1 1927, Articles divers (1924–1930). Jeunes artistes neuchâtelois (avril 1927)
1qu’il voit dans la petite cité ouvrière, et c’est merveille de constater combien l’épuration rigoriste de sa technique sert une v
2 1929, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Jean Cassou, La Clef des songes (août 1929)
2ulièrement dans ce livre, beaucoup de ces petites merveilles qui valent de gros romans « bien faits ». Car il y a toujours assez d
3 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
3dans la mer qu’il fallait se jeter, mais dans les merveilles du monde. Et voici que, le 14 février, il se décida à faire professio
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
4 je ris du plaisir de la matinée vide devant moi. Merveille de penser au fil du désordre lent de la vie d’un jardin, dans l’odeur
5 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les mystiques allemands du xiiie au xixe siècle, par Jean Chuzeville (2 novembre 1935)
5onde spirituel et poétique plein de dangers et de merveilles. Le choix des textes me paraît des plus heureux, la traduction ferme
6 1935, Esprit, articles (1932–1962). Roger Breuil, Les uns les autres (avril 1935)
6 un chapitre comme la Promenade au marais est une merveille de « naturel » dans tous les sens de ce terme ; je ne vois pas d’écri
7 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
7Mais les hommes, qui sont bien méchants, savent à merveille tirer parti contre l’esprit de la liberté qu’il leur laisse. Ils le v
8 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les mystiques allemands du xiiiᵉ au xixᵉ siècle, par Jean Chuzeville (octobre 1935)
8 monde spirituel et poétique plein de dangereuses merveilles. Le choix des textes me paraît des plus heureux, la traduction ferme
9 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
9 s’ils savent qu’il y en a une. Alice au pays des merveilles. On peut penser que notre langue est plus malade que n’était le lati
10e pas la partie de croquet dans Alice au pays des merveilles ? Les boules étaient des hérissons vivants, et les soldats s’arc-bout
10 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
11delà de la plage, nouveau pays tout grouillant de merveilles, d’eaux ruisselantes et de vies monstrueuses, soudain porté à la lumi
11 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
12issez-vous ! Activez [p. 208] la propagande ! » Ô merveille du pathos révolutionnaire ! Ô gloire de la phraséologie électorale !
12 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
13delà de la plage, nouveau pays tout grouillant de merveilles, d’eaux ruisselantes et de vies monstrueuses, soudain porté à la lumi
13 1938, Esprit, articles (1932–1962). Revue des revues (septembre 1938)
14 on disait naguère) et Montparnasse se mêlaient à merveille. Le déhanchement des inversions et l’odeur sournoise de l’opium se fa
14 1938, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938)
15 [p. 328] Alice au pays des merveilles, par Lewis Carroll (août 1938) am Si l’on songe que le conte est pa
15 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
16ne et dit : — Seigneur, dans le monde se voit une merveille en l’acte qui procède d’une âme qui jusqu’ici rayonne. Le Ciel, qui n
16 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
17uver des mots pour dépeindre, même faiblement, la merveille de la vision qui s’offrit à moi et qui, transformant mon âme, m’entra
17 1940, Mission ou démission de la Suisse. 2. La bataille de la culture
18le certifie exact, et d’autre part, il illustre à merveille le vice fondamental de notre société et aussi de notre culture : c’es
19rrésistiblement à un dialogue d’Alice au pays des Merveilles (qui est un de mes livres préférés), dialogue dont voici trois répliq
18 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). La bataille de la culture (janvier-février 1940)
20ois, je le certifie exact. De plus, il illustre à merveille [p. 13] le vice fondamental de notre société et aussi de notre cultur
21rrésistiblement à un dialogue d’Alice au pays des Merveilles (qui est un de mes livres préférés), dialogue dont voici trois répliq
19 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
22uver des mots pour dépeindre, même faiblement, la merveille de la vision qui s’offrit à moi, et qui transformant mon âme, m’entra
20 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
23 l’envers, comme les jurés dans Alice au pays des merveilles — hochant la tête et crachant par terre. Le résultat de leur examen m
21 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
24tes ces choses gênantes, elle [p. 44] s’arrange à merveille de leur complexité ; elle y voit même la saveur de la vie ! Tout cela
22 1948, Suite neuchâteloise. I
25ur sang, plutôt que de troubler la pax helvetica, merveille inaperçue du monde moderne.   Le voyage, quand j’étais enfant, c’étai
23 1952, Preuves, articles (1951–1968). « L’Œuvre du xxᵉ siècle » : une réponse, ou une question ? (mai 1952)
26ion d’œuvres fameuses, qu’on les juge monstres ou merveilles, ne peut pas rester sans effets sur les créateurs, le public, et leur
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
27rères humiliés 51 , la soif d’un Inconnu dont les merveilles absurdes ne seront peut-être pas toutes catholiques, les complaisance
25 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
28s cent ans « En 2057, l’humanité connaît déjà les merveilles de l’âge cosmique. Plusieurs expéditions se sont rendues sur Mars et
26 1959, Preuves, articles (1951–1968). Nouvelles métamorphoses de Tristan (février 1959)
29s, et le génial Lewis Carroll : Alice au pays des merveilles est née de l’amour des « nymphets », refoulé par la conscience pure d
27 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 1. Nouvelles métamorphoses de Tristan
30s, et le génial Lewis Carroll : Alice au Pays des Merveilles est née de l’amour des « nymphets », refoulé par la conscience pure d
28 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
31 portait une corbeille d’or magnifique, admirable merveille, admirable travail d’Héphaistos ; il l’avait donnée à Lybie, quand el
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
32isse. Et toutes ces Délices, réunies, donnent Les Merveilles de l’Europe. Mais la Galerie agréable du monde, n’est-elle pas plus s
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.7. Synthèses historico-philosophiques (II)
33 est celle de la décadence de la splendeur et des merveilles du monde ancien, et de la chute des grands empires dont le souvenir s
31 1968, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jean Paulhan (19-20 octobre 1968)
34éthique nouvelle, qui se fonde sur le crime et la merveille. « La poésie, dit-il, a pour cela ses moyens, dont les hommes sous-es
32 1970, Le Cheminement des esprits. II. Diagnostics de la culture — II.2. Préface à « L’Œuvre du xxe siècle »
35l’été d’un siècle ! Ce concours des génies et des merveilles de l’art renouvelle, dans un temps menacé, la fonction des Jeux sécul
36ion d’œuvres fameuses, qu’on les juge monstres ou merveilles, ne peut pas rester sans effets sur les créateurs, le public, et leur
33 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
37c’était à Jérusalem… L’année dernière, Bath, pure merveille d’architecture classique anglaise — à quelques kilomètres cependant d