1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Miguel de Unamuno, Trois nouvelles exemplaires et un prologue (septembre 1929)
1t être, subissent, une fois qu’ils sont, le grand malentendu de la personnalité. Tandis que chez Unamuno une volonté d’action les
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Barbey, La Maladère (février 1927)
2 la Maladère pour se déprendre de leurs rêves. Un malentendu grandit entre eux dans leur isolement, inexplicable et mal avoué. L’o
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Adieu au lecteur (juillet 1927)
3s encore admis que jeunesse = révolution Tous les malentendus viennent de là. Nous sommes assez sages et assez fous pour ne pas en
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 4. L’illusion réformiste
4ocrates conscients et organisés. Je crains que ce malentendu ne soit décidément trop gros pour échapper plus longtemps à MM. les I
5-je ; car le monde ne progresse qu’à la faveur de malentendus (si tant est qu’il progresse.) L’école nouvelle n’échappe à l’absurdi
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
6s réformes. Mais j’en ai assez dit pour éviter ce malentendu : je ne crois pas à la possibilité d’une réforme suffisante. C’est un
6 1929, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). L’ordre social. Le Libéralisme. L’inspiration (novembre 1929)
7n est le nom qu’on donne en poésie à une suite de malentendus heureusement enchaînés. » Cette histoire, en effet, lui valut une Mus
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
8mené sans cesse dans un cercle de paradoxes et de malentendus où il semble qu’un esprit de cette classe ne devrait pas supporter qu
8 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
9 servirait au fond qu’à déplacer le prétexte d’un malentendu plus tenace. Lorsqu’on parle de paradoxe, Tartempion se souvient du c
10’est qu’assurance, comme une dérision désespérée. Malentendus sans cesse renaissant au contact des éléments inférieurs de deux mond
9 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
11du premier Faust. Presque les mêmes mots !). Doux malentendu qui [p. 149] nous rapproche sous la forme, respectivement, d’une cart
10 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
12a Réforme avec cette attitude, et de prolonger un malentendu qu’ils jugent peut-être flatteur, ou commode. Cette espèce de stoïcis
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Goethe, chrétien, païen (avril 1932)
13 ou comme on disait alors, panthéistes. Source de malentendus perpétuellement renaissants, et que les adversaires de la religion eu
12 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
14ui-même en état de faire. » Telle est la cause du malentendu que soulèvera toujours à nouveau l’exemple de cette vie. Ceux qui tra
13 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
15 conclusions radicales, par suite sans doute d’un malentendu foncier touchant le problème de la violence et que seul parmi ses col
14 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Pourquoi ils sont socialistes (juillet 1933)
16e.) Il y a quelques vieux proudhoniens : c’est un malentendu. (Qu’ils prennent rendez-vous au plus vite avec nous, 23 ter, bouleva
15 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
17ns. Je voudrais, avant de poursuivre, dissiper un malentendu que cette description a pu faire naître dans l’esprit de quelques-uns
16 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 4. Ni ange ni bête : ni gauche ni droite, (Fondements théologiques d’une action politique)
18gramme, par des solutions toutes faites. Voici le malentendu qui s’institue partout entre la politique et notre foi : la politique
17 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
19s vies. 1. Il nous faut tout de suite dissiper un malentendu : par le terme d’humanisme, on se borne trop souvent encore, en Franc
20le « Histoire », illustrée par les plus sanglants malentendus, sans cesse renaissants. Il a l’impression d’avoir perdu la clef de c
18 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 9. Antimarxiste parce que chrétien
21lle [p. 125] qui entraîne le plus grand nombre de malentendus. En définitive et selon les écoles marxistes, il est très difficile d
19 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
22me avant quiconque, si l’on veut éviter les pires malentendus. Je ne reprendrai pas ici les distinctions théoriques que l’on a prop
20 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
23 les deux groupes refusent avec rigueur. D’où les malentendus, parfois bien réjouissants, qu’ils ont provoqués de tous côtés. « Pet
24oirement, dans certains cerveaux, les plus graves malentendus. (On a cru, ou feint de croire, qu’il ne s’agissait là que d’un « spi
21 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
25ns. Je voudrais, avant de poursuivre, dissiper un malentendu que cette description a pu faire naître dans l’esprit de quelques-uns
22 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
26re, c’est « la catégorie du solitaire ». Bien des malentendus seraient ici possibles ; que l’on écarte, au premier pas, trois mots
