1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
1it d’ailleurs admirable 4 , de Louis Aragon, pour marquer l’aboutissement d’une évolution qui a son origine dans l’œuvre de Gid
2 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
2araphraser serait d’une ingratitude insigne — ils marquent au reste fort bien les jalons de cette recherche) : Puissiez-vous av
3 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
3a ne manque jamais de provoquer, je me propose de marquer ici la distinction classique du fait et du droit ; et c’est pourquoi
4 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 1. Mes prisons
4 indélébile de l’éducation jésuite ». Nous étions marqués par Numa Droz, par l’esprit petit-bourgeois, qui est une [p. 16] géné
5 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
5éfense de, petites crottes noires et blanches qui marquent un peu partout le passage de l’État, et dont la vue permet à ceux qui
6 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
6lus réels que leurs personnages ; des êtres gris, marqués d’un point rouge, professeurs, journalistes, spécialistes de tout au
7 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
7 du lecteur : leur tempérament est plus fortement marqué que leurs particularités extérieures, et c’est sans doute le tempéram
8 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Conférences du Comte Keyserling (avril 1931)
8lossal — transmis aux Américains — reste un trait marquant de l’âme allemande : le choix de la salle, les sujets abordés, jusqu’
9 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
9naire aux faits pittoresques ou exceptionnels qui marquèrent leur vie ; ils négligent volontiers ce qui les rend semblables au com
10 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
10. (Divers, p. 75.) Ces quelques notes voudraient marquer une réaction toute personnelle provoquée par la dernière « manière »
11 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
11gieuse des trois œuvres, l’on se sentait tenté de marquer ici d’une pierre blanche « l’année du roman protestant ». À la réflex
12 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
12t dans les pages de l’Action française, mais qui, marquons-le tout de suite, ne comportent nulle allusion à la position politiqu
13 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
13ialectique en face de l’action humaine. Position, marquons-le tout de suite, intenable in abstracto, intenable en logique ration
14 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Signes parmi nous, par C. F. Ramuz (janvier 1932)
14forme et lui donnant une date. Les périodes qui « marquent » dans l’Histoire sont celles où la forme d’un mythe affleure, s’inca
15 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le silence de Goethe (mars 1932)
15é d’ajouter quelques tomes depuis. Il convient de marquer toutefois qu’une pareille assimilation eût exaspéré Goethe autant que
16fet. Qu’y a-t-il de plus agissant, dans une œuvre marquée du signe de la maturité, que cette présence rayonnante dont on devine
16 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
17ubsister que les risques accidentels. Et comme le marquait récemment T. S. Eliot, dans un article 21 où s’exprimaient des vues
17 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Solutions pratiques ? (mars 1933)
18différer toute action « pratique ». [p. 38] Ceci marqué, nous pourrons répondre plus clairement à ceux qui croient à leur que
18 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
19paraît point faire de doute. Ailleurs 4 , j’ai pu marquer mon choix et quelles conséquences il entraîne dans l’ordre politique,
19 1933, Le Semeur, articles (1933–1949). Humanisme et christianisme (mars 1933)
20e force de Dieu, — par la foi. Dans les deux cas, marquons-le bien, il s’agit de salut. Certains humanistes le nieront. Ils me d
20 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 2. Personne ou individu ? (d’après une discussion)
21 définitions d’un philosophe ? Je [p. 56] tiens à marquer toutefois qu’ils ne sont pas sans justifications philosophiques, voir
21 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 8. Humanisme et christianisme
22e force de Dieu, — par la foi. Dans les deux cas, marquons-le bien, il s’agit de salut. Certains humanistes le nieront. Ils me d
22 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
23côté les différences politiques que l’on pourrait marquer entre ces trois États : d’abord parce que ce n’est pas notre sujet, e
24ramme comme tant d’autres, mais bien qu’elle doit marquer en toute clarté certaines limites, et, d’autre part, qu’elle ne doit
23 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
25e nos libéraux se mettent d’eux-mêmes en rangs et marquent le pas dès qu’une menace se précise contre les libertés françaises !
