1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). La part du feu. Lettres sur le mépris de la littérature (juillet 1927)
1nsez, d’une ingratitude salutaire, c’est refus de limiter le mal. Je vous vois envahi par des démons que vous prétendez m’inter
2 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 7. L’instruction publique contre le progrès
2rs, c’est peut-être à quoi notre génération devra limiter l’efficacité de ses efforts. Critiquer le présent au nom du passé ne
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
3presque disparue, « roman-fleuve » que deux dates limitent : 1851-1914. Ainsi met-il en jeu les deux éléments dont l’antagonisme
4 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — e. En dernier ressort
4sairement une suite de conséquences qu’on ne peut limiter au domaine « privé ». Mais la position du chrétien dans le monde d’au
5 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
5mme certains qu’on peut l’accepter sous réserves, limiter ses dégâts ou même se passer d’elle, tout en acceptant d’autres parti
6 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
6 la signification de notre époque. Son influence, limitée d’abord aux pays anglo-saxons, s’étend rapidement depuis quelques moi
7 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
7ries nous y ramènent. Notre ambition doit donc se limiter à poser clairement le problème, et à formuler, si possible, le princi
8 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Un exemple de tactique révolutionnaire chez Lénine (janvier 1935)
8 Quand on nous reproche, de divers côtés, de nous limiter volontairement en nombre, de faire trop de théorie 21  ; d’être plus
9 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
9à se constituer en parti politique. D’autre part, limitant l’exercice du culte (qui ne peut être célébré que hors les murs, et q
10 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
10e sens concret de la question, à laquelle je vais limiter mes réflexions, ce soir : — quelle peut être la vocation de ce chréti
11ce n’est pas le cas, ne ferait-il pas mieux de se limiter à son domaine, d’ailleurs de plus en plus restreint ? À la question d
11 1935, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). René Guisan : un clerc (1935)
12êner mutuellement. Son érudition magnifique ne se limitait pas aux livres : elle embrassait aussi les incidents de la moindre pa
12 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
13s dogmes cléricaux, ne faudrait-il pas essayer de limiter d’avance la part du feu à l’aide d’un critère spirituel ? Sinon l’on
13 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
14, il fait retour aux origines élémentaires. C’est limiter l’ampleur du fait humain mais aussi garantir son unité concrète, espr
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
15vent. Ce serait là, semble-t-il, le seul moyen de limiter le jaillissement des idées. Car les idées naissent simplement d’une v
16te saine politique de s’opposer à la personne, de limiter son expansion, de combattre en définitive le réel que nous incarnons.
17t d’agir et de s’efforcer contre les lois qui les limitaient normalement. L’homme cessant de croire à sa loi — à ses superstitions
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
18taux de la vie une issue explosive constante mais limitée aux formes les plus riches. » Cette société sans tête unique, c’est à
16 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
19te saine politique de s’opposer à la personne, de limiter son expansion, de combattre en définitive le réel que nous incarnons.
