1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Lucien Fabre, Le Tarramagnou (septembre 1929)
1 pas un roman en trois volumes sans y laisser des maladresses et des négligences. Mais on ne demande pas non plus au puissant boxeu
2 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
2ion les plus violentes et belles — malgré tant de maladresses dédaigneuses, de bravades et de faciles tricheries 8 — qu’ait connue
3 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
3’homme moderne manie les choses de l’âme avec une maladresse de barbare. [p. 199] IV. « En être » ou ne pas en être Une fois qu’
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
4iter militairement ses élèves témoigne de la même maladresse professionnelle. J’en connais un qui avait coutume de dire à une clas
5 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
5u, que nous aurions mal dirigées, compromises par maladresse, et que nous pourrions, par exemple, dégager de leurs complicités ave
6 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
6u, que nous aurions mal dirigées, compromises par maladresse, et que nous pourrions, par exemple, dégager de leurs complicités ave
7 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
7es raisons que l’on s’efforce de donner, non sans maladresse, avant d’assumer un devoir qui paraîtrait, en temps normaux, incomber
8 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Paracelse, par Frédéric Gundolf (septembre 1935)
8s’en tire au moyen d’allégories, et transforme sa maladresse en instrument de découvertes. Alors que notre étiologie se borne la p
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
9 que leur position rend frappante, et une insigne maladresse, surtout lorsqu’ils prétendent généreusement se ranger aux côtés du p
10intenant qu’il les voit confirmées par le Peuple. Maladresse et subtilité. Maladresse dans l’action et les relations humaines quot
11onfirmées par le Peuple. Maladresse et subtilité. Maladresse dans l’action et les relations humaines quotidiennes, subtilité exces
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
12alors vers « le peuple », et j’ai dit avec quelle maladresse. Surtout, elle attend de l’extérieur les violences qu’elle n’ose pas
11 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
13es raisons que l’on s’efforce de donner, non sans maladresse, avant d’assumer un devoir qui paraîtrait, en temps normaux, incomber
12 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
14 un ton à la fois naïf et grandiloquent, avec des maladresses et de grosses astuces, qui n’est pas exactement celui des « discussio
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
15tion concrète et ses habits de tous les jours, sa maladresse et son étrangeté. Alors seulement quelque chose peut se passer en vér
14 1937, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Paysans de l’Ouest (15 juin 1937)
16 un ton à la fois naïf et grandiloquent, avec des maladresses et des grosses astuces, qui n’est pas exactement celui des « discussi
15 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
17tion concrète et ses habits de tous les jours, sa maladresse et son étrangeté. Alors seulement quelque chose peut se passer en vér
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
18ésir de se rendre sympathiques, par générosité ou maladresse, ils font des offres trop avantageuses, sans calculer les risques qu’
17 1947, Doctrine fabuleuse. 4. Quatrième dialogue sur la carte postale. Ars prophetica, ou. D’un langage qui ne veut pas être clair
19dre mon propre point de vue. Il se peut que cette maladresse m’en apprenne davantage qu’une feinte aimable. Au reste nous sommes e
18 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
20sition témoigne chez l’adversaire d’une si grande maladresse qu’on le regarde comme ayant perdu la partie. » Voilà donc nos deux G
19 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’éloge, l’élan, l’amour, le monde ouvert à ceux qui s’ouvrent, cela existe… (2-3 février 1963)
21e néo-bourgeois, réaliste et moralisant, et à une maladresse verbale cultivée par l’école primaire et secondaire. Tout cela n’a ri
20 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
22ent au bon maître de distinguer l’erreur due à la maladresse de l’« erreur » qui révèle l’exigence intime d’une personnalité, et d
21 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
23voir fait de progrès que dans la découverte d’une maladresse naguère insoupçonnée. Je faisais tout ce que l’on me prescrivait, et
24de des règles du jeu, mais seulement des erreurs, maladresses, fautes de calcul, déficiences physiques ou psychiques, un style défe
22 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
25ent au bon maître de distinguer l’erreur due à la maladresse de l’« erreur » qui révèle l’exigence intime d’une personnalité, et d
23 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
26dèrent toute innovation comme une hérésie, ou une maladresse, une erreur obstinée ou une tendance déviationniste. Il existe partou