1 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
1 Nietzsche réclamait une « philosophie à coups de marteau ». Ce peut être le marteau du constructeur, aussi bien que celui du d
2philosophie à coups de marteau ». Ce peut être le marteau du constructeur, aussi bien que celui du démolisseur. ⁂ M. Paul Nizan
3. ⁂ M. Paul Nizan, lui, critique moins à coups de marteau qu’à coups d’épingle. Ce qu’il veut dégonfler, c’est la philosophie a
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
4Tant plus à me frapper l’on s’amuse, tant plus de marteaux l’on y use. » p. 193 63. Conférence prononcée au mois de janvier
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
5 yeux fermés, d’une croix, d’une faucille et d’un marteau, ou avec plus ou moins de réticences ; d’un nom connu, d’un nom à fai
4 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
6oux sèches ou rauques et de coups de pioche ou de marteau ». Les glaciers ne sont pas « sublimes » comme on chante dans les éco
5 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Gösta Berling, par Selma Lagerlöf (novembre 1937)
7ourir dans la nuit de Noël au rythme familier des marteaux de la forge rebâtie. Les Cavaliers, « appelés à faire vivre la joie [
6 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
8omontage qui couvre toute sa première feuille. Un marteau et une roue dentée se dressent, énormes, sur le ciel rouge. Au-dessou
7 1938, La Vie protestante, articles (1938–1978). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
9. Croix gammée, faisceaux de licteur, faucille et marteau : trois cents millions de nos contemporains, s’ils ne portent pas sur
8 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
10 yeux fermés, d’une croix, d’une faucille et d’un marteau, ou avec plus ou moins de réticences ; d’un nom connu, d’un nom à fai
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
11Tant plus à me frapper l’on s’amuse, tant plus de marteaux l’on y use. 12  » p. 11 2. Conférence prononcée au mois de jan
10 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
12oux sèches ou rauques et de coups de pioche ou de marteau. » Les glaciers ne sont pas « sublimes » comme on chante dans les éco
11 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
13 yeux fermés, d’une croix, d’une faucille et d’un marteau, ou avec plus ou moins de réticences ; d’un nom connu, d’un nom à fai
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
14st le nom de Staline) et de diplomatie à coups de marteau (c’est le nom choisi par Molotov). Nous ne voulons pas de la dictatur
13 1955, Preuves, articles (1951–1968). L’aventure technique (octobre 1955)
15ines sont plus fortes que nous, c’est entendu (le marteau est plus dur que la main, les murs de la maison plus résistants que n
14 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 8. L’aventure technique
16ines sont plus fortes que nous, c’est entendu (le marteau est plus dur que la main, les murs de la maison plus résistants que n
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
17is-toi, ouvre-toi, pour que nous nous cachions du marteau. Et il vous présentera un dos dur et froid, et la barre sera frappée
18isables, et il le sent bien : le pessimisme, ce « marteau de la philosophie », reste la dernière arme à la disposition des « bo
19r la lutte suprême, il faut une arme nouvelle. Le marteau. Provoquer la décision terrible, placer l’Europe devant son choix : v
16 1972, Penser avec les mains (1972). Préface 1972
20 yeux fermés, d’une croix, d’une faucille et d’un marteau, ou avec plus ou moins de réticences ; d’un nom connu, d’un nom à fai
17 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
21asser. Des ouvriers tapent sur ma tête à coups de marteau, d’autres me vrillent les tempes à l’aide de perceuses électriques. C
22 que je me mette au travail pour que les coups de marteau et les perceuses se déclenchent aussitôt autour de moi. J’écris 16 pa
18 1978, Cadmos, articles (1978–1986). Contribution à une recherche éventuelle sur les sources de la notion d’engagement de l’écrivain (printemps 1978)
23 yeux fermés, d’une croix, d’une faucille et d’un marteau, ou avec plus ou moins de réticences ; d’un nom connu, d’un nom à fai
19 1981, Cadmos, articles (1978–1986). L’apport culturel de l’Europe de l’Est (printemps 1981)
24is-toi, ouvre-toi, pour que nous nous cachions du marteau. Et il vous présentera un dos dur et froid, et la barre sera frappée
20 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
25asservir à nos passions. Non seulement l’infernal marteau piqueur et la Bombe H procèdent évidemment du Diable, mais aussi tous