1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Le Corbusier, Urbanisme (juin 1926)
1s fortes l’ont osé. Créer un espace architectural lumineux à la place de nos cités congestionnées, ce serait peut-être tuer au s
2 1926, Articles divers (1924–1930). L’Atmosphère d’Aubonne : 22-25 mars 1926 (mai 1926)
2de cette âme leur propre recherche, — et dans ses lumineuses conquêtes sur le doute, le modèle des réponses désirées. Tout cela, c
3 1926, Articles divers (1924–1930). Soir de Florence (13 novembre 1926)
3ur son œuvre ! La sérénité de cette façade élevée lumineuse sur le ciel fut le signe d’un équilibre retrouvé. Un grand pont de fe
4 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
4 noires sur une table, dans un espace bizarrement lumineux où se coupent des plans transparents, cellule de quelque palais de gl
5 1927, Articles divers (1924–1930). Dés ou la clef des champs (1927)
5que et la rumeur des clients. Dehors les réclames lumineuses dialoguaient follement au-dessus des rues parcourues de longs cris en
6 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Conte métaphysique : L’individu atteint de strabisme (janvier 1927)
6lé. Vers 1 heure, elle éclaira d’une rose caresse lumineuse la chevelure rouge d’Urbain, et son nez, lequel, par ses dimensions r
7 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
7ment. Nous sommes assis autour d’une petite table lumineuse, verdâtre, et Gérard, penché sur cet aquarium de rêves, discourt et d
8 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Prison. Ailleurs. Étoile de jour (mars 1929)
8 été   qui consent… [p. 169] Ailleurs Colombes lumineuses des mains de mon amour écloses voyageuses ah ! que d’aucun retour vou
9 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
9indre ?… Derrière mes paupières, dans ce désordre lumineux, le verrai-je naître à mon désir ? Rejoindre ! Mais vous, derrière ma
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
10ein. Deux petits Lotiron font un coin de campagne lumineuse, et le « Douarnenez » de Mac-Avoy est tout animé de blancs vivants. T
11 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
11doublé par le rapide de Bretagne. Ce long passage lumineux des vacances, traînée d’espoirs délivrés qui nous frôle, éveille chez
12 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
12ment. Nous sommes assis autour d’une petite table lumineuse, verdâtre, et Gérard, penché sur cet aquarium de rêves, discourt et d
13 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
13olonnes, je vois des jardins florentins doucement lumineux, une vasque et des buis éclairés par dedans. Côté jardin, côté « cour
14 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
14indre ?… Derrière mes paupières, dans ce désordre lumineux, le verrai-je naître à mon désir ? Rejoindre ! Mais vous, derrière ma
15 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
15 qu’au sommet du bûcher paraissait une blanche et lumineuse fleur qui resplendissait comme une étoile. Mais pourquoi détourner l
16 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
16ouvât des difficultés à suivre les développements lumineux d’un André Gide, par exemple, mais simplement parce que ces écrits fa
17 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
17façant toutes traces », symbole d’une miséricorde lumineuse, dont on dirait qu’elle est le vrai sujet de ce grand livre. Le silen
18 1934, Journal de Genève, articles (1926–1982). Sara Alelia (25 mai 1934)
18façant toutes traces », symbole d’une miséricorde lumineuse, dont on dirait qu’elle est le vrai sujet de ce grand livre. Je ne vo
19 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.7. Sur le déclin du Moyen Âge
19rt au blanc originel, et sont dites plus ou moins lumineuses selon la quantité de lumière blanche qu’elles rayonnent — ainsi le ja
20 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
20nant, les lampes à arc s’éteignirent. Des flèches lumineuses gigantesques s’allumèrent sur la voûte, convergeant vers le couloir q
21 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
21faire une conférence instructive avec projections lumineuses. Mais les philosophes 3 , par exemple, à quoi cela sert-il ? D’ailleu
22 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
22i pu rêver de ce pays. Il est très pauvre, sec et lumineux. Toutes les nuances du gris, herbes, pierres, oliviers, et quelques t
23 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
23faire une conférence instructive avec projections lumineuses. Mais les philosophes 3 , par exemple, à quoi cela sert-il ? D’ailleu
24 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
24s’éteignent dans la salle, tandis que des flèches lumineuses s’allument sur la voûte, pointant vers une porte à la hauteur des pre