24 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
26e et de ses exigences concrètes. Est-il besoin de marquer, pour finir, que cette critique de l’esprit bourgeois englobe égaleme
25 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). L’Humanité de Jésus d’après Calvin, par Max Dominicé (24 mars 1934)
27ement accessible au lecteur français. Essayons de marquer les étapes de sa recherche. ⁂ Le protestantisme du début de ce siècle
26 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Au sujet d’un roman : Sara Alelia (3 novembre 1934)
28nt naître ces expressions dans nos esprits encore marqués de préjugés naturalistes. On a voulu nous faire croire que la vie quo
27 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
29ion n’apparaît plus que comme un épisode, le plus marquant il est vrai, de toute l’évolution politique de la royauté absolue ver
28 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
30nt ces transformations qui scandent la durée, qui marquent nos mémoires, qui nient le temps, mais aussi nous permettent d’en pre
29 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Grammaire de la personne (janvier 1934)
31pages illustrées de nos quotidiens. Il me reste à marquer la dépendance théologique d’une analyse qui peut paraître strictement
30 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
32 actif de l’âme » ; il pousse la lucidité jusqu’à marquer qu’un tel état n’est pas recommandable, sauf à l’infortuné [p. 47] qu
31 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
33 même courant spirituel nous les apporte au temps marqué. Peut-être, l’examen de ces « témoins » à la fois si divers et si pro
32 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
34e floraison néo-thomiste. Il n’est pas inutile de marquer les raisons qui, du point de vue protestant, rendent ce parallèle irr
33 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
35ile, où il n’est pas question de mysticisme. Ceci marqué, qui est plus qu’une réserve, il convient de remercier M. Chuzeville
34 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
36 y reviendrons plus tard tout à loisir, soit pour marquer les causes internes de son succès auprès des clercs, soit pour rappel
35 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
37rituelle se pare le mieux d’humilité dévote. Ceci marqué, qui est plus qu’une réserve, il convient de remercier M. Chuzeville
36 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
38coup plus de nuances. J’ai cherché au contraire à marquer quels peuvent être nos motifs de choix, et le lieu d’une action prati
37 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
39 général, celui de changement d’autorité. Et pour marquer le point de la durée où sa réalité entre en vigueur, je me borne à co
38 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
40us moyens d’agir. Leurs coups ne portent plus, ne marquent pas dans ce magma inconsistant. Et leurs conseils paraissent obscurs
39 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.10. La mesure soviétique
41oviétiques (la doctrine marxiste-léniniste) n’ait marqué toute l’entreprise, et ne l’ait orientée et élancée de telle manière
40 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
42seule volonté de garder le pouvoir politique, ont marqué, dans toutes les révolutions de masses, les premiers contacts du régi
41 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
43r l’Allemagne, tout au contraire. Mais si nous ne marquons pas notre avance historique par des créations aussi fortes que celles
42 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — Préambule
44nces politiques, économiques et métaphysiques, ou marquant simplement ici et là leur insertion, je m’appliquerai à définir le se
43 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
45e pas justement de confondre, ou tout au moins de marquer une volonté de confondre ce que des siècles de culture bourgeoise nou
46ent ; des mains qui créent. Les mains du modeleur marquent de leur empreinte la forme même des objets saisis, mais les mains de
47même des objets saisis, mais les mains de l’agité marquent à peine les surfaces, et l’on reconnaît le voleur, celui qui touche à
48n d’autrui. Car celui qui touche un objet sans le marquer profondément de son empreinte et le faire sien, ne peut toucher jamai
49r 59 profiteur de grandeurs qu’ils ne savent pas marquer, mais tout juste ternir de leur empreinte. D’où vient l’initiative 
50e, les idées d’un lecteur sympathique, je tiens à marquer toutefois que le complexe auquel je touche ici n’est pour moi qu’une
51’étatisme et d’une culture irresponsable. Faut-il marquer qu’un tel problème déborde largement le plan des controverses politiq
52is peut-être conscients de la complicité que j’ai marquée, se voient déjà nantis par la « révolution » marxiste. Cette pensée,
44 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
53acte en humaniste. Je n’ai peut-être pas toujours marqué aussi clairement qu’il le fallait le refus que je veux opposer à la t
45 1936, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le Problème du bien (12 septembre 1936)
54ed Monod est actuellement le représentant le plus marquant d’une famille dont les destins se confondirent durant tout le siècle