23 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
27ieux communs de l’ère finissante ne sont plus que malentendus, et la seule convention qui subsiste, c’est de les accepter pour tels
24 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Les trois temps de la Parole (mai 1935)
28tique qu’il lui a donnée, peut prêter à de graves malentendus. À celui-ci en particulier : certains seront tentés de croire que tou
25 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
29 multiplions les commentaires, et par là même les malentendus. Et c’est aussi pourquoi nos disputes sont si vaines… Minuit sonna, d
26 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
30nt au xxe siècle que de faire la chasse aux gros malentendus qui parcourent en tous sens la jungle du vocabulaire. J’ai dit que la
27 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
31aire s’encombre d’équivoques, de confusions et de malentendus parfois tragiques : l’oubli des fins dernières entraîne nécessairemen
28 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
32non, l’URSS met psychologiquement un continent de malentendus entre la France et ses voisins réels. Il a paru en France nombre d’ou
29 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
33re mal compris, si je n’écartais dès l’abord deux malentendus très courants dans les débats contemporains. Je ne cherche pas à bâti
30 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
34es plus grands malheurs de l’humanité naissent de malentendus, et non pas comme le veut la polémique partisane, de la perversité de
35 de la bonté naturelle des autres. Mais les pires malentendus, à leur tour, naissent de confusions faites sur les mots. Il n’y a pa
36n avoir dit assez pour écarter les plus grossiers malentendus. J’appelle main ce qui manifeste la pensée, ce qui la rend visible et
31 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
37cs réfugiés dans le gratuit ? Ici paraît le grand malentendu : il porte sur la notion d’autorité. L’élite et les meneurs ignorent,
32 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Dictature de la liberté, par Robert Aron (mars 1936)
38c qu’il faut sans cesse prévenir contre les pires malentendus, l’on jugera mieux de la qualité de tension et de décision spirituell
33 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
39llu le traduire autrement, pour prévenir certains malentendus inévitables. Je ne vise pas ici la langue des traductions, encore qu’
40’où résultent nécessairement un certain nombre de malentendus. 1. Parce qu’on a publié d’abord le Journal du séducteur, fragment d’
41ul Tisseau y contribuera certainement. Les graves malentendus que je signalais ont valu à l’auteur du Traité du désespoir un « succ
34 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
42 la communauté. On convient de s’entendre sur des malentendus 42 . À ce prix, l’on nourrit une paix sans racines. (Alors que toute
35 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
43e pression utilisés par le parti N.-S. vient d’un malentendu sur le mot élections, lié chez nous au régime parlementaire, c’est-à-
36 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que l’autorité ? (mai 1936)
44entiellement spirituelle. Là-dessus les plus gros malentendus se donnent libre cours. Le « spirituel », aux yeux de la grande masse
37 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
45i parce que c’est un petit signe assez typique du malentendu qui apparaît entre les gens d’ici et moi dès qu’il s’agit de mon trav
38 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
46s dans le langage parlé du peuple fut affectée de malentendus de ce genre. Voire. Le peuple ne lisait pas, avant l’école de Guizot.
47rité « réaliste ». Je crains d’avoir créé certain malentendu en soutenant à plusieurs reprises que la politique idéale devrait par
39 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
48rité « réaliste ». Je crains d’avoir créé certain malentendu en soutenant à plusieurs reprises que la politique idéale devrait par
40 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
49on, bouleversées, brutalement niées. De ce double malentendu, il faudra bien sortir un jour. Les événements nous y obligeront si n
41 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
50ence, initiant un risque nouveau. ⁂ Écartons tout malentendu : irrationnel ne signifie nullement sentimental. Choisir une femme po
42 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
51ence, initiant un risque nouveau. ⁂ Écartons tout malentendu : irrationnel ne signifie nullement sentimental. Choisir une femme po
43 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
521. Caractère sacré de la légende Pour éviter tout malentendu, je préciserai ici que mon analyse se borne à la légende écrite de Tr
44 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Propos sur la religion, par Alain (avril 1939)
53 catholique. Tout cela, je le crains, relève d’un malentendu, courant sur le sens du mot « foi ». Je voudrais au moins l’indiquer.