20d’agir et de faire effort contre les lois qui les limitaient normalement. L’homme cessant de croire à sa loi — à ses superstitions
17 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
21elles, on le sait bien.) Mais si nous essayons de limiter notre critique aux ouvrages qui présentent un sens quelconque pour no
18 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
22ésitants fort distingués. Mais ces inquiétudes se limitent au « plan moral », comme nous aimons à dire. Elles sont d’usage inter
19 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (II) : La grande misère de l’édition (22 février 1937)
23ean Zay entend mettre une fin à ces pratiques, en limitant à 10 années l’effet des contrats d’édition. Tous les écrivains applau
20 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
24t dit non parce que l’État prétendait modifier et limiter la prédication de l’Évangile. Je ne sais si tous ont compris la profo
21 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
25lter la vie au-dessus de notre condition finie et limitée de créatures. Ainsi le même mouvement qui fait que nous adorons la vi
22 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
26libération » violente de la proie désirée (guerre limitée). 5. Quelle fut la réaction de l’Europe ? — L’opinion démocratique ap
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
27 que le texte primitif, suivi par le seul Béroul, limitait l’efficacité du philtre à trois ans : À combien fu determinez Li lov
28’était-il pas destiné aux époux ? Alors, pourquoi limiter sa durée ? Trois ans, ce n’est guère pour le bonheur d’un couple. Et
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
29e l’esprit, son but, c’est aussi la fin de la vie limitée, obscurcie par la multiplicité immédiate. Éros, notre Désir suprême,
30r les Anciens qu’une signification utilitaire, et limitée. Les coutumes permettaient le concubinat 19 . Tandis que le mariage c
31e annonce l’amor fati de Nietzsche.) Quand Béroul limitait à trois ans l’action du philtre, et quand Thomas faisait du « vin her
25 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
32aire de saint François d’Assise. [p. 180] En se limitant à l’évolution de sainte Thérèse, on constate que les romans de cheval
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
33ment désirés ; mais la grandeur de l’homme est de limiter leur champ, de les canaliser et de les utiliser, on dirait même de le
34e de cette guerre nouvelle, puisque le procédé se limita à la destruction méthodique d’un million de soldats, non de civils. M
35 sera plus symbolique, métaphorique, c’est-à-dire limitée à certains signes convenus, mais sera concrètement la mort de ce pays
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
36lter la vie au-dessus de notre condition finie et limitée de créatures. Ainsi le même mouvement qui fait que nous adorons la vi
28 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
37 forme, et ils voudraient nier les formes ; c’est limiter, et ils aspirent à l’expansion indéfinie ; c’est définir par la parol
29 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
38sentiel de la personne nous échappe, si nous nous limitons au savoir historique. J’entends qu’il est très difficile, sur les doc
30 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
39ésitants fort distingués. Mais ces inquiétudes se limitent au « plan moral », comme nous aimons à dire. Elles sont d’usage inter
31 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
40eulement ce n’est point agir, non seulement c’est limiter par avance le rôle de la foi, c’est-à-dire refuser la foi, mais c’est
32 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
41, il fait retour aux origines élémentaires. C’est limiter l’ampleur du fait humain, mais aussi garantir son unité concrète, esp
33 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
42 forme, et ils voudraient nier les formes ; c’est limiter et ils aspirent à l’expansion infinie ; c’est définir par la parole e
34 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
43pour telles, et qui portent. ⁂ Savoir ne point se limiter constamment à la qualité. Car cela irait à préférer au vrai l’origina
35 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
44art la Croix-Rouge, dont la tâche est strictement limitée, rien ne subsiste en dehors de l’œcuménisme, [p. 638] qui permette de
36 1947, Doctrine fabuleuse. 7. Angérone
45définir l’amour ce n’est point le connaître, mais limiter sa part dans notre vie, et nul amour ne peut survivre à cette méfianc
37 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
46ité urgente d’empêcher la guerre, c’est-à-dire de limiter les souverainetés nationales et de distribuer plus équitablement les
38 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
47n connais peu qui aient l’intention de le laisser limiter, et c’est pourtant ce que nous leur demandons. Tous les gouvernements
39 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
48t de chance de poursuivre leur lutte que s’ils en limitent l’ambition, renoncent à toute visée totalitaire, même inconsciente, e
