1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 parler. Les Suisses aiment avec une bonne ou une mauvaise conscience. À Vienne on voit des couples qui savent être à la fois cocasses et f
2 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
2vardage. Les Suisses aiment avec une bonne ou une mauvaise conscience. À Vienne on voit des couples qui savent être à la fois cocasses et f
3 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
3 n’est pas le fait de la mauvaise humeur et de la mauvaise conscience que fomentèrent en nous les démissions systématiques de l’historicism
4 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
4ui déjà n’ose plus commander. Attaque improvisée, mauvaise conscience de la défense : trente morts attestent cette double carence 61 . Ma
5 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
5ournal d’André Gide.) Cette fausse honte ou cette mauvaise conscience, cette crainte de « trahir » en servant, ces raisons que l’on s’effor
6 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
6e, une mauvaise humeur, et certains pensent : une mauvaise conscience. Que disent les collectivistes ? Que le grand nombre est plus précieu
7 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
7t une espèce de gloire. Le voilà justifié dans sa mauvaise conscience. Jeunesse se passe, anarchie se passe, rougeole se passe, — mais rien
8 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
8ec lui-même. Autarchie rationnelle. [p. 43] Il a mauvaise conscience. « De la raison considérée comme un assassinat », écrit un jour un ph
9 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). La situation politique en France (octobre 1935)
9 deux la débandade des radicaux, en tout cas leur mauvaise conscience de centristes. Notons aussi que les Fronts de droite et de gauche ne
10 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.1. Le problème de la culture
10semblent n’avoir d’autre rôle que d’attiser notre mauvaise conscience. Ce sont les hommes [p. 25] les plus intelligents du siècle, mais aus
11 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
11onscience culturelle, j’entends de notre prise de mauvaise conscience. C’est aussi qu’il est le premier à définir une conscience nouvelle d
12 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.12. Leçon des dictatures
12ppel au miracle est le signe certain, sinon d’une mauvaise conscience, en tout cas d’un sentiment d’impuissance culturelle. Il est apparu p
13 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
13ournal d’André Gide.) Cette fausse honte ou cette mauvaise conscience, cette crainte de « trahir » en servant, ces raisons que l’on s’effor
14 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
14t puis, faut-il chercher si loin ? Cette sorte de mauvaise conscience qui m’arrêtait depuis quinze jours… Reprenons cela. « Moins d’idées !
15 chômage. Mélange extraordinairement irritable de mauvaise conscience, de désir, de peur, de préjugés, de revendications secrètes, de jalou
15 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
16ocraties de l’Ouest » traduit, entre autres, leur mauvaise conscience d’États centralistes en face de la revendication totalitaire. p. 8
16 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
17 De tous temps, les raisons des philistins ont eu mauvaise conscience devant les ironies du romantique. Mais elles sont mises en pleine dér
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
18est simplement d’accroître la conscience, donc la mauvaise conscience des hommes. Qui sait où cela peut nous mener ? [p. 27] Là-dessus, il
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
19ivision des consciences (elle-même productrice de mauvaise conscience), dans la grande masse d’une société partagée non seulement entre la
20ines, dont il fallait apaiser par des chansons la mauvaise conscience, et qui leur demandaient non pas tant une illusion d’amour sincère qu
19 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
21s. De tout temps, les raisons du philistin ont eu mauvaise conscience devant les ironies du romantique. Mais elles sont mises en pleine dér
20 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
22bstiné de certains jugements trahissent une vague mauvaise conscience, une anxiété secrète, une tentation inavouée. Devant des anti-fascist
21 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
23e une mauvaise humeur — et certains pensent : une mauvaise conscience. Que disent les collectivistes ? Que le grand nombre est plus précieu
22 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