45 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
54me avant quiconque, si l’on veut éviter les pires malentendus. [p. 15] Je ne reprendrai pas ici les distinctions théoriques que l’
46 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
55ls sont-ils ? Mais d’abord, essayons d’écarter un malentendu menaçant. La bataille dont je vais vous parler n’est pas une bataille
56nges d’idées pouvaient se produire sans erreur ni malentendu. Les lieux-communs étaient donc à la base de toute la vie sociale du
47 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
57on, bouleversées, brutalement niées. De ce double malentendu, il faudra bien sortir [p. 107] un jour. Les événements nous y oblige
48 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
58 par l’obstacle qu’il veut éviter. Son horreur du malentendu l’entraîne à livrer au public treize cents pages d’explications qui m
49 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
59ables du monde. Cependant, évitons à tout prix un malentendu menaçant. L’intention des remarques précédentes n’est nullement de ju
60n’est plus une star pour son mari. Voilà le grand malentendu que symbolise la déesse du port de New York, en éclairant sans condit
50 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
61s. [p. 206] Faut-il penser qu’on se tue pour des malentendus ? Ou que les mots ne signifient plus rien ? Y a-t-il derrière ces mot
51 1943, La Vie protestante, articles (1938–1961). Les tours du Diable IX : « Nous sommes tous coupables » (10 décembre 1943)
62ables du monde. Cependant, évitons à tout prix un malentendu menaçant. L’intention des remarques précédentes n’est nullement de ju
52 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
63ui-même en état de faire. » Telle est la cause du malentendu que soulèvera toujours l’exemple de cette vie. Ceux qui traitent Goet
53 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 2. Goethe médiateur
64 Nous sommes obligés, si nous voulons éviter tout malentendu, de recourir, pour caractériser sa thérapeutique, à certains mots émi
54 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
65entre est « la catégorie du solitaire ». Bien des malentendus seraient ici possibles : écartons, dès le premier pas, trois mots qui
55 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
66 par l’obstacle qu’il veut éviter. Son horreur du malentendu l’entraîne à livrer au public 1300 pages d’explications qui menacent
56 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
67 la communauté. On convient de s’entendre sur des malentendus. Tout le monde parle d’esprit sans nulle définition, sans déclarer ce
57 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
68 1. Théologie de l’œcuménisme Écartons d’abord le malentendu que pourrait suggérer ce titre : nous ne voulons pas parler d’une « t
69 C’est qu’il recouvre actuellement de trop graves malentendus et abus. L’œcuménisme n’a pas à les reprendre à sa charge. Et les peu
58 1947, Doctrine fabuleuse. 2. Deuxième dialogue sur la carte postale. La beauté physique
70aintenant, si vous m’écoutez, il n’y aura plus de malentendu. Vos couleurs existent dans leurs rapports sur une toile : c’est là l
59 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
71est pas sans entretenir les plus [p. 86] curieux malentendus entre un auteur et ses lecteurs. Or il se peut que ce soit l’attitude
60 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
72re, telle que nous l’entendons en Europe, que par malentendu, et très rarement. (Je ne connais guère que deux cas d’écrivains dign
61 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
73ope, et de son pouvoir d’invention. Ici, point de malentendu ! Ne demandons pas l’instauration d’une Fédération européenne pour qu
62 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
74serait se condamner à retomber sans cesse dans un malentendu fondamental, que l’exemple de notre vie politique suisse illustre trè
63 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
75 fait un bloc contre eux… Il doit y avoir quelque malentendu. Il y a généralement malentendu entre des gens qui ont peur les uns d
76t y avoir quelque malentendu. Il y a généralement malentendu entre des gens qui ont peur les uns des autres. Et la peur suscite de
64 1948, Suite neuchâteloise. VII
77e miracle que j’attends, je lui dirais : c’est un malentendu. Je suis dépareillé, passons, passez Madame… J’ai dix-neuf ans. Je n’
65 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
78outre-mer. Comment sortir de cette broussaille de malentendus ? La bonne volonté n’y suffit pas ; elle est là, très souvent, elle n
79ail qui aura pour objet principal d’éclaircir les malentendus entre l’Europe et l’Amérique. Pour qu’un dialogue de cette nature soi
66 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le dialogue Europe-Amérique (juin-juillet 1952)
80outre-mer. Comment sortir de cette broussaille de malentendus ? La bonne volonté n’y suffit pas ; elle est là, très souvent, elle n
81ail qui aura pour objet principal d’éclaircir les malentendus entre l’Europe et l’Amérique. Pour qu’un dialogue de cette nature soi
67 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rapport moral présenté par M. Denis de Rougemont (novembre 1952)
82ésistances, ces refus de coopérer, sont dus à des malentendus. Un bon service de public relations — qui nous manque encore — pourra
68 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
83ls risquent gros. Ils risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent aussi leur bonheur. Ici, le parallèle semble parfait
69 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Une prise de conscience européenne (novembre-décembre 1953)
84approche » convenable. Il faut tenir compte de ce malentendu toujours instant dans le dialogue européen. Cependant. c’est l’angle
70 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
