1 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
1venteurs de mécaniques susceptibles d’épargner la main-d’œuvre : malthusianisme technologique. Et l’opinion publique, imitant la Sor
2 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
2ourgeoisie. Le peuple n’est rien que la source de main-d’œuvre. Si le pauvre veut s’élever, il n’a qu’un seul moyen : entrer dans la
3 1938, Journal d’Allemagne. 2. Conclusion 1938
3lions de chômeurs en 1933, tandis qu’on manque de main-d’œuvre en 1938. La dignité de la nation est rétablie. L’autorité est restaur
4 1946, Journal des deux Mondes. 10. Solitudes et amitiés
4es plans d’Hitler pour dépouiller la France de sa main-d’œuvre qualifiée — opération que Laval diaboliquement baptise « relève des p
5 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
5éricain a contrôlé les prix, la répartition de la main-d’œuvre aux entreprises [p. 742] publiques et privées, celle des matières pre
6attus. Et les agences de contrôle des prix, de la main-d’œuvre et des matières premières se dissolvent l’une après l’autre, sans tro
6 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
7éricain a contrôlé les prix, la répartition de la main-d’œuvre aux entreprises publiques et privées, celle des matières premières, e
8attus. Et les agences de contrôle des prix, de la main-d’œuvre et des matières premières se dissolvent l’une après l’autre, sans tro
7 1950, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Europe et sa culture (novembre 1950)
9umaines qui n’ont pas leurs égales ailleurs : une main-d’œuvre spécialisée dont les traditions ne s’imitent pas, une capacité d’inve
8 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
10 transformation, dans lesquelles l’habileté de la main-d’œuvre joue un rôle essentiel. « C’est sans doute une bonne fée, écrit André
11lacier en énergie électrique ne demande que de la main-d’œuvre qualifiée, crée des lacs dans les vallées hautes et salubres, des usi
12épendre largement des qualités personnelles de la main-d’œuvre, et ne doit qu’à ces dernières de garder son rang en Europe. Quant à
9 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Situation de l’Europe en juin 1953 (mai-juin 1953)
13s se proposent de faire de nos usines et de notre main-d’œuvre. [p. 7] Que l’on me convainque d’erreur de diagnostic, tant mieux. M
10 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
14ectes, de nos éducateurs et de nos paysans, de la main-d’œuvre industrielle, des artisans, des savants et des philosophes, — dont no
11 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
15itaire et favoriserait le retour d’une importante main-d’œuvre à des travaux plus productifs. Aucune puissance au monde n’oserait at
12 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
16peu indépendante de l’Europe que l’immigration de main-d’œuvre européenne nécessaire à l’expansion de notre économie a dû passer de
13 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. II. L’union, sauvegarde de la diversité ou comment fonctionne une fédération — II.2. Les paradoxes de la vie économique
17 transformation, dans lesquelles l’habileté de la main-d’œuvre joue un rôle essentiel. « C’est sans doute une bonne fée, écrit André
18 de l’Amérique, ajoutant la série à leur masse de main-d’œuvre. Au goût méticuleux de la belle ouvrage, à la conscience dans le trav
19 d’un glacier en énergie électrique appelle de la main-d’œuvre qualifiée, crée des lacs dans les vallées hautes et salubres, des usi
20s dans le domaine du commerce et dans celui de la main-d’œuvre. L’essor de l’industrie suisse s’est produit durant la période même q
21ginez la France accueillant la même proportion de main-d’œuvre étrangère : 1/7 de la population. Cela correspondrait à un appoint de
14 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
22eur d’éditoriaux de la surchauffe et du manque de main-d’œuvre, de la pollution [p. 272] de l’air, des eaux et des paysages, de la l
15 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
23peu indépendante de l’Europe que l’immigration de main-d’œuvre européenne nécessaire à l’expansion de notre économie a dû passer de
16 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Une réflexion sur le mode de vie plutôt que sur le niveau de vie (2 juin 1970)
24 est-elle menacée par la présence d’une nombreuse main-d’œuvre étrangère en Suisse ? Permettez-moi de confesser d’abord que le prob
25commun n’a nullement déclenché un raz de marée de main-d’œuvre italienne en France, par exemple, en dépit des prédictions alarmistes
17 1972, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Suite des Méfaits (1972)
26st parce qu’autrement il y aurait déficit dans la main-d’œuvre ou dans les effectifs, d’où retard (par rapport au voisin) dans la pr
18 1973, Journal de Genève, articles (1926–1982). Genève, exemple européen ? (10-11 novembre 1973)
27territoire. Il y a autour de Genève une région de main-d’œuvre définie par le mouvement pendulaire des travailleurs français : vingt
28icie déborde très largement celle de la région de main-d’œuvre. Il y a une région définie par les échanges de biens industriels, com
29 dont l’aire ne recouvre ni celle de la région de main-d’œuvre, ni celle de la région écologique. Il y a enfin une région universita
19 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
30x ou de la Haute-Savoie définissent une région de main-d’œuvre ou région sociale d’environ 40 km de rayon autour de la ville. — les
20 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Pourquoi des régions ? (printemps-été 1975)
31le) de la vie publique. Mouvements pendulaires de main-d’œuvre à travers la frontière, non maîtrisés par l’État central ; problèmes
32énergie, sur les écoles, sur l’exploitation de la main-d’œuvre, mais aussi des eaux, des airs, des forêts, des sous-sols, des transp
21 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 7. Première histoire de fous : l’Auto
33t l’homme ? Quand on le réduit à des fonctions de main-d’œuvre et de consommation, sans même se rendre compte qu’on le réduit ? Quan
34liser » pour augmenter le profit aux dépens de la main-d’œuvre, et la puissance de quelques-uns au mépris du mieux-être de la masse
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
35r tête, l’analyse input/output, la mobilité de la main-d’œuvre, l’accumulation du capital ; si elle ne peut dépasser tout cela pour
23 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
36État des moyens de production : machines, terres, main-d’œuvre ; des mass media et de tous les moyens d’information ; la prise de co
24 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
37nium, du bois, des peaux de phoque, ou même de la main-d’œuvre à bon marché, qui permet aux multinationales européennes, exportatric