25et hurlant en mesure, les yeux fixés sur ce point lumineux, sur ce visage au sourire extasié, et des larmes coulent sur les face
25 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
26istan, Iseut n’était rien que le symbole du Désir lumineux : son au-delà, c’était la mort divinisante, libération des liens terr
26 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
27par la foi, qu’une Volonté toute personnelle et « lumineuse » se substituerait à la leur. Ce n’était pas le dieu sans nom du phil
27 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
28 L’Éros, c’est le Désir total, c’est l’Aspiration lumineuse, l’élan religieux originel porté à sa plus haute puissance, à l’extrê
29ux celtiques forment deux séries opposées : dieux lumineux et dieux sombres. Il nous importe de souligner ce fait du dualisme fo
30tion dans les mythologies indo-européennes. Dieux lumineux : l’Ahura-Mazda (ou Ormuzd) des Iraniens, l’Apollon grec, l’Abellion
31hétique. C’est la Velléda des Martyrs, le fantôme lumineux qui apparaît aux regards du général romain perdu dans sa rêverie noct
32etenir dans la sombre matière l’amant en proie au lumineux Désir. Tel est le combat de l’amour sexuel et de l’Amour, et il expri
33 d’être né, la réintégration dans l’Un et dans la lumineuse indistinction. Dès ici-bas, par une ascension graduelle, par la mort
34s suprême, est l’élancement de l’âme vers l’union lumineuse, au-delà de tout amour possible en cette vie. Voilà pourquoi l’Amour
35une participation à la puissance légitime du Dieu lumineux, un « endieusement », c’est-à-dire [p. 124] littéralement un enthousi
36dieu du ciel orageux, supplante Lug, dieu du ciel lumineux. Et bien que la doctrine courtoise rejoignît et fît resurgir d’ancien
28 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
37elle est aussi autre chose, le symbole de l’Amour lumineux. Quand Tristan erre au loin, il l’aime davantage, et plus il aime, pl
38théoriquement, à toute mystique fondée sur l’Éros lumineux. Mais il faut indiquer la dernière limite, qui est celle de l’humilit
39on la lettre du Roman — ou d’un symbole de l’Éros lumineux, voire de l’Église d’Amour ? On conçoit donc que, par la suite, le le
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
40 contraire son orgueil qu’à l’approche de la mort lumineuse. Je ne leur vois qu’un trait commun : tous deux ont l’épée à la main.
41veau de la vie, mais qui s’évanouit dans la grâce lumineuse au-delà de la mort physique. Or le drame achevé par la musique, c’est
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
42 est la défaite du monde et la victoire de la vie lumineuse. Amour et mort sont reliés par l’ascèse, comme par l’instinct sont re
31 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
43 Pour Tristan, Iseut figurait le symbole du Désir lumineux : son au-delà, c’était la mort divinisante, libératrice des liens ter
32 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
44s vaguement quelques versets bibliques en lettres lumineuses, et sur la table, devant moi, mon casque et la blancheur d’un carré d
33 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
45 que j’arrête tout [p. 131] exprès le petit trait lumineux du cadran sur l’un de ces endroits indéfinis d’où nous vient l’inquié
34 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Santé de la démocratie américaine (17 janvier 1941)
46building du Times, sur lequel passaient en rubans lumineux les résultats de la journée. À neuf heures, Willkie semblait mener. O
35 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
47même qui répercute le cri de guerre de l’Archange lumineux. Avez-vous des oreilles pour l’entendre ? Le malheur de ce temps les
36 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le dernier des Mohicans (11 octobre 1945)
48ent oiseau, devient petit avion luisant au cirque lumineux des collines, et va creuser un sillon d’or neigeux. Sur l’autre rive,
37 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
49au produit de la masse par le carré de la vitesse lumineuse. On n’a jamais tant dit en si peu de signes. Mais je ne suis pas un p
38 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
50ue je distingue mal. Dans la brume épaissie, mais lumineuse, des ombres géométriques découpent l’espace aussi haut qu’on peut voi
39 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
51ent à mi-hauteur du bâtiment du Times, en lettres lumineuses qui couraient d’une façade à l’autre. Vers onze heures, une rumeur d’
52e, regarder ou subir les vitrines et les réclames lumineuses en délire, passer une heure aux Actualités, écouter les conversations
40 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
