1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1therlant, héritier d’une tradition chevaleresque, mène sa vie comme une ardente aventure. Les épisodes s’appellent : collège
2 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
2qu’une forme de reportage international. L’Europe menant cette immense enquête manifeste son génie méthodique, son universelle
3re pas moins à des déductions in abstracto qui le mènent à des conclusions de ce genre : si nous trouvons le moyen de « supplé
3 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Simone Téry, L’Île des bardes (décembre 1929)
4t de la libération politique. Cause, puisque pour mener à chef cette libération, un Yeats, un A.E., bien d’autres, ont su pay
4 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
5e société affolée et ridiculement opportuniste où mène la pente de notre civilisation. Meneurs et chefs : des économistes, [
6erroriste dans laquelle nous nous obstinions nous menait naturellement à repousser avec horreur tout argument d’utilité, et bi
7 héros de roman, à la vie gratuite que prétendent mener les surréalistes, il n’a fallu que le temps pour une folie de s’embal
5 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
8r moyen de se livrer à ses déterminants, c’est de mener la vie gratuite que réclament les surréalistes. Le contraire de la li
6 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Notre inquiétude (avril 1927)
9mes d’un dilemme, l’une n’étant que le chemin qui mène à l’autre ? Car la foi naît de l’inquiétude autant que de la grâce, e
7 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Bernard Lecache, Jacob (mai 1927)
10juif avec une obstination à ne rien cacher qui le mène profond. Une famille juive dans le Marais. Le père est un tailleur, b
8 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
11entimental à la raison raisonnante. Et qu’il nous mène un peu plus loin que la sempiternelle « stratégie littéraire », de ga
9 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Aragon, Traité du style (août 1928)
12idération. J’admire autant le talent de celui qui mène 60 parties d’échecs simultanément, et c’est naturel : je m’en avoue p
10 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 2. Description du monstre
13saurai aussi vous mater. » On imagine à quoi peut mener l’enseignement donné par des êtres qui brouillent à ce point les méth
11 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Appendice. Utopie
14créer un courant d’opinion. Et l’opinion publique mène le monde, paraît-il. À ce propos : que les journalistes s’engagent dé
12 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Julien Benda, La Fin de l’Éternel (novembre 1929)
15ent contre une thèse de M. Marcel de ce qu’elle « mène loin… dans l’ordre moral ». Et quand cela serait ! dirons-nous, — ave
13 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
16ent tout intimidés. Et nous vîmes le matérialisme mener son morne triomphe. Certes, la plupart de nos philosophies, officiell
14 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henri Michaux, Mes propriétés (mars 1930)
17al, indigène, tant l’allure des sentiers qui vous mènent tranquillement aux points de vue les plus cocasses, que la forme des
15 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie I (octobre 1930)
18inextricable confusion d’injustices à quoi devait mener le wilsonisme schématique qui traça les frontières actuelles, dans ce
16 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
19nsport. Un vrai voyage, on ne sait jamais où cela mène, c’est une aventure qui relève de la métaphysique plus que de la psyc
17 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
20oc dont voici la traduction : L’amour de Dieu qui mène aux royaumes d’en-haut est contrecarré par le dieu de l’Amour. [p. 3
21rréparables. — Vous avez le droit de vous laisser mener par le remords au bord du désespoir, mais pas plus loin. Et c’est ai
18 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
22tructivisme assez austère, mais stimulant, et qui mène à la joie… C’est un thème très « protestant ». Nietzsche l’a développ
19 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
23 personnelles, parlementarisme intérieur qui nous mène lentement à l’impuissance. (Si Kassner exprime un tourment, c’est en
20 1932, Le Paysan du Danube. a. Le sentiment de l’Europe centrale
24nct perdu, en véritable sentimental.   L’instinct mène au plaisir par l’acte ; le sentiment à la mélancolie, par le refus de
21 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.2. Une « tasse de thé » au Palais C…
25er aller un peu à mes idées. Le commerce du monde mène plus loin qu’il n’y paraît, mène parfois bien près de la réalité — et
26ommerce du monde mène plus loin qu’il n’y paraît, mène parfois bien près de la réalité — et d’un mouvement non dépourvu d’él
22 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
27inextricable confusion d’injustices à quoi devait mener le wilsonisme schématique qui traça les frontières actuelles, dans ce
28nsport. Un vrai voyage, on ne sait jamais où cela mène, c’est une aventure qui relève de la métaphysique plus que de la psyc
23 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
29de sa demeure patricienne souffre par le fait des menées impérialistes de la France, il cherche une revanche sournoise et dési
30comme une introduction à la vie lente — celle que mène l’esprit humain parmi les formes désirables du [p. 163] monde, lorsqu
31 se pressait autour du char de la princesse qu’on menait au bûcher. Alors vinrent d’un seul vol onze grands cygnes blancs. Ils
24 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
32ychologique. Un siècle de ce régime suffit à nous mener à ce trouble gâchis intérieur où Freud naguère porta l’impitoyable lu
25 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
33 l’insolence des pouvoirs ; on ne voit pas à quoi mène la philosophie sans matière, la philosophie sans rime ni raison » … «
34ue ce n’est pas si grave, que le monde n’est plus mené par les philosophes, qu’il accorde à leur activité une importance qu’
26 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
35rions-nous en attendant que les théologiens aient mené à bien leur travail historique ? Et qu’arriverait-il si le résultat e
27 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
36ujourd’hui déserté par tous ceux qui prétendent « mener » les foules ou les événements. Les premières tentatives faites par l
28 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — d. Pour une politique à hauteur d’homme
37e concret ; à quelles fins les pouvoirs entendent mener les hommes. Toute la question est de savoir quelle définition de l’ho
29 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 1. Destin du siècle ou vocation personnelle ?