85approche » convenable. Il faut tenir compte de ce malentendu toujours instant dans le dialogue européen. Cependant, c’est l’angle
71 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
86ussées militaires alternées 93 , créant autant de malentendus durables qu’elles ne favorisaient d’échanges désordonnés. Alexandre n
87vions déjà ? Serrons encore d’un peu plus près le malentendu, et la nécessité de le dépasser. Je rappelais que les Orientaux ont m
72 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La création d’un Centre européen d’enseignement post-universitaire (juillet 1958)
88  2. Éliminons d’abord toute espèce de risques de malentendus. Il ne s’agit pas de former des techniciens de l’européisme en soi. I
73 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Note liminaire
89le. Je ne vois guère de domaine, en effet, où les malentendus invétérés et les préjugés prêts au bond retiennent autant [p. 8] d’es
74 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
90ls risquent gros. Ils risquent de créer les pires malentendus. Et ils risquent aussi leur bonheur. Ici, le parallèle semble parfait
75 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
91s comme l’illusion fondamentale. Il y aurait donc malentendu fondamental entre les peuples et leurs sages, entre la religion des u
92nne qu’ils opposent leur idée du non-moi. Le vrai malentendu se serait-il instauré entre eux et nous ? Entre cela qu’ils pensent q
76 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
93 pour les peuples. Par ce moyen sont dissipés les malentendus qui s’élèvent entre eux et qui sont la conséquence des dépenses dévor
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.1. La Révolution Française et l’Europe
94a Révolution et de la tradition jacobine. D’où le malentendu permanent qui les oppose dès cette date, aux démocrates empiriques du
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
95er au sens actuel de l’expression. De ce tragique malentendu, les poètes de la génération de Quarante-huit furent les premières vi
79 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
96s comme l’illusion fondamentale. Il y aurait donc malentendu fondamental entre les peuples et leurs sages, entre la religion des u
97nne qu’ils opposent leur idée du non-moi. Le vrai malentendu se serait-il instauré entre eux et nous ? Entre cela qu’ils pensent q
80 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
98orcent les préjugés mutuels, loin de dissiper les malentendus profonds (souvent de nature spirituelle) qui compromettent les entent
81 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
99 une population donnée, bien loin de dissiper les malentendus profonds qui séparent les cultures, ils renforcent les préjugés mutue
100culturelles sont les sources profondes des grands malentendus qui opposent nos régions sur le plan politique, économique et social.
82 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
101ers le « spiritualisme pur » reposait donc sur un malentendu profond. Ce faux problème se voit aujourd’hui dépassé par la science
83 1970, Lettre ouverte aux Européens. II. L’union fédérale
102s de terme du langage politique qui prête à pires malentendus ! 28. Malentendus tragiques et ridicules sur le sens du « fédéralis
103e politique qui prête à pires malentendus ! 28. Malentendus tragiques et ridicules sur le sens du « fédéralisme » « Faire l’Europ
104pris de l’union dans l’intérêt commun. Tel est le malentendu tragique et ridicule qui bloque tous les efforts d’union, parce qu’il
105 disait-il, nous sommes fédéralistes ! ». Pareils malentendus, s’ils sont le fait d’Européens professionnels ou de gardiens jaloux
106n sent tous les dangers qu’entraînent en fait les malentendus que j’ai dits, et par suite l’importance pratique de tout effort de c
84 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. I. Pour une nouvelle définition du fédéralisme
107s de terme du langage politique qui prête à pires malentendus ! Un Français cultivé qui demande à son Littré le sens du mot fédéral
108isait-il, nous sommes fédéralistes ! » Si pareils malentendus sont le fait d’Européens professionnels ou de gardiens jaloux des tra
109n sent tous les dangers qu’entraînent en fait les malentendus que j’ai dits, et par suite l’importance pratique de tout [p. 21] eff
85 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
110on la plus secrète, et le sillage de ses élans. Malentendus sur la morale Les thèses morales de mon ouvrage ont soulevé beaucoup
111endu, comme il arrive, d’une [p. 414] quantité de malentendus, dont je n’aurais au total qu’à me féliciter si je m’en tenais à leur
112 psychologiques et politiques. Mais le plus grand malentendu consiste à croire que selon moi la passion et le mariage sont exclusi
113sur elle. Passion et mariage Un des plus grands malentendus nés de mon livre consiste à répéter qu’il condamne la passion — ce qu
86 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
114ent de comprendre les autres, qu’ils admirent par malentendu ? II. Approche proposée Le problème des relations entre l’Europe et
87 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
115 il n’y a pas moins de pétrole qu’avant ; mais ce malentendu provoque une prise de conscience subite et générale de l’état de cris
88 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
116entale que je dirai. Mais avant cela, écartons un malentendu des plus courants. Des erreurs qui ne prouvent rien Il y a d’abord
89 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
117r qu’on s’efforce, d’entrée de jeu, d’écarter les malentendus. Et, par exemple, on ne songe pas un instant à « revenir au village t
90 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 13. Les variétés de l’expérience régionale
118age tactique trop évident acquis à la faveur d’un malentendu, risque de compromettre à long terme le succès des formules authentiq