1 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926)
1 [p. 124] Ramon Fernandez, Messages (juillet 1926) w Je ne crois pas exagéré de dire qu’en publiant ce
2t les essais politiques de Drieu la Rochelle, les Messages de Fernandez sont les premières contributions à l’établissement d’une
2 1927, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Edmond Jaloux, Rainer Maria Rilke (décembre 1927)
3 de divers articles et essais, dont certains — le Message de Rilke — sont du meilleur Jaloux, de ce Jaloux qui sait parler mieu
3 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
4 soleil. Quelques gestes encore, interceptant les messages égarés de l’infini… [p. 135] Un tel homme, — est-ce encore Aragon, s
4 1930, Articles divers (1924–1930). Le prisonnier de la nuit (avril 1930)
5uent les visages les sons brassent les lueurs des messages et des sanglots perdus qui rôdent à la recherche d’un corps faible.
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
6 qui, au moment décisif, viennent apporter ce dur message à l’âme de celle qui demandait d’être apaisée. Admirables dialogues,
6 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kierkegaard (mai 1931)
7 passionné de beaucoup se porte à la rencontre du message de Karl Barth, disciple fervent de Kierkegaard, — nous pouvons y atta
7 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
8rouvé la seule réponse possible et réelle dans le message évangélique. Et je demande maintenant aux chrétiens s’ils le savent e
8 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Querelles de famille, par Georges Duhamel (mai 1932)
9, et paraît forcée. Ses laborieuses exagérations (Message aux Princes des Prêtres) sont dépourvues du minimum de cynisme et de
10u’en vain l’on cherche au cours de cette suite de messages adressés aux Princes des Prêtres, à MM. les Députés, au Chef du Gouve
9 1933, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Parole de Dieu et parole humaine, par Karl Barth (30 décembre 1933)
11ienne a-t-elle pour tâche de rendre acceptable le message de l’Évangile, d’en atténuer le scandale, d’intégrer largement les dé
12 non pour les adaptations, qui voudra recevoir ce message ? « L’âme moderne » décontenancée par l’échec de ses idéaux, demande
13ntradictions inouïes de la vie, et leur parler du message non moins inouï de la Bible, de cette Bible qui se pose comme une nou
10 1933, Esprit, articles (1932–1962). Protestants (mars 1933)
14uents du Japon, et l’on n’a pas oublié son fameux message aux peuples chinois, publié à Tokyo pendant le bombardement de Shangh
11 1933, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Dialectique des fins dernières (juillet 1933)
15avec ceux qui nous parlent de la « tristesse » du message barthien, puisqu’ils entendent désigner par là l’acceptation de la mo
12 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
16uls qui n’ont pas à subordonner la vérité de leur message aux calculs de l’opportunisme. Quelques exaltés, pensera-t-on ? Quelq
13 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notice biographique [Kierkegaard] (août 1934)
17rages n’exprimaient pas encore la totalité de son message chrétien, et qu’il ne pouvait pas en assumer l’entière responsabilité
14 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
18térieuse, d’avoir compris mieux qu’aucun autre le message du « solitaire devant Dieu ». L’ironie Lorsque je vois de toutes pa
15 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Le mouvement des groupes — Kagawa (4 août 1934)
19nes et de programmes où nous sommes pris, le seul message utile est celui qui nous révèle une tâche proche, des hommes pour les
16 1934, Esprit, articles (1932–1962). Préface à une littérature (octobre 1934)
20re sans nécessité intérieure, — c’est-à-dire sans message positif et populaire — n’ait été finalement utilisée par des puissanc
17 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
21 Christ est ressuscité ! » Le Nouvel Adam vit. Le message de Pâques, c’est la mort du Grand Pan 11 . ⁂ Le Nouvel Adam vit : il
18 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Éditorial (juillet 1934)
22ocemment qu’il n’y a rien de bien nouveau dans ce message ; que c’est là ce qu’ils ont toujours dit. Ainsi le sel perd sa saveu
19 1935, Présence, articles (1932–1946). Autour de Nietzsche : petite note sur l’injustice (novembre 1935)
23ns strict où je prenais le mot, ne signifie pas « message », ni « impression » ou même « forte impression » que l’on est invest
20 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Kierkegaard, Dostoïevski, Barth (23 février 1935)
