1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
1t autour de moi dans une sorte d’ivresse lente et majestueuse, et bientôt je me pris à composer des phrases, tout en allant comme [
2 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
2s la peur du sang qui lui répond, mais la crainte majestueuse, mêlée d’orgueil, de l’esprit qui connaît son pouvoir et son acte, me
3 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
3e de la Liberté. Cet orme est devenu gigantesque, majestueux, exemplaire dans sa symétrie architecturale. Il domine toutes les mai
4 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
4lanches des HBM s’ordonnent à gauche et à droite, majestueuses et populeuses. Pour la première fois, je trouve une beauté à ces faça
5 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
5e de la Liberté. Cet orme est devenu gigantesque, majestueux, exemplaire dans sa symétrie architecturale. Il domine toutes les mai
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
6tées, et que tout s’y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie. » Or cette « tristesse majes
7le plaisir de la tragédie. » Or cette « tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie », ce n’est que la moitié du
8on pourrait appeler, symétriquement, « cette joie majestueuse qui fait toute la douleur du Roman ». Car pour l’atteindre ou seuleme
9s. Car enfin cette « tristesse » racinienne, si « majestueuse » qu’on la veuille, ainsi bornée à soi, sans au-delà ni renversement
10ions » pour « plaire » à un besoin de « tristesse majestueuse ». On est tout près de Port-Royal. Racine, comme Pétrarque, était de
7 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
11rement tordues, mais qui s’élève d’une poussée si majestueuse vers l’épanouissement, vers cette espèce de jeunesse des hautes ramur
8 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
12eurs multipliées, cavernes d’ombre et gonflements majestueux où la lumière fait ses grands jeux de tous les rouges au bleu de plom
9 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (11-12 mai 1946)
13eurs multipliées, cavernes d’ombre et gonflements majestueux où la lumière fait ses grands jeux, de tous les rouges au bleu de plo
10 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
14ritiers de la Rome antique, revêt un sens presque majestueux, je veux dire des institutions. [p. 144] En second lieu, ce congrès
11 1948, Suite neuchâteloise. VIII
15à travers les grands pâturages parsemés de sapins majestueux et coupés çà et là de murs bas faits de grosses pierres entassées ave
12 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
16… On proteste au nom de la Nature, de ses rythmes majestueux, et du contact avec la terre, contre un monde qui devient artificiel
13 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
17On proteste au nom de la Nature, de ses « rythmes majestueux », ou du « contact avec la terre », contre un monde qui devient artif
14 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
18ivilisations passées nous apparaissent grandes et majestueuses ; bien plus, qu’au détour d’un sentier suivi dans la forêt d’avril no
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
19. Il est temps qu’il sorte de la civilisation une majestueuse défense d’aller plus loin… Ce qui se passe en Serbie démontre la néce
16 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.6. « Ce petit peuple égalitaire… »
20la présence visible et tangible, et littéralement majestueuse sur la grande place d’une bourgade, de celui qu’on appelle toujours e
17 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
21yaient nos romantiques — Calame, Diday, Meuron —, majestueuses et bien composées dans une distance brumeuse rose et dorée. Il nous l
22aspar Moosbrugger qui rebâtit dès 1703 l’ensemble majestueux [p. 217] de l’abbaye d’Einsieldeln, « Escorial de la Suisse » et cent
18 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
23 train de perdre son sens ancien, stato-national, majestueux et volontiers ombrageux. Louis Armand remarque que « la notion d’indé
19 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.9. L’Europe, l’été…
24s arbres s’écartent pour découvrir et encadrer la majestueuse pyramide du Mont-Blanc, sommet de l’Europe. Dans le salon du rez-de-c
20 1979, Cadmos, articles (1978–1986). L’Europe comme invention de la culture (automne 1979)
25trichien de Hofmannstahl… — tous auteurs d’essais majestueux sur l’Europe, son génie spécifique et ses névroses matérialistes, sa
21 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
26ant le Parlement hollandais prononcé sous le dais majestueux de cette même salle des Chevaliers — le Ridderzaal — qui fut le siège