1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1 partir pour de nouvelles conquêtes. Terriblement lucide, ce regard en arrière. Montherlant est dur pour ses erreurs plus enco
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2 Drieu La Rochelle tente la même fuite. Mais trop lucide, hésite, trébuche, oscille entre la violence et le désespoir (c’est l
3moderne, nerveux, saugrenu jusqu’au sadisme, trop lucide, est un amour de fatigués (Les Nuits, l’Europe galante, de Morand). L
3 1926, Journal de Genève, articles (1926–1982). Le Dépaysement oriental (16 juillet 1926)
4é, en curieux avide du secret dernier des choses, lucide, avec une sorte d’acharnement, comme seul il sait l’être aujourd’hui
4 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
5 lieu — inquiétant à la façon de certains regards lucides qu’il arrive qu’on porte sur la vie, tout d’un coup, à trois heures d
5 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Sarah, par Jean Cassou (novembre 1931)
6it de tout, tandis que l’esprit demeure évasif et lucide devant les conditions que le monde lui propose. p. 804 b. « Sara
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
7 lieu — inquiétant à la façon de certains regards lucides qu’il arrive qu’on porte sur la vie, tout d’un coup, à trois heures d
7 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
8scal choisit une fois pour toutes, dans une crise lucide, au sein d’un vertige total. Rimbaud choisit dans une crise instincti
9le mot suprême de la Saison, ce cri sourd du plus lucide héroïsme : « Et allons ! » Goethe seul est allé jusqu’à la délivrance
8 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
10passion qui nous arrache ce cri, nous rende aussi lucides et efficaces ! Nous voulons rompre, et nous savons qu’il y faudra de
9 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
11général ! » Toutefois, s’il meurt soldat, ivre ou lucide, peu importe, ce ne sera pas dans son lit. Certaines réalités se rapp
10 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
12passion qui nous arrache ce cri, nous rende aussi lucides et efficaces ! Nous voulons rompre, et nous savons qu’il y faudra de
11 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
13 aucun pouvoir réel, aucune doctrine cohérente et lucide. Les uns ignorent ce qu’ils veulent attaquer, les autres hésitent à d
12 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
14uffre dans son cœur. Alors seulement, purifiés et lucides, quand nous aurons repris conscience de notre force véritable, celle
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
15 Ils en parlent bien aisément…) Certains des plus lucides entrevoient le péril que ces doctrines font courir à l’homme, et j’en
14 1935, Esprit, articles (1932–1962). André Rouveyre, Singulier (janvier 1935)
16’un pareil tragique ne perdra rien de sa grandeur lucide à gagner un sens religieux. Ce livre enfin vaut par un style inoublia
15 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
17tout, ni oui à tout ; c’est un devoir de critique lucide ; et j’ajouterai : de critique méfiante, dans la mesure où les jeunes
16 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
18tout, ni oui à tout ; c’est un devoir de critique lucide, et j’ajouterai de critique méfiante, dans la mesure où les jeunes co
17 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
19ête menée dans sa vie quotidienne par un Français lucide qui veut rester humain. J’aime un peu moins les pages sur Barrès, peu
18 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
20clair. Clarté d’un minuit solitaire, veillée trop lucide peut-être, puisque le monde n’y porte plus d’ombres. Je me souviens d
19 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
21, pleine de rumeurs, comparable à la fièvre. Plus lucide souvent que les jours. Ici, tout repose complètement. Un silence impl
20 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
22, dès maintenant, que, dans les cerveaux les plus lucides, commence à poindre la conscience d’un problème de l’autorité et de l
21 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
23attement de cœur — cependant que l’esprit demeure lucide. Ce que j’éprouve maintenant, c’est cela qu’on doit appeler l’horreur
22 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
24, mais non l’exaltation, le cynisme impuissant et lucide, mais non l’air de défi. Cela fait un curieux ricanement, en manière
23 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
25fronté « la Nuit obscure » avec la plus sévère et lucide passion, c’est qu’ils avaient le gage, par la foi, qu’une Volonté tou
26acte même, et l’audace, de nos mystiques les plus lucides ? Érotique au sens noble, et mystique : que l’une [p. 58] de l’autre
24 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
27lie, Pétrarque a su l’analyser mieux que les plus lucides victimes de ce que l’on baptisera plus tard le mal du siècle : Des a
28p. 222] Racine ne peut ni ne veut être pleinement lucide. Car sa lucidité l’obligerait à condamner ce qu’il n’ose chérir que d
29à l’analyse de sa tristesse et de son impuissance lucide. Romantisme mûri, désabusé, l’on serait même tenté de dire : trop rig
30la vallée (le plus naïf) jusqu’à Adolphe (le plus lucide) c’est tantôt le mariage et l’honneur, ou le devoir social, ou la ver
31e témoignage d’une inquiétude qu’éprouve l’esprit lucide devant le mythe : non qu’il désire vraiment s’en libérer, mais il en
32 l’obstacle » extérieure, et de la reconnaissance lucide — par là même, antiromanesque — de sa nature purement intime et subje
25 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
33uffre dans son cœur. Alors seulement, purifiés et lucides, quand nous aurons repris conscience de notre force véritable, celle
26 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
34nscient de ce qu’il fait, maître de sa technique, lucide et froid comme le Serpent ! Dans Mein Kampf, il donnait dès 1924 des
27 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
35sensible au vertige. Je pense que l’homme le plus lucide au monde c’est l’homme qui prie. Et que le plus grand des psychologue
28 1944, Les Personnes du drame. Introduction
36i demeure indéchiffrable, l’insupportable et trop lucide hésitation de l’homme placé devant « l’absurdité » du transcendant, c
29 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
37scal choisit une fois pour toutes, dans une crise lucide, au sein d’un vertige total. Rimbaud choisit dans une crise instincti
38le mot suprême de la Saison, ce cri sourd du plus lucide héroïsme : « Et allons ! » Goethe seul est allé jusqu’à la délivrance
30 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
39pas curieusement émouvant qu’un esprit à ce point lucide et scrupuleux ait pu évoluer ou plutôt osciller, en toute conscience,
31 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
40ion.) Il arrive aussi que cet homme se sente trop lucide, perçant toutes choses à jour, et lui-même, d’où l’impression d’être
32 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
41onscience inquiète et fatiguée, notre scepticisme lucide… ⁂ Il se peut que le portrait de l’Europe que je viens d’esquisser de
33 1953, La Confédération helvétique. Introduction (par Lucien Febvre)
42ouvenirs et ces paysages. C’est une Suisse grave, lucide et didactique. Une Suisse pour [p. 9] l’intelligence — car l’essai qu
34 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
43agesse politique ; l’autre, rationaliste, mesuré, lucide, citoyen autant que chrétien. À mesure que l’Allemagne s’unifiait sou
35 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). François Fontaine, La Nation frein (juin-juillet 1956)
44Voltaire. Mais aussi, cette page décisive dans sa lucide simplicité : La mesure de l’homme moderne est devenue le continent.
