1 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
1onne non plus pour rien connaître de la nature du litige humain. Nous mourrons de la mort des singes.) Perspectives (II) Ava
2 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Page d’histoire (novembre 1938)
2rquoi le conflit s’aggrava-t-il subitement ? — Le litige était réglé en principe. Mais alors (entrevue de Godesberg), Hitler d
3 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Les résultats de la guerre (21 décembre 1945)
3voir grand, et qu’il préfère en général ses vieux litiges locaux, qu’il appelle intérêts, à ses vrais intérêts, qu’il appelle u
4 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
4voir grand, et qu’il préfère en général ses vieux litiges locaux, qu’il appelle intérêts, à ses vrais intérêts, qu’il appelle u
5 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
5par définition, donc liée au milieu social par un litige permanent hors duquel elle n’existerait point, et dont ce milieu même
6 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
6par définition, donc liée au milieu social par un litige permanent hors duquel elle n’existerait point, et dont ce milieu même
7 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
7’est nullement soumis à l’autre, peut s’élever un litige, soit par leur propre faute, soit par la faute de leurs sujets ; c’es
8’État national pour être le juge suprême dans les litiges des princes superioris in terris non recognoscentes. Cependant les sa
9it également que le moyen judiciaire de vider les litiges entre États souverains est l’arbitrage. Il recommande des mesures don
10uise par notre collègue attaqué, pour apaiser les litiges et rétablir la paix, à un endroit convenable aux parties ; et là, en
8 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
11és se réserveraient le droit de nommer, en cas de litige, un ou plusieurs arbitres ; ou bien ils adopteraient le principe que
12s, où, peut-être plus souvent encore que dans les litiges d’ordre privé, la bonne exécution des décisions du Tribunal devrait ê
9 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
13ollaborer qu’à certaines conditions. Les États en litige auront à se soumettre aux décisions de cette autorité. Celle-ci ne tr
10 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
14, seule capable, en bonne logique, d’arbitrer les litiges survenus entre princes « indépendants et égaux », donc n’ayant pas de
11 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.1. Les institutions et la vie politique
15 Constitution. Le Tribunal fédéral, en dehors des litiges concernant des personnes privées, connaît essentiellement des différe
12 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
16 [p. 61] 2 Le grand litige « Fatalités », ou la peur d’être libre Le débat de l’énergie nucléai
17rguments brandis de part et d’autre dans le grand litige du siècle. Et je ne crains nullement que cette approche lie mon ouvra
18ire sur les points les plus controversés du grand litige.   Sur la question des prix de revient du kilowatt nucléaire. — Kowa