1 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
1rt est un mensonge, mais un bon artiste n’est pas menteur », dit Max Jacob. « Être sincère, c’est avoir toutes les pensées » (R
2 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Daniel-Rops, Le Prince Menteur (décembre 1928)
2oisi comme public, et brusquement le mot éclate : menteur. Feintes et esquives adroites du « prince » qui disparaît, néanmoins.
3 1933, Esprit, articles (1932–1962). Comment rompre ? (mars 1933)
3e dire : je ne crois pas à vos paroles, chrétiens menteurs ! — et je lui répondrai : [p. 915] Ta révolte est la mienne, mon huma
4 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 7. Comment rompre ?
4dire : je ne crois pas à, vos paroles, chrétiens, menteurs ! — et je lui répondrai : Ta révolte est la mienne, mon humaine révol
5 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
5la venue de ce règne, nous ne sommes plus que des menteurs, et notre prière nous condamne. Le chrétien est cet homme qui, ayant
6 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
6 nue une barre de fer portée au rouge : seuls les menteurs ou les parjures étaient brûlés. On sait qu’Iseut, soupçonnée de trahi
7 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
7ère tentation, la suprême utopie. [p. 41] 9. Le menteur Examinons maintenant d’un peu plus près par le détail de notre vie pr
8nt complices de l’œuvre du Malin. « Le Diable est menteur et le Père du mensonge », dit l’Évangile tel qu’on le cite d’ordinair
9sage est infiniment plus étrange. « Le Diable est menteur, nous dit-on, et il est le père de son propre mensonge. » Par ici nou
10ccusateur nous dit : il n’y a point de pardon. Le Menteur résume tout en nous offrant un monde sans obligations ni sanctions, f
11e vérité, il n’y a pas non plus de mensonge ni de Menteur. S’il n’y a personne, enfin, il n’y a pas non plus lui ! Ainsi, plus
8 1942, La Part du Diable (1982). III. Le Diable démocrate
12ce de l’ici-bas, le tentateur, l’accusateur et le menteur. Il reste à dépister Légion, celui qui dit toujours : ce n’est pas mo
9 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
13 [p. 2] Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943) h L’homme seul, dans toute la Création, peut dire
14nt complices de l’œuvre du Malin. « Le Diable est menteur et le Père du mensonge », dit l’Évangile tel qu’on le cite d’ordinair
15sage est infiniment plus étrange. « Le Diable est menteur, nous dit-il, et il est le père de son propre mensonge. » Par ici nou
10 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
16 monde. Les critères mêmes du vrai sont modifiés. Menteur, celui qui s’y réfère encore ; sincère, celui qui se conforme à la no
11 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
17 monde. Les critères mêmes du vrai sont modifiés. Menteur, celui qui s’y réfère encore ; sincère, celui qui se conforme à la no
12 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
18éens, plus indulgents dans leurs jugements, moins menteurs et plus accueillants…. Mais n’allez pas leur poser trop de questions
13 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
19arrasser serait d’en parler ouvertement. Comme un menteur qui dirait : « Je vous avertis que je vais mentir, pour telle et tell
14 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
20éens, plus indulgents dans leurs jugements, moins menteurs et plus accueillants… Mais n’allez pas leur poser trop de questions s
15 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
21nt leurs résolutions, ils m’ont l’air encore plus menteurs en critiquant Staline par ordre, qu’en le traitant de génial bienfait
16 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
22vago et Lara détestent « les principes d’un culte menteur de la société, transformé en politique ». Une fois de plus, la passio
17 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
23vago et Lara détestent « les principes d’un culte menteur de la société, transformé en politique ». Une fois de plus, la passio
18 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — i. L’amour selon les évangiles
24 J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aime
19 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
25te maladie on a des habits d’apparat, des parures menteuses ; par exemple ce qu’on étale aujourd’hui sous le nom d’« objectivité