1 1937, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Historique du mal capitaliste (janvier 1937)
1 de jouisseurs sénatoriaux et équestres, d’armées mercenaires et politiciennes, de plébéiens rentiers à leur manière puisqu’ils viv
2 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
2te, ses mises en garde répétées contre le service mercenaire à l’étranger. Et comme Johannes Faber tentait de lui opposer une paro
3 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
3es aux princes étrangers. Il ne s’agissait pas de mercenaires. Les nobles qui possédaient un régiment ne se louaient pas à un gouve
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
4inces asservies attendaient leur salut de troupes mercenaires et de gouvernemens dirigés par les ordres d’une cour éloignée. Le bon
5s arma et introduisit la valeur indisciplinée des mercenaires barbares qui renversèrent l’empire. L’invention de la poudre a produi
5 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
6xicain. Elles entretenaient parfois des armées de mercenaires indigènes et dominaient par le banditisme et la corruption dans plusi
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.5. Ce « petit peuple pacifique… »
7vice de France » n’étaient nullement des corps de mercenaires. La Diète avait signé avec le roi une série de traités d’alliance qu’