38royance. Ces hommes-là savent au moins ce qui les mène, ils poussent le monde dans la direction où il doit tomber fatalement
30 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iii. Groupements personnalistes
39ns bruyant et moins démagogique, le combat qu’ils mènent est beaucoup plus radical au sens étymologique du terme : c’est aux r
31 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
40’un mauvais négatif du christianisme ; 2° ne peut mener qu’à une forme avachie de fascisme, car le fascisme et surtout le nat
41ne raison, parce que personne au monde n’a jamais mené une vie parfaitement morale, pour renoncer à affirmer une morale ? Es
32 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
42 défendre une maladie contre la mort, à quoi elle mène nécessairement. Au lieu de nous refaire une santé. Au lieu de nous pr
33 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Destin du siècle ou vocation personnelle ? (février 1934)
43royance. Ces hommes-là savent au moins ce qui les mène et poussent le monde dans la direction où il doit tomber fatalement,
34 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
44utte contre l’Église établie, lutte qui devait le mener à la mort parce qu’elle accomplissait sa vocation chrétienne. ⁂ On a
35 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
45oir de trouver un autre chemin : un chemin qui ne mène à Rome, ni à Berlin, ni à Moscou, mais à nous-mêmes devant Dieu. ⁂ [
36 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
46ération du désordre. Mais cet examen misérable ne mènera-t-il qu’à des révoltes trop prévues ? Peut-on sortir de ce cercle vicie
47rageusement ? Nous avons vu plusieurs générations mener cette course épuisante, et s’abattre à la fin dans les colonnes des m
37 1934, Esprit, articles (1932–1962). Définition de la personne (décembre 1934)
48t pas vaine. Dans la très confuse partie que nous menons, ignorants de la règle, distinguons cet enjeu admirable ! p. 368
38 1935, Esprit, articles (1932–1962). Tristan Tzara, Grains et Issues (juin 1935)
49e forme supérieure ». Selon Tzara, ceci doit nous mener à une société collectiviste, marxiste. Je ne comprends pas cette dédu
39 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
50les passions politiques ou sociales qui selon eux mènent le monde à sa perte ; qu’ils refusent de se faire les complices des f
51étribuées, de démission. Car l’esprit, lui aussi, mène à tout, mais à condition qu’on en sorte : en se vendant, soit à l’Éta
40 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
52e réellement votre virilité 34 . À quoi cela vous mènera-t-il, sinon à la guerre ? Lui. — Peut-être qu’il faut cela… Moi. — Vo
41 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.2. D’une culture qui parle dans le vide
53nel de travailleurs, ont acquis la possibilité de mener une existence oisive de consommateurs : elle s’adapta au style de vie
42 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
54les qui se disent rajeunies. Les vieilles nations mènent encore une vie à bien des égards plus facile et plus libre que les no
55 depuis la guerre une révolution de masses. Elles mènent une vie dure et s’en disent fières. Certes, elles ont sacrifié un cer
56notre force, en face d’impérialismes conquérants, mène à la guerre ? Oui, si nous l’affirmons sans l’exercer avec puissance,
43 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
57aît son outil n’est pas vulgaire si l’outil ne la mène. Encyclopédies et fichiers, répertoires d’arguments, traités de rhéto
58es lois ; libérale dans la vie intérieure qu’elle mène à l’abri du réel abandonné au jeu des lois. Le confort de cette posit
59 l’homme idéal et du progrès. Mais nous avons été menés plus loin que le constat tout théorique — ou provisoire selon Descart
44 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
60écessaire par rapport aux crises matérielles pour mener une critique radicale des causes profondes du désordre. Eux seuls peu
61 responsables. La pensée prolétarisée nous a donc menés à ce point — il n’est question ni de s’en réjouir ni d’en gémir, mais
