1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
1 soir sur la conférence à A. — Grande salle de la Mairie, voûtée, peinte en bleu clair. Une table et trois chaises sur la scèn
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
2u journal local, par les garages ou à la [p. 157] mairie, sont communistes et mènent les affaires du pays. Ils vont à toutes l
3s, le libraire, le quincaillier, un adjoint de la mairie, quelques retraités qui « travaillent le mazet » dans nos parages, un
4onsigner un entretien qui m’a instruit.   À N… la mairie est tout entière communiste. Ceux des habitants qui ne le sont pas ne
5 mon bon, c’est toi qu’on va mettre à la [p. 218] mairie ? — L’homme au visage maigre fait un geste réticent. Le vieux le tien
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
6un couchant de banlieue, le groupe scolaire de la mairie communiste découpe une silhouette blanche d’un modernisme très classi
4 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
7 soir sur la conférence à A… … Grande salle de la mairie, voûtée, peinte en bleu clair. Une table et trois chaises sur la scèn
5 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
8ités de l’endroit. On lui indique le temple et la mairie. Sans hésiter, il entre au temple sur son char, et les prêtres s’écri
6 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
9ités de l’endroit. On lui indique le temple et la mairie. Sans hésiter, il entre au temple sur son char, et les prêtres s’écri
7 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
10r autour de la place, vous trouvez l’église et la mairie, souvent l’école, et les cafés, et le marché et la circulation. À par
11es Grecs, où naquit le civisme occidental. Que la mairie (l’hôtel de ville, le municipio, le Rathaus, le Town-Hall) soit ou no
12; côté de l’église et côté de l’école, côté de la mairie et côté du café ; marché au centre, et carrefour principal des apport
13Aujourd’hui ses instituteurs, qui dépendent de la mairie, sont souvent plus sensibles aux débats du café qu’aux objurgations d
14ns, de nos formules européennes 19 . Passons à la mairie, symbole de la commune, qui est le cadre concret du civisme. Elle a s
8 1969, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’avenir du fédéralisme (septembre 1969)
15nts symboliques de la vie communautaire, églises, mairie, marchés, cafés, lieu de rencontres, d’intrigues, de flirts, de criée
9 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
16de construction, leurs rues, leurs places et leur mairie, leurs hôpitaux et leurs écoles, et leurs hôtels et leurs journaux, e
10 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
17ts symboliques de la vie communautaire : églises, mairie, marchés, cafés, lieu de rencontres, d’intrigues, de flirts, de criée
11 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
18nts symboliques de la vie communautaire, églises, mairie, marchés, cafés, lieu de rencontres, d’intrigues, de flirts, de criée
12 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
19 construction, leurs rues, leurs places, et leurs mairies, leurs hôpitaux et leurs écoles, et leurs hôtels et leurs journaux, e
13 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
20s signifiants de la vie publique : l’église et la mairie, inégalement sacrées ; l’école et les cafés, qui les contestent ; au
21 conseil municipal, deux Chambres ; au lieu de 20 mairies de quartier, 22 Cantons souverains ayant chacun leur Exécutif, leur G
14 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
22jet de respects empressés quand on le quitte à la mairie, et d’accusations sans scrupules dès qu’on se retrouve au bistrot — c
23ciels dans le coin le plus sombre d’un couloir de mairie (et qui aurait le temps de les y chercher ?) ; que le régime du secre