46 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
55r l’Allemagne, tout au contraire. Mais si nous ne marquons pas notre avance historique par des créations aussi fortes que celles
47 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
56ue ceux qui sont et qui se sentent du “bon côté”, marquent à l’égard des “inférieurs”, des domestiques, des manœuvres, des homme
48 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Manifeste au service du personnalisme par Emmanuel Mounier (octobre 1936)
57 par Emmanuel Mounier (octobre 1936) w Ce texte marquera un moment important dans l’évolution du personnalisme : le moment du
49 1936, Le Semeur, articles (1933–1949). Notre foi, par Emil Brunner (janvier 1936)
58ts — L’espérance eschatologique. Le trait le plus marquant est leur « biblisme ». Bien que pas un verset de l’Écriture ne soit c
50 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. Préambule
59qui ondulent à peine, en demi-cercle devant nous, marquant la fin des terres vers l’ouest. Sur la dernière lande, la dernière ma
51 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
60trinaires du PC. Mais nous nous garderons bien de marquer le point. (Ce [p. 813] qui équivaudrait à reconnaître la conversion g
52 1937, Esprit, articles (1932–1962). Martin Lamm, Swedenborg (septembre 1937)
61 mouvement. Je me contenterai pour aujourd’hui de marquer le point d’insertion d’un problème qu’il faudra, évidemment, que nous
53 1937, Esprit, articles (1932–1962). Neutralité oblige (octobre 1937)
62s dans les ordres les plus divers. Je voudrais en marquer quelques-unes en les groupant sous trois chefs principaux : opinions,
54 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). L’Âme romantique et le rêve (23 mars 1937)
63a gré, d’ailleurs, à M. Albert Béguin, d’avoir su marquer avec tant de justesse le point précis où l’entreprise titanesque du r
55 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
64 précipité la dissolution sociale. Son triomphe a marqué l’avènement de luttes de classes sans merci, de plus en plus viles de
65rès l’autre : l’effondrement du crédit a toujours marqué le début des crises économiques. La traite qui revient impayée, c’est
56 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’autorité assure les libertés (mai 1937)
66ais, si nous faisons ce rapprochement, c’est pour marquer aussitôt les différences, qui sont profondes. Tout d’abord, il semble
57 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
67 la réponse n’importe pas ici : il nous suffit de marquer que les éléments occidentaux-chrétiens (c’est-à-dire créateurs) du dy
58 1938, Esprit, articles (1932–1962). Suite à « La passion contre le mariage » (décembre 1938)
68 porte le renvoi en note) c’était le seul point à marquer. Il me semble qu’en général on l’a compris comme je le pensais : ce n
59 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
69e nos libéraux se mettent d’eux-mêmes en rangs et marquent le pas dès qu’une menace se précise contre les libertés françaises !
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Préface à l’édition de 1956
70lus d’un point : j’avais à déblayer le terrain, à marquer les contrastes, et je n’ai pas toujours su nuancer le tableau. Un cha
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
71s coutumes féodales. Peut-être n’a-t-on pas assez marqué à quel point les romans bretons la reflètent et la cultivent. Il est
72oise. Il choisit en toute liberté, car nous avons marqué plus haut qu’étant plus fort que le roi et les barons, il pourrait, d
73ie fournira donc le cadre du Roman. Et nous avons marqué, en maint endroit, le caractère de « prétexte rêvé » des interdiction
74l’avenir de l’Europe un jugement très pessimiste. Marquons ici une incidence qui méritera plus tard son développement : c’est la
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
75venant de Dieu à l’homme. Ces deux extrêmes ainsi marqués, l’on n’aura pas de peine à démontrer qu’il existe en Orient de nombr
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
76ce serait le cas, le problème ressurgit ailleurs. Marquons tout de suite ce qui le rend inévitable à notre sens. S’il n’y avait
77pte, n’exclut pas qu’on l’appuie de raisons. J’en marquerai trois. 1° Le langage passionnel me paraît s’expliquer à partir de l’e
64 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
78eur. Ah ! Seigneur ! si notre heure est une fois marquée Le ciel de nos raisons ne sait point s’informer. (I,1.) Ce n’est pas
65 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
79jusqu’à nos jours. Mon propos étant simplement de marquer un parallélisme entre l’évolution du mythe et l’évolution de la guerr
80nventions de la guerre et de l’amour courtois ont marqué les coutumes occidentales d’une empreinte qui ne s’effacera guère qu’
81térêts qui mènent le jeu, ainsi que l’a fort bien marqué le maréchal Foch, dans ses Principes de la guerre : La guerre fut na
82, la dernière « paix » méritée par l’Europe. On a marqué plus haut (livre IV, chap. xix) que cette période, du point de vue de
66 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
83it et un destin que l’on assume ? Il faut donc la marquer par un exemple simple. Être amoureux n’est pas nécessairement aimer.
