1 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
1re. Ils ont mis leur douce [p. 294] main sous mon menton. Ils m’ont dit : — Fais voir tes yeux ! Ils se sont baissés jusqu’à m
2 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
2es, ou s’en imposer à soi-même. Ceux qui font des mentons d’imperator, ceux qui frappent du poing sur la table, ceux qui s’égos
3 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
3braves types, on peut leur parler sans relever le menton… J’ai cru pouvoir déduire des propos de ce petit patron, et de quelqu
4 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
4uoi la Bible dit, énergiquement, que lorsque nous mentons, c’est le Diable lui-même qui « tire sa langue dans notre langue ». M
5 1943, La Vie protestante, articles (1938–1978). Les tours du Diable II : Le menteur (22 octobre 1943)
5uoi la Bible dit, énergiquement, que lorsque nous mentons, c’est le Diable lui-même qui « tire sa langue dans notre langue ». M
6 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
6e dans le beau trait qui ondule de l’œil droit au menton de Ramuz. C’est une ligne mélodique dont on retrouverait l’allure dan
7 il est aussi élaboration et exécution : front et menton. Si vous voulez découvrir la personne, examinez le rapport qui unit l
8ersonne, examinez le rapport qui unit le front au menton, la bouche aux yeux : la personne n’a pas d’autre siège, elle est ce
7 1945, Le Figaro, articles (1939–1953). Le mensonge allemand (16 août 1945)
9e allemand ». Ils mentent avec sincérité, et nous mentons avec mauvaise conscience. Quand nous mentons, nous savons bien que la
10nous mentons avec mauvaise conscience. Quand nous mentons, nous savons bien que la vérité ne change pas pour si peu. Elle subsi
8 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
11roblème de logique pure. Il portait une mouche au menton. Le second était ivre. Le troisième parlait peu, ce qui est le privil
9 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
12e allemand ». Ils mentent avec sincérité, et nous mentons avec mauvaise conscience. Quand nous mentons, nous savons bien que la
13nous mentons avec mauvaise conscience. Quand nous mentons, nous savons bien que la vérité ne change pas pour si peu. Elle subsi
10 1947, Vivre en Amérique. 3. Vie privée
14sinon elle va se lever et sortir d’un pas vif, le menton haut, les cheveux au vent. Et le mari se hâte d’obtempérer pour évite
11 1948, Suite neuchâteloise. VIII
15 navrant de tout le domaine français, de Québec à Menton, de Bruxelles à Port-Bou. Je ne vais pas m’occuper de nos fautes de f
12 1951, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Inde 1951 (décembre 1951)
16gestes, soulignée par des avancements obliques du menton, en liaison stricte avec les mouvements des bras, des doigts et des c
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
17capable, en un mot un czar qui ait de la barbe au menton (ce qu’il exprimait, du reste, beaucoup plus énergiquement), et l’Eur
14 1963, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Les mythes sommeillent… ils vont se réveiller [Entretien] (9-10 février 1963)
18nt la légitime propriété du nom. Un œil clair, un menton lourd (les photographies connues soulignent toujours ce regard vif, u
15 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
19 coupe emplie de beaux raisins pâles. Il tient le menton haut… L’œil est impérieux, mais impérieux dans le vide, semble-t-il,