49uveraineté de l’État-nation. Nous voulons bien la limiter, mais pas à ce point… Nous serons jetés dans l’inconnu, dans l’aventu
40 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
50t de chance de poursuivre leur lutte que s’ils en limitent l’ambition, renoncent à toute visée totalitaire, et subordonnent leur
51trop vaste, tandis que les instituts nationaux se limitent à un domaine trop étroit. Un Centre européen de la culture devra donc
52trop vaste, tandis que les instituts nationaux se limitent à un domaine trop étroit, de telle sorte qu’il [p. 162] n’existe prat
41 1948, Suite neuchâteloise. III
53 « La constitution de Neuchâtel est une monarchie limitée, dont la machine est mise en mouvement par des ressorts si déliés, et
42 1948, Réforme, articles (1946–1980). L’Europe, aventure du xxe siècle (1er mai 1948)
54n connais peu qui aient l’intention de le laisser limiter, et c’est pourtant ce que nous leur demandons. Tous les gouvernements
43 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
55qui est la partie la plus peuplée du pays, et que limitent au sud-ouest le lac Léman, au nord-est le lac de Constance. Le bassin
44 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
56s « dans la mesure où leur souveraineté n’est pas limitée par la Constitution fédérale ; ils jouissent, comme tels, de tous les
57ire dans les termes, la notion d’une souveraineté limitée. Cependant, un siècle d’expérience heureuse a rendu cette notion fami
45 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux notes sur la souveraineté nationale (mai 1954)
58ouverains en tant que leur souveraineté n’est pas limitée par la Constitution fédérale, et comme tels, ils exercent tous les dr
46 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
59 aucune instance supérieure à leurs « droits » et limitant leur « absolue souveraineté ». Pendant cent ans, l’Europe qui se croi
60, son exigence de l’absolu réalisé dans cette vie limitée, dans ce temps qui nous fuit, dans cette chair impérieuse et débile,
47 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
61ordre d’être libre, de telle manière prescrite et limitée, n’est pas encore se libérer en obéissant. Cela peut être aussi bien
62là et on l’a reconnue ; et pourtant, il s’agit de limiter les dégâts… Mais que devient alors la fameuse cohérence léniniste et
48 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
63s entités géographiques faciles à situer, sinon à limiter ; ni seulement des complexes historiques, dont les mélanges et superp
49 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
64 aucune instance supérieure à leurs « droits » et limitant leur « absolue souveraineté ». Pendant cent ans, l’Europe qui se croi
65, son exigence de l’absolu réalisé dans cette vie limitée, [p. 121] dans ce temps qui nous fuit, dans cette chair impérieuse et
50 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
66ans celui des normes. C’est une vision réduite et limitée de l’Histoire qui lui permet de rendre un rythme à sa durée. L’appari
67puis dans le calcul mathématique. On ne peut plus limiter l’espace ni le temps, et lorsqu’au xxe siècle ils se dilatent soudai
51 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
68r tout seul sa défense. Au total : une neutralité limitée au plan militaire, combinant les motifs d’intérêt propre et de solida
69en tant que mesure politique, donc contingente et limitée. En tant qu’attitude générale, elle se situerait à peu près entre l’é
52 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
70voyons si les motifs d’une vraie neutralité (donc limitée et contingente, comme celle des Suisses) sont réalisés en Europe, pou
53 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (fin) (mai 1957)
71 se devrait et devrait au monde d’être doublement limitée dans sa nature et ses motivations. Elle serait strictement militaire,
54 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur le crépuscule d’un régime (octobre 1957)
72rage universel ? R. — Les démocrates eux-mêmes en limitent les dégâts. Dès qu’il s’agit de quelque chose de sérieux, j’entends q
55 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
73ans celui des normes. C’est une vision réduite et limitée de l’Histoire qui lui permet de rendre un rythme à sa durée. L’appari
74puis dans le calcul mathématique. On ne peut plus limiter l’espace ni le temps, et, lorsque au xxᵉ siècle ils se dilatent souda
56 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (II) (septembre 1958)
75stinct qu’ils ne resteront forts qu’autant qu’ils limiteront leur ambition à composer les intérêts locaux qu’ils représentent avec
57 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
76t prévu par l’art. 9 du Traité de l’Euratom ne se limiterait pas à un enseignement technique, mais y ajouterait un programme d’étu
58 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Heinz Gollwitzer, Europabild und Europagedanke (septembre 1959)
77st à cette seule question, strictement définie et limitée, qu’entend répondre l’auteur, dans cet ouvrage de plus de 400 pages s
