1 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
1à métropole destinées à devenir — à plus ou moins long terme — les unités de base de la future fédération continentale, en lieu et
2 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
2à métropole destinées à devenir — à plus ou moins long terme — les unités de base de la future Fédération continentale, en lieu et
3 1972, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aspects culturels de la coopération dans les régions frontalières (été 1972)
3data-banks, l’équivalence des diplômes et, à plus long terme, l’effectus civilis, ou droit d’établissement et d’exercice des profe
4 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
4atal qu’elles se retournent contre l’homme à plus long terme : toute la technologie actuelle vient de la guerre et y conduit. Elle
5ospective. Le court terme est seul calculable. Le long terme ne peut faire ressortir que l’absurdité de la croissance dès qu’elle
6 croissance dès qu’elle devient exponentielle. Le long terme, au surplus, devrait compter avec tant de facteurs non chiffrables, e
7ent pourrait-il le savoir, puisque après tout, le long terme passe par le court, et si le court terme inverse une tendance — comme
8croissance démographique dans toute l’Europe — le long terme en subira des effets importants mais changés de signe ! La futurologi
5 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
98  ? » Et tous, prévoient à plus ou moins [p. 31] long terme l’épuisement de ce qui alimente nos industries : combustibles de tout
6 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
10atal qu’elles se retournent contre l’homme à plus long terme : toute la technologie actuelle vient de la guerre et y conduit. Elle
11ospective. Le court terme est seul calculable. Le long terme ne peut faire ressortir que l’absurdité de la croissance dès qu’elle
12 croissance dès qu’elle devient exponentielle. Le long terme, au surplus, devrait compter avec tant de facteurs non chiffrables et
13ent pourrait-il le savoir, puisque après tout, le long terme passe par le court, et si le court terme inverse une tendance — comme
14croissance démographique dans toute l’Europe — le long terme en subira des effets importants, mais changés de signe ! La futurolog
7 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
15drez la foi ni l’hérésie. L’action finale, à très long terme, de l’entropie aussi bien spirituelle que physique conduit en toute r