elle n’y suffisait pas. L’aristocratie, en dehors des
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
8ndu indigne en implorant et en acceptant pareille licence. Arrêt de la reine Éléonore. Telle est la nature de l’amour : les am
9 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
9e s’il cherchait à compenser par cette rigueur la licence absolue qu’il s’accorde dès qu’il s’agit de satisfaire ou de préserve
10is aussitôt le Malin se rattrape en proposant une licence absolue. Or, l’absence de contraintes choisies rend la sexualité insi
10 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable III : Diable et sexe (29 octobre 1943)
11is aussitôt le Malin se rattrape en proposant une licence absolue. Or, l’absence de contraintes choisies rend la sexualité insi
11 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
12tant, dans cette liberté, qui entraîne une grande licence des mœurs chez les jeunes gens, l’Européen s’étonne de ne point trouv
12 1947, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Consolation à Me Duperrier sur un procès perdu (décembre 1947)
13pour la liberté qui est du courage mais contre la licence qui est du fanatisme, ou de la lâcheté, ou simplement (restons courto
13 1951, Les Libertés que nous pouvons perdre (1951). Les Libertés que nous pouvons perdre
14nous voulons savoir. Comment avez-vous obtenu les licences, permissions de quitter le pays, bons pour acheter un billet, certifi
14 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
15», les hommes moins spirituels pourront se donner licence d’exercer leurs arts et leurs ruses. Ils se serviront d’elle comme d’
15 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
16aint Paul 19 . Cette liberté d’ailleurs n’est pas licence, puisqu’elle est orientée par l’amour même qui d’abord l’a rendue pos
16 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
17», les hommes moins spirituels pourront se donner licence d’exercer leurs arts et leurs ruses. Ils se serviront d’elle comme d’
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — a. L’amour et la personne dans le monde christianisé
18age d’amour, la passion mystique de Tristan et la licence impie de Don Juan (l’une au-delà et l’autre en deçà du mariage), ne d
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
19urs en décrivant dans sa réalité le danger que la licence sexuelle fait courir à toute société utilitaire et laborieuse, dont l
20iplines éducatives élémentaires. Ce n’est plus la licence qui est l’ennemi, mais le refoulement, générateur de complexes et de
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
21i serait interdit d’oser se livrer avec une telle licence, sans la sauvegarde de cette illusion. Le mythe nous protège contre l
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
22e ; il sort du collège, déjà tout façonné pour la licence, c’est-à-dire pour la servitude. À vingt ans, un Polonais ne doit pas
23eux extrêmes de la misère ou de l’opulence, de la licence ou de l’esclavage : mais on vous comptera parmi les grandes puissance
21 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
24i serait interdit d’oser se livrer avec une telle licence, sans la sauvegarde de cette illusion. Le mythe nous protège contre l
22 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
25ps des Ligues, n’étaient pas moins connus pour la licence de leurs mœurs que pour l’austérité patriarcale de leurs principes. L
23 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
26ps des Ligues, n’étaient pas moins connus pour la licence de leurs mœurs que pour l’austérité patriarcale de leurs principes. L
24 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
27noncer à son projet, faute d’avoir pu obtenir les licences d’exportation ou de publication nécessaires dans certains grands pays
28ions politiques du candidat ; choix des manuels ; licences de publication [p. 19] octroyées ou non par l’État, pour les journaux
25 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
29iété constituée par Westinghouse (qui a fourni la licence des centrales à eau légère) ; par la firme allemande Siemens, et à 30
26 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
30ter de leur aide et conseil, mettre un frein à sa licence dans les causes injustes, le maintenir dans les limites de sa charge,
27 1978, La Vie protestante, articles (1938–1978). « Bof ! disent les jeunes, pourquoi ? » (1er décembre 1978)
31u’en France le nucléaire est appliqué d’après une licence américaine, son combustible vient des USA et de Russie (remplaçant la
28 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. II. L’énergie
32role ; — la dépendance de l’étranger (techniques, licences, approvisionnement d’uranium, retraitement, stations de stockage des
29 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
33rop coûteuses, à exporter dirigeants et machines, licences et pollutions dans des pays où la réglementation est moins sévère, vo