84 la réponse n’importe pas ici : il nous suffit de marquer que les éléments occidentaux-chrétiens (c’est-à-dire créateurs) [p. 3
67 1939, Le Figaro, articles (1939–1953). L’ère des religions (22 février 1939)
85e diffus de vide social, analogue à celui qui dut marquer la décadence de l’Empire romain. Mais de ce vide naît un appel. Et ce
68 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
86côté les différences politiques que l’on pourrait marquer entre ces trois États : d’abord parce que ce n’est pas notre sujet, e
87ramme comme tant d’autres, mais bien qu’elle doit marquer en toute clarté certaines limites, et, d’autre part, qu’elle ne doit
69 1940, Mission ou démission de la Suisse. 3. Neutralité oblige, (1937)
88s dans les ordres les plus divers. Je voudrais en marquer quelques-unes en les groupant sous trois chefs principaux : opinions,
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
89s-à-vis de la communauté européenne. Je voudrais marquer d’une devise ce point central. Au Moyen âge la noblesse représentait
71 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
90exemple, les choses tues dans ce recueil — Gide a marqué qu’une grave lacune mutile l’image qu’il nous y livre de lui-même 53
91 Mais voici qu’à mon tour je succombe au désir de marquer les seules différences, oubliant ce qui va de soi : l’autoportrait de
72 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
92 Et l’on se doit d’applaudir également les points marqués par l’un et l’autre des adversaires : c’est le meilleur qui gagnera.
73 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
93conformément à la nature du sujet. Bornons-nous à marquer trois directions de pensée : nous les suivrons tout au travers du liv
94raient moins longtemps. Mais nul changement ne se marquait quant à la phobie des oiseaux… On continua. Tous les complexes habitu
74 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
95c délices dans la grande confusion religieuse qui marquera la paix du xxe siècle. Un des dilemmes fameux de notre temps fut pos
75 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
96 ? Il assistait aux troubles révolutionnaires qui marquaient en Europe l’irruption du libéralisme, du capitalisme et du nationalis
97ent, il ne peut exister que dans une civilisation marquée par la croyance en la valeur unique de chaque être. Il suppose un obj
76 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable VI : Le mal du siècle : la dépersonnalisation (19 novembre 1943)
98 ? Il assistait aux troubles révolutionnaires qui marquaient en Europe l’irruption du libéralisme, du capitalisme et du nationalis
77 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 1. Le silence de Goethe
99é d’ajouter quelques tomes depuis. Il convient de marquer toutefois qu’un pareil rapprochement eût exaspéré Goethe autant peut-
100uble effet. Quoi de plus agissant, dans une œuvre marquée du signe de la maturité, que cette présence [p. 28] rayonnante dont o
78 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
101exemple, les choses tues dans ce recueil — Gide a marqué qu’une grave lacune mutile l’image qu’il nous y livre de lui-même 68
102 Mais voici qu’à mon tour je succombe au désir de marquer les seules différences, oubliant ce qui va de soi : l’auto-portrait d
79 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
103orme et en lui donnant une date. Les périodes qui marquent dans l’Histoire sont celles où la forme d’un mythe affleure, s’incarn
104 semaine ou presque, au cours de trois années qui marquent dans son œuvre l’élargissement de la maturité, Ramuz engagea le dialo
105rédateur peut-être russe, nullement vaudois. Ceci marqué, nous restons en présence d’une espèce de symbole de Ramuz. Je dirai
80 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
106despotique et fervente. Nous sentons bien qu’elle marquera tout ce printemps dans notre souvenir, le dernier printemps de la pai
81 1946, Journal des deux Mondes. 7. La route de Lisbonne
107t he ? » À mon tour, j’ai craché dans l’eau, pour marquer mon approbation. [p. 96] 20 septembre 1940, en rade de New York Je
82 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
108bois. C’était la brousse. Peu ou point de chemins marqués, nulle [p. 103] trace de l’homme dès qu’on s’éloigne des grandes pist
83 1946, Journal des deux Mondes. 12. L’Amérique en guerre
109nvier 1943 Les deux décades. — La journée d’hier marquait un double anniversaire : dix ans d’Hitler et dix ans de Roosevelt. Re
84 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
110 naturelle.) Parmi ces événements locaux, le plus marquant, pour notre ami, paraît être la vente d’un grand hôtel à une nouvelle
85 1946, Journal des deux Mondes. 16. Journal d’un retour
111 j’irais buter contre le fameux « rideau de fer » marquant l’entrée du règne de l’autre Grand. Entre l’Amérique et la Suisse, il
86 1946, Lettres sur la bombe atomique. 2. La guerre est morte
112souci. L’explosion vitale et délirante qui devait marquer la fin d’une ère, a fait long feu. On dit que les accidents de ce gen
87 1946, Journal de Genève, articles (1926–1982). Journal d’un retour (fin) (18-19 mai 1946)
113 j’irais buter contre le fameux « rideau de fer » marquant l’entrée du règne de l’Autre Grand. Entre l’Amérique et la Suisse — j
88 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
114e nos libéraux se mettent d’eux-mêmes en rangs et marquent le pas dès qu’une menace se précise contre les libertés françaises !