24rojette une vive lumière sur le secret dernier du message d’un romancier : Dostoïevski. Prenons-y garde, une nouvelle constella
21 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
25? C’est un homme qui n’est pas l’inventeur de son message, mais qui renvoie sans trêve au-delà de lui-même, au-delà des formule
26 de lui-même, au-delà des formules humaines de ce message, à la réalité qui le juge et nous sauve. Faire retour à Calvin, ce n’
22 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
27ence chrétienne : eh bien, il reste simplement le message existentiel de la Parole de Dieu ! Il me semble que c’est assez !   —
28en lui et avec lui, — non pas de s’emparer de son message comme d’un prétexte à ne plus mourir tout à fait. » Le dirai-je ? Ce
23 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
29uissante et séduisant par sa puissance ; voici le message de la transformation qui se change en message de la conservation ; et
30 le message de la transformation qui se change en message de la conservation ; et voici l’ombre du Grand Inquisiteur qui vient
31 une personne, — idée qu’apporta dans le monde le message de l’apôtre Paul, idée centrale de la doctrine de Calvin. Ordonner to
24 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.9. Tentatives de restauration d’une commune mesure
32ité individuelle anti-sociale, des prophètes sans message pour le peuple, sans grandeur mesurable dans les faits, accusateurs,
25 1936, Esprit, articles (1932–1962). André Gide, Retour de l’URSS (décembre 1936)
33et, le particulier de cet objet, je veux dire son message unique et par là même généralement humain. Gide retrouve la manière c
26 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
34vrai nom, parce qu’il y exprimait directement son message décisif. Bien entendu, le « succès » de prestige eût été beaucoup plu
27 1936, Le Semeur, articles (1933–1949). Notre foi, par Emil Brunner (janvier 1936)
35réuni 35 courtes études, des « méditations sur le message de Jésus-Christ ». Dès l’abord, on est frappé par leur simplicité et
28 1937, Esprit, articles (1932–1962). Retour de Nietzsche (mai 1937)
36e la volonté d’éternisation, qui est le véritable message « religieux » de Nietzsche. Les notes et aphorismes traduits pour la
29 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
37e mortelle du corps. Mais le sens maléfique de ce message, il fallait le nier pour pouvoir l’accueillir, il fallait à tout prix
38 la certitude générale que personne ne croira son message. ⁂ Le drame débute par une évocation monumentale des puissances qui g
30 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
39s échappe. Il s’agit bien plutôt de déchiffrer le message et de décoder patiemment les nouvelles ambiguës que la crise nous app
31 1939, La Revue de Paris, articles (1937–1969). L’Âme romantique et le rêve (15 août 1939)
40e l’âme prédisposée interprète aussitôt comme des messages. Cela suppose un état passionné, une certaine température où toutes c
32 1939, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Nicolas de Flue et la Réforme (1939)
41rt. On ne sait pas — on ne saura jamais — de quel message Nicolas l’a chargé. Ce que l’on sait, par ce qu’attestent les documen
33 1939, La Vie protestante, articles (1938–1978). Nicolas de Flue et la tradition réformée (1er septembre 1939)
42cipe si bien à la vie de son peuple que le simple message qu’il transmettra aux députés, lors de la fameuse Diète de Stans, sau
34 1940, Mission ou démission de la Suisse. 4. La Suisse que nous devons défendre
43nous pas, une fois pour toutes, de déchiffrer ces messages secrets, que rien ne saurait empêcher de passer, et qui peut-être von
35 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
44 de la valeur et de la nouveauté perpétuelle d’un message purement biblique. C’est le premier point. Mais cela étant acquis, po
45’avoir approuvé mon Église, et d’en avoir reçu le message essentiel. Enfin, ma troisième raison se rapporte étroitement à mon s
36 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Hommage à C. F. Ramuz (mai 1940)
46ifiantes de compliment d’anniversaire. Quant au « message » du poète, il s’exprime surtout dans deux portraits photographiques
37 1942, La Part du Diable (1982). Introduction. Que la connaissance du vrai danger nous guérit des fausses peurs
47 à l’heure où nous aurions besoin, dit-on, d’un « message positif » et rassurant ? Eh bien, surtout que l’on ne se rassure pas 
38 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