59 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
78de l’argent, qui ne sont au vrai que des moyens ? Limitons-nous aux quatre que voici : la durée, le bonheur, la liberté, l’amour
60 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
79 contraire de tout cela, c’est-à-dire à cerner et limiter, dissocier et démystifier. Cette attitude a sa vertu, qui est celle d
61 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
80re multiplicité des « aventures sans lendemain ». Limitant son désir à ces désirs qu’une possession rapide anesthésie, l’âme ret
62 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
81 la première fois une Confédération continentale, limitant expressément les souverainetés nationales tout en garantissant l’auto
63 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
82seurs politiques, loin de songer à contester ou à limiter la souveraineté absolue des États, ils s’appliquent à la légitimer, c
83omba alors au dernier degré de l’abaissement. Car limitée comme elle l’était pour ainsi dire à Rome seule, dès que la ville fut
64 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
84nt fort aysées à mettre par escrit. Il y en a qui limitent encore plus leur stile, ils donnent des inventions pour policer et en
85ation de l’Europe : La souveraineté espagnole est limitée à la péninsule ibérique. Les [p. 97] autres royaumes héréditaires exi
65 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
86tes écrites en latin, en allemand et en français. Limitons-nous à quelques thèmes spécifiquement européens, qu’il a traités dans
66 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
87és généraux et permanents devraient être conclus, limitant les effectifs des troupes entretenues. XIII. Que le maintien de cette
88 des lois extérieures universellement valables et limitant la liberté de chaque individu, mais par la force, selon des maximes p
67 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.4. Napoléon et l’Europe
89ie mais que son échec égyptien avait contraint de limiter ses ambitions au continent dont on prétend qu’il dit un jour : « Cett
68 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.6. Goethe
90nchissables, tout comme les mers et les montagnes limitent les pays. De là, pour les gens cultivés et pour l’élite, le devoir d’
69 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
91i, constituent par rapport à notre existence très limitée une période très longue. Le souvenir nous donne évidemment la conscie
92cience de ce que notre entreprise est encore très limitée et de ce que notre situation n’est que celle d’un premier commencemen
70 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.2. Vertus et valeurs européennes
93e échoue sur d’insurmontables antinomies et reste limitée au fini, aux apparences. Tout achèvement dans le monde engendre aussi
71 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
94de l’argent, qui ne sont au vrai que des moyens ? Limitons-nous aux quatre que voici : la durée, le bonheur, la liberté, l’amour
72 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
95re multiplicité des « aventures sans lendemain ». Limitant son désir à ces désirs qu’une possession rapide anesthésie, l’âme ret
73 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
96ls provinciaux et un Conseil général de l’Europe, limitant la souveraineté des États et garantissant la liberté du commerce. Son
74 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
97-Orient). 4. Cette action commune ne devra pas se limiter au plan économique et commercial, mais s’étendre aux problèmes immens
75 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
98relations culturelles multilatérales. D’autres se limitent à un domaine particulier des relations culturelles : Philosophy East
76 1963, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Deux mille volumes sur l’Europe (février 1963)
99lus facile d’éviter désormais. La première fut de limiter à un seul éditeur par langue la qualité de membre [p. 5] du pool. En
100 grands ouvrages d’art, les autres préféraient se limiter à des livres de format courant, d’autres enfin craignaient que les pr
77 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.7. « Un pays traditionnellement neutre »
101 celles de la France 38 . Cette clause européenne limitait quelque peu l’absolue souveraineté de l’État dont elle garantissait l
78 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
102ouverains en tant que leur souveraineté n’est pas limitée par la constitution fédérale, et comme tels ils exercent tous les dro
79 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
103s « dans la mesure où leur souveraineté n’est pas limitée par la Constitution fédérale ; ils jouissent comme tels de tous les d
104ire dans les termes, la notion d’une souveraineté limitée. Cependant, un siècle d’expérience heureuse a rendu cette notion fami
80 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
105our où il faut décider dans quelle mesure on peut limiter le second terme au nom du premier. Adhérer au Marché Commun économiqu
