1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1stocks américains. Et ses romans, c’est aussi une liquidation : les faits s’y pressent et s’y bousculent ; de temps à autre une not
2ut un roman de 500 pages comme Rabevel. Car si la liquidation des questions traitées est rapide, elle est complète aussi. On s’éton
2 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
3nisme, comme une constatation de la faillite, une liquidation à un taux sous-humain. Voici le Plan, prêt à reprendre l’entreprise s
3 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 11. D’un Cahier de revendications
4nisme, comme une constatation de la faillite, une liquidation à un taux sous-humain. Voici le Plan, prêt à reprendre l’entreprise s
4 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
5gre et intacte. Et j’ai revu la SDN le jour de sa liquidation publique, dans son palais sans patine, sans fantômes. Pourtant cette
5 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
6avorites. Le livre s’intitulera donc : Crémation, Liquidation, Évaporation ! (Il prononça ces mots d’un ton rageur, qui me fit écla
7 crémation, c’est la purification par le feu ! La liquidation, c’est la vie même, toujours fluente et circulante, le sang, les sève
6 1946, Combat, articles (1946–1950). Tous démocrates (22 mai 1946)
8 favorites. Le livre s’intitulera donc Crémation, liquidation, évaporation ! (Il prononça ces mots d’un ton rageur, qui me fit écla
9 crémation, c’est la purification par le feu ! La liquidation, c’est la vie même, toujours fluente et circulante, le sang, les sève
7 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
10olicière, la dictature d’étiquette populaire, les liquidations collectives calculées sur la base de statistiques d’État. Cependant,
11 marxiste : c’est ainsi que Staline a justifié la liquidation des koulaks et le pacte [p. 54] germano-soviétique. Tout au contraire
8 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
12 discutant le dosage d’un cabinet, d’un comité de liquidation « interpartis ». L’atonie générale, l’hystérie politicienne, le souri
9 1954, Preuves, articles (1951–1968). Politique de la peur proclamée (novembre 1954)
13 dictature d’un seul à celle de plusieurs ; de la liquidation des koulaks à celle des kolkhozes ; de l’accusation contre les médeci
10 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
14e série de points remarquables : mort de Staline, liquidation de Beria, affirmation du pouvoir collégial, dégel, excuses à Tito, es
11 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la pluralité des satellites (II) (décembre 1957)
15s du Kremlin ont inauguré le nouveau cours : à la liquidation sanglante et collective nommée construction socialiste, succède l’éli
16ologique, dont le vrai nom sera dans l’histoire : liquidation du communisme. On élimine d’abord le Père des Peuples, puis son culte
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
17ication de la sainte équité universelle, c’est la liquidation des griefs généraux de l’humanité depuis que l’histoire existe ; c’es
13 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
18le, qui a pourtant présidé non sans grandeur à la liquidation d’un empire colonial ? Nous avons mieux à faire qu’un mea culpa tradu