62idée, et le théâtre de sa passion. Voilà qui peut mener plus loin que l’activisme, et avec plus de conséquence. C’est le dram
45 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
63rgeant vers le couloir qui des premières galeries menait à la tribune, et dans la lueur d’un faible projecteur, il parut. Sour
46 1936, Esprit, articles (1932–1962). Culture et commune mesure (novembre 1936)
64les qui se disent rajeunies. Les vieilles nations mènent encore une vie à bien des égards plus facile et plus libre que les no
65 depuis la guerre une révolution de masses. Elles mènent une vie dure et s’en disent fières. Certes, elles ont sacrifié un cer
66r notre force en face d’impérialismes conquérants mène à la guerre ? Oui, si nous l’affirmons sans l’exercer avec puissance,
47 1936, Esprit, articles (1932–1962). Henri Petit, Un homme veut rester vivant (novembre 1936)
67 idéal, mais de la seule exactitude d’une enquête menée dans sa vie quotidienne par un Français lucide qui veut rester humain
48 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
68’un mauvais négatif du christianisme ; 2° ne peut mener qu’à une forme avachie de fascisme, car le fascisme et surtout le nat
69ne raison, parce que personne au monde n’a jamais mené une vie parfaitement morale, pour renoncer à affirmer les droits de l
70qui prétendent connaître les hommes et savoir les mener — à quoi ? — ont suffisamment fait leurs preuves. Quant à ceux qui no
49 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
71le couvre-pied. D’autres sur le plancher. Je n’en menais pas large. Comme la mère Renaud était venue nous voir la veille, nous
72 obscure… [p. 118] ⁂ — « Stupidité ! Cela ne peut mener qu’à des stupidités, ces idées-là : végétariens, théosophes et tout l
50 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
73ages ou à la [p. 157] mairie, sont communistes et mènent les affaires du pays. Ils vont à toutes les conférences, prennent la
74uelles autos incroyables, vieux tas de ferrailles menés à de folles allures ! De tout cela je rapporte un paquet de notes qu’
51 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
75he précurseur du national-socialisme, ou « à quoi mène le mépris des valeurs de père de famille ». (On dit aussi, pour la ri
52 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
76ational. Une fois de plus, la logique capitaliste mène à la guerre. La vente des privilèges et offices étant, avec l’emprunt
53 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Chançay (mars 1937)
77ous à ce chiffre sacré, à ces sept jours qui nous menèrent à la nouvelle année tandis que se découvraient de tous côtés les hori
54 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
78loppe réellement votre virilité. À quoi cela vous mènera-t-il, sinon à la guerre ? Lui. — Peut-être qu’il faut cela… Moi. — Vo
79accueille l’hommage, le long de la passerelle qui mène à la tribune. Pendant six minutes, c’est très long. Personne ne peut
55 1938, Journal d’Allemagne. i. Instruction spirituelle donnée aux étudiants hitlériens, (Extrait de lettre d’un étudiant allemand)
80s du Parti seront désillusionnés, qui avaient cru mener un combat purement politique. Ils auront à se décider ! Certains cerc
56 1938, La Vie protestante, articles (1938–1961). Le temps des fanatiques (25 novembre 1938)
81 mais je me demande si le trust des pétroles, qui mène la lutte contre la Russie rouge dans toute la presse qu’il possède en
57 1938, Esprit, articles (1932–1962). La passion contre le mariage (septembre 1938)
82 divers objets, trop faciles à saisir. Au lieu de mener à la mort, elle se dénoue en infidélité. Qui ne sent la dégradation d
58 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
83nisées, précisément, là où les religions païennes menaient encore une vie secrète. L’amour-passion n’est pas l’amour chrétien, n
59 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
84e défendre une maladie contre la mort à quoi elle mène nécessairement. Au lieu de nous refaire une santé. Au lieu de nous pr
60 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
85conscience des hommes. Qui sait où cela peut nous mener ? [p. 27] Là-dessus, il est temps de passer à l’opération annoncée.