48changes. Un seul Archange a trahi sa mission, son message et son être même, c’est Lucifer, le Porteur de [p. 33] Lumière 3 . Sa
49 refusé de servir, il a refusé de transmettre son message divin, il a voulu se faire original, auteur de son destin, porteur de
50r Dieu. Il est devenu le messager qui n’a plus de message réel, l’agent du Néant parmi nous. Dès lors, il ne peut plus créer qu
39 1944, Les Personnes du drame. Introduction
51ar la sagesse goethéenne, — c’est le contenu d’un message qui ne pouvait trouver sa forme achevée que dans le fait irrécusable
40 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
52rages n’exprimaient pas encore la totalité de son message chrétien, et qu’il ne pouvait pas en assumer l’entière responsabilité
53t la passion sévère, le ricanement puissant et le message d’amour meurtri de Kierkegaard traversent notre âge comme cette pierr
54térieuse, d’avoir compris mieux qu’aucun autre le message du « solitaire devant Dieu ». [p. 91] 3. L’Ironie Lorsque je vois d
41 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 4. Franz Kafka, ou l’aveu de la réalité
55avec les bureaux du château. Parfois il reçoit un message émanant d’un de ces bureaux. On le félicite pour son travail, quand i
56j’en vois la clé dans l’œuvre de Kierkegaard. Les messages reçus du Château ont tous les caractères de cet autre message qu’est
57s du Château ont tous les caractères de cet autre message qu’est la Bible, selon Kierkegaard : [p. 118] il sera toujours loisib
58voir quoi : personne n’a traversé le voile et les messages interceptés ne sont pas clairs… La transcendance, dans notre vie, ne
42 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
59thétique châtiée, réglant une œuvre dont le grand message est qu’il faut se libérer des règles. Gide, à l’interviewer fictif qu
43 1944, Les Personnes du drame. IV. Une maladie de la personne — 8. Le Romantisme allemand
60e l’âme prédisposée interprète aussitôt comme des messages. Cela suppose un état passionné, une certaine température où toutes c
44 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
61 pasteurs et les prêtres se préparent à parler du message de Noël « aux hommes de bonne volonté », répétant sans scrupules avec
45 1946, Journal des deux Mondes. 8. Premiers contacts avec le nouveau monde
62os d’un cigare. Certains se chargent eux-mêmes du message. Le dimanche, on nous transmet les cultes des principales confessions
46 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
63 : il répond de ma part en mon absence, prend les messages et me les communique à mon retour. Le côté romanesque de ce service v
64irer mon manteau, et je décroche mon téléphone. — Messages pour moi ? La voix d’une secrétaire anonyme répond (trop vite, me dis
65nte et optimiste : — Oui, monsieur, des masses de messages ! Le 3 décembre, à 10 heures du soir, un monsieur qui n’a pas laissé
66 pasteurs et les prêtres se préparent à parler du message de Noël aux « hommes de bonne volonté », répétant sans scrupules avec
47 1946, Lettres sur la bombe atomique. 18. La paix ou la mort
67tein que notre univers est fini, et que les seuls messages d’espoir qui [p. 112] passent encore sont ceux qui vont de personne à
48 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
68perçues en leur temps. Ce manque d’efficacité des messages œcuméniques, dans le plan politique, provient sans doute du fait qu’i
49 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
69 pasteurs et les prêtres se préparent à parler du message de Noël aux « hommes de bonne volonté », répétant sans scrupules avec
50 1946, Réforme, articles (1946–1980). Deux lettres sur la fin du monde (29 juin 1946)
70tein que notre univers est fini, et que les seuls messages d’espoir qui passent encore sont ceux qui vont de personne à personne
51 1946, Réforme, articles (1946–1980). Spiritualité américaine (19 octobre 1946)
71 se dresse face au siècle pour lui prêcher le pur message de la foi mais alors elle n’est plus dans le monde, qui s’organise sa
72 elle et ne l’entend plus. Ou bien vous mettez le message à la portée de la masse et dans le style du jour, mais certains mots
52 1947, Vivre en Amérique. 2. Vie culturelle et religieuse
73, — mais alors ce que l’on transmet n’est plus le message original ; ou bien garder la pureté du message — mais on n’atteint pa
74le message original ; ou bien garder la pureté du message — mais on n’atteint pas le public. C’est tout le problème du clerc de
75 se dresse face au siècle pour lui prêcher le pur message de la foi, mais alors elle n’est plus dans le monde, qui s’organise s