81 1965, Fédéralisme culturel (1965). Fédéralisme culturel
106erver par le moyen d’une union à la fois forte et limitée, j’entends : plus forte que la somme de ses parties, mais strictement
107rte que la somme de ses parties, mais strictement limitée par le contrat librement conclu entre ses membres. Ainsi la Suisse a
108cantons, cette forme d’union fédérale, forte mais limitée, me paraît la seule praticable dans un avenir pas trop lointain — le
109t, dans le concert d’une communauté, d’abord très limitée, puis élargie à des allégeances multiples. C’est ainsi que pour deven
82 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
110e forme d’union fédérale, j’entends non unitaire, limitée et réelle. Mais si le fédéralisme réussit à influencer le langage des
83 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
111d’une société des hommes libres : moins elle sera limitée par des frontières, mieux elle accomplira sa vocation. Peut-être est-
84 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.2. Rapport général présenté à la Conférence européenne de la culture, Lausanne, du 8 au 12 décembre 1949
112brasser le monde entier, tandis que les autres se limitent à une nation, à une région géographique (le bassin de la Méditerranée
113. Les bureaux du Centre proprement dit (à Genève) limiteraient leur activité aux trois points indiqués sous a). Quant aux activités
85 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
114a France », parce que cette convention prétendait limiter la souveraineté de l’État dans le domaine militaire. À ses yeux donc,
115isante pour trancher le débat. Vouloir simplement limiter la souveraineté, c’était trahir, attenter à l’honneur du pays ; c’éta
116es souverainetés absolues ? — Suffirait-il de les limiter ? — Peut-on les conserver tout en faisant l’Europe ? Certains stato-n
117ouverains en tant que leur souveraineté n’est pas limitée par la Constitution fédérale, et comme tels, ils exercent tous les dr
86 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
118u soit à confondre le Christ avec Dieu, soit à le limiter à son essence humaine. Il faut reconnaître que l’existence simultanée
87 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
119aire d’ambition. Si la souveraineté de l’État est limitée aux tâches administratives, les frontières sont ouvertes et insensibl
120qu’au niveau national. Des essais de coopération, limitée mais précise, ont été faits dans la région Bâle-Strasbourg-Freiburg.
88 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
121es étudiants, un peu plus égale en droit, se voit limitée en fait par l’absence d’équivalence des diplômes. Quant au droit d’ex
89 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
122n’aurait pas vu se produire ces soulèvements. […] Limiter une expansion malsaine n’aurait pas été moins nécessaire que d’assure
90 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
123 ; décentralisatrice ; d’autant plus efficace que limitée ; plus soucieuse de qualité que de quantité ; et prospérant au mieux
124homme moderne est de moins en moins capable de se limiter volontairement par la seule crainte des risques qu’il fomente. Il att
91 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
125és, n’aurait pas vu se produire ces soulèvements… Limiter une expansion malsaine n’aurait pas été moins nécessaire que d’assure
92 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
126ner la guerre ou faire la paix ». Elle n’est donc limitée par rien au monde, si ce n’est la « volonté de Dieu », dont on nous d
93 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
127nération des fondateurs.   Toutefois, cette durée limitée des communes librement constituées n’entraîne aucune critique de la f
94 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
128es étudiants, un peu plus égale en droit, se voit limitée en fait par l’absence d’équivalence des diplômes. Quant au droit d’ex
95 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
129ellules urbaines à l’échelle humaine », d’ampleur limitée à 50 000 habitants 205 1 ; enfin des futurologues comme Hermann Kahn
96 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
130ellules urbaines à l’échelle humaine », d’ampleur limitée à 50 000 habitants 75  ; enfin des futurologues comme Hermann Kahn, q
97 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
131en protectorats, satellites, zones à souveraineté limitée, etc., comme les tribus de l’Afrique noire l’avaient été par la confé
98 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Annexes
132iques, qui trouvent dans leur union — strictement limitée à certaines fonctions publiques — la garantie de leur autonomie. Plus
99 1979, Cadmos, articles (1978–1986). La chronique européenne de Denis de Rougemont (printemps 1979)
133iques, qui trouvent dans leur union — strictement limitée à certaines fonctions publiques — la garantie de leur autonomie. Plus
100 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
134ganes d’une véritable Confédération continentale, limitant [p. 122] expressément les souverainetés nationales tout en garantissa