86doute une certaine froideur avec laquelle nous la mènerons. Sourds et aveugles aux « charmes » du récit, essayons de résumer « o
87dans la forêt de Morrois. Trois ans durant, ils y mènent une vie « aspre et dure ». Un jour, Marc les surprend endormis. Mais
88 demeine ! Combien durra vostre folie ? Trop avez mené ceste vie. Ainsi les admoneste Ogrin. Tristan li dist : or escoutez
89istan li dist : or escoutez Si longuement l’avons menée Itel fu nostre destinée. (Amors par force vos demeine ! Comment ne s
90ans sa profonde ambiguïté ? Tout égoïsme, dit-on, mène à la mort, mais c’est par une ultime défaite. Celui-ci au contraire v
61 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
91’Amour sera en même temps son ascèse, la voie qui mène au-delà de la vie. Agapè au contraire ne cherche pas l’union qui s’o
92. Car tous, tant que nous sommes, sans le savoir, menons nos vies de civilisés dans une confusion proprement insensée de relig
93s savons maintenant d’où vient le mythe, et où il mène. Et peut-être pressentons-nous — mais alors c’est intraduisible — com
62 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
94 pas celle qui, s’élevant d’un état de sentiment, mènerait à une union suprême, au sommet d’un élan d’amour : L’amour n’unit poi
63 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
95ser Qui tant que tu le suis, au plus haut Bien te mène [p. 200] Et te fait mépriser ce que l’homme désire 129 . D’Elle te v
96 de vérité. Ici c’est l’art et non « la vie » qui mène le jeu. Nous sommes en face d’une création de l’esprit, et non d’une
97ur sur son dessein réel, pourtant si parfaitement mené à chef. L’essence du mythe de l’amour malheureux, nous le savons, c’e
64 1939, L’Amour et l’Occident (1972). V. Amour et guerre
98ême difficulté de la tâche. Car en effet, pour la mener à bien, il s’agirait de posséder à fond la matière rapidement exploré
99ale ? L’exaltation de la force collective ne peut mener qu’à ce dilemme : ou l’impérialisme triomphe — c’est l’ambition de s’
100n rôle notable dans les guerres de libération que mena la Prusse contre Napoléon. Et les philosophies d’essence passionnelle
101Nation, mais ce sont bel et bien des intérêts qui mènent le jeu, ainsi que l’a fort bien marqué le maréchal Foch, dans ses Pri
102e de la passion devenue totalitaire ? ⁂ Ceci nous mène au seuil d’une conclusion que j’étais loin de prévoir en commençant c
65 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
103 divers objets, trop faciles à saisir. Au lieu de mener à la mort, elle se dénoue en infidélité. Qui ne sent la dégradation d
66 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
104nisées, précisément, là où les religions païennes menaient encore une vie secrète. L’amour-passion n’est pas l’amour chrétien, n
67 1939, La Vie protestante, articles (1938–1961). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
105e construite non loin de sa ferme, au Ranft. Il y mènera jusqu’à sa mort la vie d’un pieux laïc et non d’un moine, parfois mêm
68 1939, Esprit, articles (1932–1962). D’une critique stérile (mai 1939)
106stes pour critiquer le régime des partis. Ils ont mené cette critique dès leurs débuts, dès les années 1930 à 1932, avec une
69 1939, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La Poésie scientifique en France au xviᵉ siècle, par Albert-Marie Schmidt (septembre 1939)
107fécondes ou grotesques. Qui sait où cela nous eut menés ? Le livre de Schmidt inventorie, avec une sorte d’ardente lucidité,
70 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
108ses, et des plus influents, sont incroyants, cela mène tout simplement, dans la pratique, à l’utilisation de l’Église pour d
71 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
109ain et le cerveau ? Nous voyons bien où il nous a menés. Essayons de voir d’où il vient. Il y a des causes matérielles, d’abo
72 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
110dstätten s’unirent contre Zurich qui voulait tout mener. L’intervention fameuse de Nicolas de Flue n’est si importante, pour
73 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
111 avant-coureur de l’Antéchrist. Et la lutte qu’il mène contre les Églises et le monde chrétien n’est qu’un premier avertisse
74 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
112ent. Je dis que le Diable a toutes les chances de mener le jeu partout où le sens s’évanouit, quand l’organisation perdant la
113e et la santé. Ils ont raison, mais le Diable les mène, car ils voudraient la paix sans lutte et la vertu sans tentations, e
75 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
114rise était trop vaste, simplement. En effet, pour mener à chef l’édification de la Tour, ils furent obligés de se diviser en
76 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
115taient au nom de leur liberté contre un tyran qui menait sa guerre au nom de la liberté du peuple allemand. Cet autocrate bott