36 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
45rces » qu’à un progrès conscient et toujours plus lucide vers les buts respectifs de leur double aventure. Mieux compris, mieu
37 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
46de l’âme occidentale est décrite en des termes si lucides à mon sens, que je veux les citer en guise de résumé et de conclusion
38 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la fabrication des nouvelles et des faits (février 1958)
47tion où ce n’est plus la dent dure mais la vision lucide et la main ferme qui assurent parfois quelque succès. p. 56 ak.
39 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
48dévouent presque sans appuis mais avec la passion lucide de ceux qui luttent contre la montre, nous les résumerons comme suit 
40 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
49iche « impériale et royale » d’un amour exigeant, lucide et ironique. Mais elle appartenait à un milieu social, à un clan poli
41 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
50d’européanisme ! Aussi savant que militant, aussi lucide que passionné, cet ouvrage monumental se lit sans un instant d’ennui
42 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
51iche « impériale et royale » d’un amour exigeant, lucide et ironique. Mais elle appartenait à un milieu social, à un clan poli
43 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
52titulé Über den ewigen Frieden, c’est la critique lucide (quoique exagérément pessimiste) des diverses doctrines européennes p
44 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
53t pourtant criminel, le témoin le plus cynique et lucide fut Georges Sorel (1857-1922). Ses Réflexions sur la Violence passent
45 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
54 montré Jaspers, commentant Nietzsche 7 (ce très lucide anti-chrétien) et nos principes politiques en dérivent. Or notre idée
46 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.8. « Il a fallu plus de six siècles pour fédérer les cantons suisses »
55s cantons helvétiques », W. Rappard a ces phrases lucides : L’esprit public suisse, dont la petitesse proverbiale reflète à la
47 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Entretien avec Denis de Rougemont (6-7 avril 1968)
56le monde. Pendant que j’écoutais la voix calme et lucide de Denis de Rougemont parler de l’Europe, de la personne, du langage,
48 1970, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Préface 1970
57 posé à l’opinion publique. D’un examen attentif, lucide du passé suisse est sortie une proposition constructive, peut-être la
49 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.3. Sur la fabrication des nouvelles et des faits
58tion où ce n’est plus la dent dure mais la vision lucide et la main ferme qui assurent parfois quelque succès. [p. 102] Appr
50 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une dimension nouvelle (11-12 septembre 1971)
59et ce qu’il faut d’arbitraire dans les jugements, lucide avec plus de mélancolie que de cynisme, plus de sensibilité aux êtres
51 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
60et ce qu’il faut d’arbitraire dans les jugements, lucide avec mélancolie mais nul cynisme, plus de sensibilité aux êtres qu’au
52 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
61cides et des engrais chimiques, une page des plus lucides du Capital met en évidence la liaison — plutôt prévue que constatée —
53 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
62avant le milieu de notre siècle, quelques experts lucides et donc inquiets s’avisent que l’avenir, non seulement de la culture
54 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 8. Deuxième histoire de fous : Hitler
63ple est en même temps conscient de son opération, lucide et froid comme le Serpent de la Genèse. Dans Mein Kampf, dès 1923, il
55 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
64de cœur — cependant [p. 237] que l’esprit demeure lucide. Ce que j’éprouve maintenant, c’est cela qu’on doit appeler l’horreur
56 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
65vironnement, et avec elles tous les esprits assez lucides pour voir dans l’actuelle dissémination des armes nucléaires par troi
57 1977, L’Avenir est notre affaire. Conclusion. « Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? »
66-vous donc que ça dure ? » Question morbide, mais lucide, et qu’on ne peut simplement écarter. Je veux que l’homme dure à caus
58 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
67-vous donc que ça dure ? » Question morbide, mais lucide, et qu’on ne peut simplement écarter. Je veux que l’homme dure à caus
59 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. Introduction
68nts de la péninsule Europe. Tous les observateurs lucides de l’époque l’ont senti. Tous nous répètent qu’il s’agit désormais d’