89 1946, Carrefour, articles (1945–1947). L’Amérique est-elle nationaliste ? (29 août 1946)
115lus, on lui a déclaré la guerre, comme pour mieux marquer le coup ; et, de plus, elle l’a gagnée avec une arme qu’elle se trouv
116l a coutume de dire, depuis quelques années, pour marquer sa réprobation aussi fortement que possible : It’s unamerican, « ce n
117 laisse comparer. Chacun ses goûts. Je me borne à marquer une différence capitale : l’Américain n’insiste pas quand on ne l’aim
90 1947, Doctrine fabuleuse. 8. Contribution à l’étude du coup de foudre
118bien gelée où ses pas lentement s’enfoncent et se marquent. Je la rejoins. Alors d’un geste elle désigne la ville à nos pieds :
91 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
119lus, on lui a déclaré la guerre, comme pour mieux marquer le coup ; et de plus, elle l’a gagnée, avec une arme qu’elle se trouv
120l a coutume de dire, depuis quelques années, pour marquer sa réprobation aussi fortement que [p. 51] possible : It’s unamerican
121 laisse comparer. Chacun ses goûts. Je me borne à marquer une différence capitale : l’Américain n’insiste pas, quand on ne l’ai
92 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
122gante, empanachée, levant très haut les jambes et marquant la mesure. Puis vient le groupe des officiels et des bannières, indiq
93 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
123passion ne peut exister que dans une civilisation marquée par la croyance en la valeur unique de chaque être. Il suppose un obj
94 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
124u, s’exprimer avec [p. 145] élégance, observer et marquer les distances, flatter ou se vanter sans en avoir trop l’air, et se r
125ans une certaine familiarité, non dans le soin de marquer les distances. Et lorsque le président écrit : « Mon cher Harold » en
95 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
126es réalisées. Tout ce qui a compté, tout ce qui a marqué, tout ce dont nous vivons pratiquement aujourd’hui, tout fut d’abord
96 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
127 battus et sont morts, mais dans la lutte ils ont marqué leurs adversaires d’une empreinte qui vaut une victoire. C’était fata
128ulement les ruines et les désordres matériels qui marquent le passage du Führer. La lutte contre les forces qu’il incarnait deva
129 [p. 49] Les Rencontres internationales de Genève marquèrent un premier réveil de la conscience européenne, au lendemain d’une vic
97 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
130e conscience qui forme le sujet de ce recueil fut marquée à Montreux, un an après les Rencontres internationales, par le congrè
131igé à rentrer dans le rang, et l’union fédérale a marqué un progrès. Lors de la dernière crise grave, la guerre civile de 1847
132demandons. Tous les gouvernements ont un penchant marqué à persévérer dans leur être, et même à lui survivre aussi longtemps q
98 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
133onne ne prévoyait le serment du Jeu de Paume, qui marqua le lendemain un tournant de l’Histoire. Ce que je sais, c’est notre v
99 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
134ésultats acquis par elle sur le papier, elle aura marqué une étape dans le réveil de la conscience européenne. » ⁂ La commiss
100 1948, Suite neuchâteloise. IV
135ns intellectuelles et politiques restent les plus marquées. François-Antoine III, mon quadrisaïeul, épouse Henriette de Montmoll
136ertus de prudence, d’ordre et d’autorité, un goût marqué pour l’argumentation et la dialectique légaliste, qui l’eussent condu