116tre siècle. Alors les mots qui courent partout ne mènent nulle part. Notre langage est débrayé. Plus on parle, moins on s’ente
77 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
117utte contre l’Église établie, lutte qui devait le mener à la mort parce qu’elle accomplissait sa vocation chrétienne. ⁂ On a
118oir de trouver un autre chemin : un chemin qui ne mène à Rome, ni à Berlin, ni à Genève ni à Moscou, mais à nous-même devant
78 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
119aujourd’hui puisse faire l’économie 77 . L’a-t-il menée à chef, on est frappé de voir que toute une idéologie s’y trouve incl
79 1946, Journal des deux Mondes. 2. Journal d’attente
120uis que subir le temps brutal des événements. Ils mènent le jeu, jusque dans mes pensées. Désorganisent la méditation. Et me c
80 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
121te militant, polémiste sérieux et sarcastique, il mène campagne pour l’intervention de l’Amérique dans le conflit. Une petit
122gue qui démarre dans le quelconque de la vie pour mener lentement vers la crise finale, pourquoi ne point partir d’une crise
81 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
123itique du pays, et la campagne antifasciste qu’il mène avec un beau courage. — Non, monsieur, je ne crois pas, je regrette…
82 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
124e dégâts qu’une seule. Ce système matérialiste ne mène pas très loin. À la douzième pilule, le cœur flancherait ; avec douze
83 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
125ssi que l’évocation des fées ne sert à rien et ne mène à rien… pour le moment. Mais veuillez supposer maintenant que dans qu
84 1946, Lettres sur la bombe atomique. 5. Ni secret, ni défense
126s’établir dans les masses comme chez ceux qui les mènent. Les Trois Grands sont [p. 38] presque d’accord pour renouveler leurs
85 1946, Lettres sur la bombe atomique. 10. La tâche politique du siècle
127tion revêt un caractère de destinée : tout nous y mène, et tôt ou tard elle s’imposera, malgré nous si ce n’est par notre ac
86 1946, Lettres sur la bombe atomique. 16. Le goût de la guerre
128s mots cette querelle démodée, mais qui peut nous mener à certaines conclusions plus importantes et actuelles. J’ai aimé l’ar
87 1946, Lettres sur la bombe atomique. 17. La fin du monde
129ilitaires, et de tous les irresponsables qui nous mènent, obéit secrètement au bon sens. Elle nous mène à la mort, c’est clair
130 mènent, obéit secrètement au bon sens. Elle nous mène à la mort, c’est clair. Mais c’est peut-être aussi qu’elle a compris
88 1946, Lettres sur la bombe atomique. ii. Point de vue d’un général
131 sera plus que le spectateur effrayé d’une guerre menée par des robots. D’autre part, la victoire appartiendra à celui qui di
89 1947, Doctrine fabuleuse. 5. Miroirs, ou Comment on perd Eurydice et soi-même
132de superstitions. Enfin cette expérience folle le mène à une découverte sur les sept sens de laquelle il conviendra de médit
90 1947, Doctrine fabuleuse. 6. L’ombre perdue
133larté de la lune. Il recherche la solitude pour y mener des réflexions désespérées. Souvent il éclate en sanglots à l’idée du
91 1947, Doctrine fabuleuse. 15. Antée ou La terre
134es… Phobie de perdre pied… Tout cela ne m’eût pas mené très loin. Mais comme il nous arrive parfois de le constater, c’est l
92 1947, Doctrine fabuleuse. 16. Le feu
135ystiques, témoins du Vide parmi nous, la voie qui mène au Commencement de tout, qui est la vraie Fin.
93 1947, Vivre en Amérique. 1. Vie politique
136ltats de la journée. À 9 heures, Willkie semblait mener. On vendait à la criée les derniers stocks de boutons au nom des cand
94 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
137, si seulement tous ses habitants se décidaient à mener une vie « décente »… Sur quoi l’Européen [p. 110] frotté d’un peu de
95 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
138USA, et les autres refusent le choix, parce qu’il mènerait fatalement à la guerre. Pour les premiers, l’Europe n’est plus rien p
96 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
139ale, il n’est même pas un vrai refus : il ne peut mener qu’à accepter par force ce qu’on a combattu dans la faiblesse, au nom
97 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. III
140éral de la gravité de l’enjeu, eût sans nul doute mené le Congrès beaucoup plus loin — s’il n’y avait eu les Britanniques.
98 1948, Suite neuchâteloise. VIII
141gues et givrées, des couchants d’incendie sur les menées moroses des hauts plateaux boisés de noir. Ils vont jusqu’au Tibet, m
99 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
142e une espèce de révolution permanente, révolution menée par la conscience humaine contre toutes les puissances qui oppriment
100 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le dialogue Europe-Amérique (août-septembre 1952)
143alisme de Wall Street » et le danger d’une guerre menée sur notre sol contre les Russes. (Mais l’attitude antiaméricaine est