53minées, mâts, clochers, usines plates et réclames lumineuses en plein jour. Le seul vestige de nature — car l’eau même est canalis
41 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
54ent oiseau, devient petit avion luisant au cirque lumineux des collines et va creuser un sillon d’or neigeux. Sur l’autre rive,
42 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
55au produit de la masse par le carré de la vitesse lumineuse. On n’a jamais tant dit en si peu de signes. Mais je ne suis pas un p
43 1946, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Tableaux américains (décembre 1946)
56e, regarder ou subir les vitrines et les réclames lumineuses en délire, passer une heure aux Actualités, écouter les conversations
57minées, mâts, clochers, usines basses et réclames lumineuses en plein jour. Le seul vestige de nature — car l’eau même est canalis
44 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Beekman Place (octobre 1946)
58âts, clochers, usines plates, basses, et réclames lumineuses en plein jour. Le seul vestige de nature — car l’eau même est canalis
45 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
59ire et lumière, gloire et mystère, gloire et mort lumineuse, gloire et ce triomphal accord clamé, ou cet instant plutôt qui est a
46 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
60 building du Times, sur lequel passaient en ruban lumineux les résultats de la journée. À 9 heures, Willkie semblait mener. On v
47 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
61i tenté de définir, de donner un nom au sortilège lumineux que tu avais jeté dans mon âme, à ce rayon qui, peu à peu, s’obscurci
48 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
62i tenté de définir, de donner un nom au sortilège lumineux que tu avais jeté dans mon âme, à ce rayon qui, peu à peu, s’obscurci
49 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
63 contraire son orgueil qu’à l’approche de la mort lumineuse. Je ne leur vois qu’un trait commun : tous deux ont l’épée à la main.
50 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
64nde de Lumière a sa Fravarti » — Ohrmazd, le Dieu lumineux a lui-même la sienne 96 . La Terre physique et tous les [p. 215] être
51 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
65rient résumant et symbolisant toutes les qualités lumineuses et spirituelles, l’Occident la nuit de la matière. Relevant les carac
52 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
66dividu, toute commune qui reconnoîtra ce principe lumineux et immuable, sera reçu de droit dans notre association fraternelle, d
53 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
67 messianique du peuple russe. Voici la définition lumineuse de l’Europe qu’il oppose aux ténèbres fécondes de la Russie 231  : L
54 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (II) (mai 1961)
68 contraire son orgueil qu’à l’approche de la mort lumineuse. Je ne leur vois qu’un trait commun : tous deux ont l’épée à la main.
55 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
69nde de Lumière a sa Fravarti » — Ohrmazd, le Dieu lumineux a lui-même la sienne 63 . La Terre physique et tous les êtres qui l’h
56 1968, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Hölderlin dans le souvenir des noms splendides (1968)
70ne, riante, native, sainte — éclatant, verdoyant, lumineux ou en fête, — purs états d’âmes ! Ces « jardins de Bordeaux, là-bas »
57 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
71aire produit moins de rayonnement que les cadrans lumineux de nos montres, dix fois moins que la TV, cinquante fois moins que la
58 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 10. Passage de la personne à la Cité
72 s’éteignent dans la salle tandis que des flèches lumineuses s’allument sur la voûte, pointant vers une porte à la hauteur des pre
73et hurlant en mesure, les yeux fixés sur ce point lumineux, sur ce visage au sourire extasié, et des larmes coulent sur les face
59 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
74t la caméra de la TV française, dans l’après-midi lumineux du 24 août 1973, et donnais pour exemple la crise énergétique, indust
60 1977, Foi et Vie, articles (1928–1977). Pédagogie des catastrophes (avril 1977)
75t la caméra de la TV française, dans l’après-midi lumineux du 24 août 1973, et donnais pour exemple la crise énergétique, indust
61 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
76eurs d’énergie (tours, embouteillages, publicités lumineuses, etc.). 2. Nature des obstacles aux mesures requises Dans la très
62 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
77ndépendant. Les formes supérieures de l’énergie — lumineuse, nucléaire, électrique — évoluent fatalement vers la forme inférieure