1 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
1sie : les grèves à Bombay, les révolutions et les massacres en Chine, les emprisonnements au Tonkin. Et non Bouddha 13 . — La lib
2 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
2ondres et un autre à Berlin pour célébrer le même massacre. On voit une nuée de piétistes et de bigots, demeurer agressifs dans
3 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
3ondres et un autre à Berlin pour célébrer le même massacre. On voit une nuée de piétistes et de bigots demeurer agressifs dans l
4 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
4tuer chimiquement, et à grande distance, c’est un massacre mécanique, un point c’est tout. Le tout au bénéfice du trust des arme
5 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
5 à un appel à l’existence. On préfère l’idée d’un massacre à l’incarnation d’une idée ! Il faut en prendre son parti : cet écrit
6 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Ballet de la non-intervention (avril 1937)
6Il y a là quelque chose d’intolérable. Non pas le massacre des Espagnols par les Espagnols, mais la non-victoire des fascistes o
7 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
7x, moins affreux que le rouge. Il n’y a pas eu de massacres. Tout se passe d’une manière progressive et ordonnée. Bientôt ils n’a
8tuer chimiquement, et à grande distance, c’est un massacre mécanique, un point c’est tout. Le tout au bénéfice du trust des arme
9u frisson des tripes. N’allez pas leur décrire un massacre à la mitrailleuse dans le tas : loin de s’indigner, ils vous en redem
8 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
10chaîné les instincts démoniaques ». Artillerie et massacre des civils : la guerre moderne venait de naître. Elle allait peu à pe
11 elle est née. Et c’est cela, non l’envergure des massacres, qui est nouveau dans l’histoire du monde. Là-dessus, trois remarques
9 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
12vint — et en apparence — qu’au prix d’effroyables massacres. Seule Agapè peut triompher d’Éros. Mars déchaîné, même contre Éros,
10 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
13 pensée que votre argent contribue à prolonger un massacre ? — Nullement, répondit-il. Car tout ce que j’ai à voir, ce sont deux
14de bienfaisance, les intérêts de sa banque, et le massacre des Chinois. Chacune de ces activités lui paraissait, en somme, [p. 6
11 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
15 pensée que votre argent contribue à prolonger un massacre ? — Nullement, répondit-il. Car tout ce que j’ai à voir, ce sont deux
16de bienfaisance, les intérêts de sa banque, et le massacre des Chinois. Chacune de ces activités lui paraissait, en somme, justi
12 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
17l’État chaque jour étendaient leurs pouvoirs. Des massacres massifs se préparaient méticuleusement, dans la sérénité des laborato
13 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Un salon atomique (26 décembre 1945)
18. On n’avait jamais été plus plaisant à propos de massacres en masses. Ce que j’aime, dans le monde, c’est qu’on part quand on ve
14 1946, Lettres sur la bombe atomique. 8. Un salon atomique
19. On n’avait jamais été plus plaisant à propos de massacres en masse. Ce que j’aime, dans le monde, c’est qu’on part quand on veu
15 1953, Preuves, articles (1951–1968). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (juillet 1953)
20taires revendiquant leur droit de vivre. D’autres massacres d’ouvriers ont sali notre histoire, depuis le xviiiᵉ siècle. Au nom d
16 1953, Le Figaro, articles (1939–1953). « Nous ne sommes pas des esclaves ! » (25 juin 1953)
21 » Ainsi, les Soviétiques ont perpétré le premier massacre de grévistes que l’Europe ait connu depuis 1905 ; depuis ce Dimanche
22taires revendiquant leur droit de vivre. D’autres massacres d’ouvriers ont sali notre Histoire depuis le xviiie siècle. Au nom d
17 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur l’Europe à faire (novembre 1956)
23interdiction des grèves, de la police partout, du massacre massif des Koulaks, des Kasaks et autres Cosaques, voilà qui n’empêch
18 1956, Journal de Genève, articles (1926–1982). « Oserons-nous encore… » (6 novembre 1956)
24 : la théorie du crime et sa pratique massive, le massacre des ouvriers succédant à celui des paysans, l’incompétence brutale av
25st un homme qui approuve, excuse et justifie, les massacres de Budapest ; qui trouve cela moins grave que d’arrêter Nasser, s’il
19 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
26u les tortures, les bûchers, la guillotine et les massacres (patriotiques ou religieux). Elle a même inventé la guerre totale ! D
20 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
27nisée par un parti impérialiste ?) Je réprouve le massacre des Malgaches. Je trouve la guerre d’Égypte absurde. Le fait que je n
21 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
28n sur le Socialisme qui excuse tout, y compris le massacre des ouvriers : « Vous répondez que la différence est grande, que tout
22 1957, Preuves, articles (1951–1968). L’échéance de septembre (septembre 1957)
29u se ruine à force de corriger ses gaffes par des massacres, ses crimes par des slogans, et ses déficits par des purges, elle s’e
23 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
30tion d’un dieu ou d’un héros, sacrifice, miracle, massacre, coïncidence extraordinaire ou « hasard » prévu par les rites. Eliade
24 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
31a prospérité. Admettons que cette cause excuse ce massacre. Il y a d’autre part ce que l’on nomme les exigences de l’actualité,
32xpliquent que l’on en vienne à « transmettre » un massacre jusque dans les foyers les plus paisibles. Mais à l’instant précis où
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.3. Le problème de la guerre et l’essor des États (xvie siècle)
33tte terreur a presque complètement disparu. On ne massacre guère les vaincus, et les prisonniers sont libérés facilement. Les vi
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
34res. Faut-il que les monarchies s’établissent par massacres et boucherie ?… Mais supposons que la guerre fut nécessaire pour fond
27 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
35’il est, tout près de nous, là, sous nos yeux, on massacre, on incendie, on pille, on extermine, on égorge les pères et les mère
36i ont le sabre au poing. Plus de guerres, plus de massacres, plus de carnages ; libre pensée, libre échange ; fraternité. Est-ce
37 [p. 289] Pour regagner l’éternel, il se peut que massacres et bombardements soient nécessaires, item que de nombreux ministres p
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
38rope, on forge chaque jour des armes destinées au massacre des hommes de l’Europe, — dans les laboratoires européens, on prépare
29 1961, Preuves, articles (1951–1968). Pour Berlin (septembre 1961)
39mandons à M. Khrouchtchev de ne pas déclencher le massacre universel pour sauver un régime décrié. Et nous lui proposons de fair
30 1962, Les Chances de l’Europe. II. Secret du dynamisme européen
40 et unitaire, il en résulte guerres, révolutions, massacres, explosions d’anarchie suivies de dictatures — une histoire plus inte
31 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
41nt, et prouvent leur souveraineté par de glorieux massacres, qui sont le principal de l’histoire qu’elles enseignent à partir du
32 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
42nt, et prouvent leur souveraineté par de glorieux massacres, qui sont le principal de l’histoire qu’elles enseignent à partir du
33 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
43cédés de destruction, de guérison des corps et de massacres massifs. Il en résulte à l’évidence que le monde moderne tout entier,
34 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 14. L’autogestion politique
44mains d’un seul tyran ont conduit aux plus grands massacres de l’Histoire ! Hitler et Staline ont multiplié par plusieurs million
35 1982, La Part du Diable (1982). Postface après quarante ans
45ux balles. Mais cette passion qui anime le jeu de massacre qu’est la vie intellectuelle, c’est celle d’un meilleur bien, d’une q