24 Ils mentent avec sincérité, et nous mentons avec mauvaise conscience. Quand nous mentons, nous savons bien que la vérité ne change pas pou
23 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le savant et le général (8 novembre 1945)
25 entendu, l’opinion des savants domine tout. Leur mauvaise conscience les a rendus prudents et sages. Ils se sentent accusés sourdement d’a
24 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
26 Ils mentent avec sincérité, et nous mentons avec mauvaise conscience. Quand nous mentons, nous savons bien que la vérité ne change pas pou
25 1946, Lettres sur la bombe atomique. 6. Le savant et le général
27 entendu, l’opinion des savants domine tout. Leur mauvaise conscience les a rendus prudents et sages. Ils se sentent accusés sourdement d’a
26 1947, Carrefour, articles (1945–1947). La France est assez grande pour n’être pas ingrate (26 novembre 1947)
28ra sa seule garantie. Nous serons guéris de notre mauvaise conscience quand nous aurons admis que la tâche concrète, ce n’est pas de défend
27 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
29demeurées libérales une crise de pessimisme et de mauvaise conscience. Il semble que l’idée de décadence, acclimatée avant la guerre par de
28 1951, Preuves, articles (1951–1968). Culture et famine (novembre 1951)
30s de la surmonter. À l’appui d’une déclaration de mauvaise conscience culturelle, comme celle que je citais plus haut — et dans l’esprit de
29 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
31 je crois pourtant qu’il ne l’est pas. C’est leur mauvaise conscience qui a trouvé cette astuce dont on se demande si elle est plus indécen
30 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
32i bien que moi.) Laissons donc ces mystères de la mauvaise conscience, et voyons le cas illustre d’une « conscience », le Premier ministre
31 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
33t nul n’osait parler 15 . Brochant sur la [p. 33] mauvaise conscience d’une bourgeoisie qui n’avait plus le courage de ses partis pris, la
32 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — f. Soulèvement des puissances animiques
34andale, et c’est peu dire — d’où l’angoisse et la mauvaise conscience qui caractérisent à la fois ceux qui expriment la révolution et ceux
33 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
35ériel. Les premiers n’ont pas les scrupules et la mauvaise conscience qui étaient le fait des élites européennes pendant les derniers temps
34 1962, Les Chances de l’Europe. Appendice : Sartre contre l’Europe
36r au monde et à nos fils, non, ce n’est pas notre mauvaise conscience, notre rage autopunitive ou l’alliance de nos reniements, mais un exe
35 1962, Esprit, articles (1932–1962). Lettre à Jean-Marie Domenach, à propos de « Sartre et l’Europe » (mai 1962)
37offrir au monde et à nos fils, ce n’est pas notre mauvaise conscience, notre rage autopunitive ou l’alliance de nos reniements, mais un exe
36 1962, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Principes et méthodes du dialogue entre les cultures (avril 1962)
38, parti unique sans opposition, impérialisme sans mauvaise conscience, etc. Les États-Unis sont à la fois plus matérialistes et plus idéali
37 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
39re esprit missionnaire ; les autres, contre notre mauvaise conscience excessive, notre défaitisme, notre vertige de décadence. Il y a beauc
38 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.1. L’Europe contestée par elle-même
40 qui ne la suit plus en garde encore une sorte de mauvaise conscience, mais celui qui la suit se sent frustré. Ni la coutume, ni les princi
39 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
41t hélas en pleine utopie. Ils entretiennent notre mauvaise conscience sans fournir les moyens de nous en délivrer par une action concrète,
40 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.10. Le Dialogue des cultures
42parti unique sans opposition, l’impérialisme sans mauvaise conscience… Les États-Unis sont à la fois plus matérialistes et plus idéalistes-
41 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
43mpris tandis que vous vous complaisiez dans cette mauvaise conscience narquoise qui est la bonne conscience du gauchiste. Quand Sartre, à l
42 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
44mpris tandis que vous vous complaisiez dans cette mauvaise conscience narquoise qui est la bonne conscience du gauchiste. Quand Sartre, à l
43 1978, Cadmos, articles (1978–1986). L’Intellectuel contre l’Europe (été 1978)
45 description la plus complète jamais tentée de la mauvaise conscience européenne 5 . « Qu’est-ce que l’anti-européanisme ? » se demande l’a