1 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
1 de l’adversaire ou s’il traduit simplement cette mauvaise foi pas même consciente, cette lâcheté devant la discussion précise de le
2 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
2s leurs échos et leurs leaders l’anthologie de la mauvaise foi, de l’ignorance, des préjugés crétinisants, des rancunes de personnes
3 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
3 ne souffrirons pas que la paresse d’esprit ou la mauvaise foi de nos adversaires nous assimilent pour autant à un « fascisme » cont
4 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
4s leurs échos et leurs leaders l’anthologie de la mauvaise foi, de l’ignorance, des préjugés crétinisants, des rancunes de personnes
5’est-à-dire qu’elle est devenue une culture de la mauvaise foi et de la haine stérile. Ailleurs, peut-être, et traditionnellement, l
5 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
6frirons pas qu’une paresse d’esprit voisine de la mauvaise foi nous assimile pour autant à un « fascisme » contre lequel toute la do
6 1940, La Vie protestante, articles (1938–1978). De Luther à Hitler (15 mars 1940)
7 pas une erreur minime. Elle résulte tantôt d’une mauvaise foi consciente, et qui se voudrait « machiavélique », tantôt d’une ignora
7 1946, Lettres sur la bombe atomique. 11. Tous démocrates
8o-saxonne ». [p. 68] Et les Yankees ripostent : « mauvaise foi latine ».) Puisque mes théories politiques vous assomment, je vais vo
8 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
9 mot me tira d’affaire et m’épargna le soupçon de mauvaise foi que mon refus allait éveiller. Cette familiarité de n’importe qui ave
9 1947, Carrefour, articles (1945–1947). Fédération ou dictature mondiale ? (9 avril 1947)
10dité d’esprit que cet argument trahit touche à la mauvaise foi. S’est-on jamais préoccupé de savoir si les peuples étaient prêts pou
10 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
11de critique libre se voit taxé de réaction. Cette mauvaise foi brutale en service commandé est un nouveau succès de l’esprit totalit
12crée — mais c’est faux ! C’est au contraire cette mauvaise foi en service commandé, dont j’ai déjà parlé, qui fait le jeu de la réac
11 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
13ent volontiers d’imbéciles ou soupçonnent même de mauvaise foi. C’est qu’ils se placent et se regardent dans l’Histoire. Il semble q
12 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
14nt. Il est parfaitement stupide, ou d’une insigne mauvaise foi, ou les deux, de prétendre appliquer à un pareil [p. 9] système des c
15alinien durant toute cette période — étaient de « mauvaise foi », inventées, mensongères, calculées pour provoquer la guerre, payées
16mensonge. La bonne foi, c’est la foi du Parti. La mauvaise foi consiste à lui désobéir en vertu de convictions « abstraites » ou per
17linisme et fascisme, dictature, liberté formelle, mauvaise foi, volonté des masses, mouvement de l’histoire, etc., se tenaient entre
18 cherchons à comprendre pourquoi leur constante « mauvaise foi » ne mérite cependant pas le terme de « salauds » qu’ils prodiguent.
13 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (mars 1957)
19vu ce jour-là que cette neutralité se réduit à la mauvaise foi. Mais s’agit-il vraiment de neutralité ? Guère plus que de paix dans
14 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la neutralité européenne (II) (avril 1957)
20e, ou « neutralisme », comme étant insensée ou de mauvaise foi, voyons si les motifs d’une vraie neutralité (donc limitée et conting
15 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur deux écrivains politiques (juin 1957)
21 [p. 58] tandis que la malveillance, proche de la mauvaise foi, suffit pour « apprécier toutes les autres entreprises ». Mais qu’est
16 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le vocabulaire politique des Français (novembre 1958)
22iques signale presque toujours l’apparition de la mauvaise foi. On devrait donc se l’interdire, car au fait, il ne sert à rien dès l
17 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Un essai de synthèse (mai 1958)
23isant aux yeux de certains la légèreté et même la mauvaise foi) ou au contraire une naïveté d’intellectuel contemplatif, « quand il
18 1963, Preuves, articles (1951–1968). Le mur de Berlin vu par Esprit (février 1963)
24ou crime de l’Est incrimine l’Ouest, et lui seul. Mauvaise foi ou masochisme ? L’un porte l’autre. Dans l’un ou l’autre cas, cui bon
19 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.8. Il n’y a pas de « musique moderne »
25ent volontiers d’imbéciles ou soupçonnent même de mauvaise foi. C’est qu’ils se placent et se regardent dans l’Histoire. Il semble q
20 1971, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Pourquoi j’écris (30-31 janvier 1971)
26t développé contre elle une série de réactions de mauvaise foi protectrice, ou de « rationalisations » pour parler le jargon freudie
21 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
27autre tort que de l’être. D’ailleurs, la bonne ou mauvaise foi des gens de parti ne change rien à leur action concrète. Je ne renvoi
22 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
28utre tort que de l’être). D’ailleurs, la bonne ou mauvaise foi des gens de parti ne change rien à leur action concrète. Je ne renvoi
23 1981, Cadmos, articles (1978–1986). Un falsificateur vu de près (été 1981)
29tées ou truquées, mais ses silences. Ignorance ou mauvaise foi, — toujours cette cruelle incertitude — le fait est que ce B.-H. Lévy