76 elle et ne l’entend plus. Ou bien vous mettez le message à la portée de la masse et dans le style du jour, mais certains mots
53 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. IV
77apport général, un projet de résolution, enfin le Message final du Congrès. De nombreuses réunions préparatoires eurent lieu à
78ultèrent de ce travail. Le Rapport culturel et le Message aux Européens ont été rédigés en plein accord avec le Comité de coord
79en œuvre de la Déclaration des Droits. [p. 167] Message aux Européens L’Europe est menacée, l’Europe est divisée, et la plus
54 1948, Suite neuchâteloise. V
80 qui faiblit [p. 50] mais qui n’a pas terminé son message. Il me parle ce soir de plus loin, d’au-delà de mon petit pays, dans
81re d’une lignée très catholique, elle cachait ses messages au fiancé suisse dans l’écorce d’un arbre, au fond du parc, et devena
55 1948, Combat, articles (1946–1950). Message aux Européens (14 mai 1948)
82 [p. 1] Message aux Européens (14 mai 1948) i L’Europe est menacée, l’Europe est di
56 1948, Réforme, articles (1946–1980). Roger Breuil qui vient de mourir était un grand romancier protestant (13 mars 1948)
83 et sa vraie force. Certains lui demandaient un « message ». Il n’aimait guère ce mot, pour des raisons profondes et non seulem
84ar pudeur naturelle ou discrétion spirituelle. Le Message est ailleurs, et autrement troublant, autrement consolant que tout ce
57 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Mouvement européen (avril 1949)
85fondamental qu’énonçait au Congrès de La Haye le Message aux Européens  : Aucun de nos pays ne peut prétendre, seul, à une dé
58 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
86t de se dissoudre — et lui transmet un mystérieux message de l’ermite. Nul n’en a rapporté le contenu, mais les actes de la Diè
59 1953, La Confédération helvétique. 6. Le peuple suisse et le monde
87à parler et à agir. [p. 162] ⁂ Dans un mémorable Message adressé aux Chambres en 1938 par le Conseil fédéral, message qui avai
88essé aux Chambres en 1938 par le Conseil fédéral, message qui avait pour principal sujet « la défense spirituelle du pays », en
89» et dans leur réunion sur un même territoire. Le Message du Conseil fédéral de 1938 l’exprime avec une force et une lucidité q
90niers et à leurs familles près de 120 millions de messages. En même temps, le CICR entretenait 31 délégations permanentes en 60
60 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
91yniques, et tous signés de divers pseudonymes. Le message chrétien, qui lui importe seul, y sera toujours présent, mais soigneu
92it forcé le grand public à devenir attentif à son message. Mais, au lieu de se faire meurtrier, c’est lui qui paya de sa vie. I
61 1953, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). « Ce qu’ils pensent de Noël… » [Réponse] (24 décembre 1953)
93 pasteurs et les prêtres se préparent à parler du message de Noël aux hommes de bonne volonté, répétant avec M. Romains une gra
62 1953, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Perspectives du CEC (juillet octobre 1953)
94qui avait été chargée d’écrire et de présenter le Message aux Européens, dégageant, à la fin des débats, le sens général du Con
63 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 2. Où le drame se noue
95 traditionnel (au sens oriental de ce mot) que le message chrétien va bouleverser. Avec saint Paul, nous passons d’un seul coup
64 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
96s esclaves de Rome, ainsi voit-on de nos jours le message communiste apporter la promesse d’une « fin de l’histoire », c’est-à-
65 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
97bien à partir de là que les hommes touchés par le message évangélique ont découvert le temps irréversible de l’Histoire, et qu’
98irruption dans ce monde des religions antiques du message de l’Incarnation figure donc le Scandale absolu, la nouveauté totale,
99le » de l’Europe.) Touchée en premier lieu par le message chrétien, l’humanité occidentale a dû trouver les moyens de l’accepte
66 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
100tic est différent. Le stalinisme n’apporte pas un message plus libérateur, plus exigeant et apaisant que le christianisme pour
67 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur la honte et l’espoir de l’Europe (janvier 1957)
101, à sept heures et quart, transmettait le dernier message : « Nous mourons pour la liberté, pour la Hongrie et pour l’Europe. »
102us. » « Agissez ! Agissez ! Agissez ! » — dernier Message des écrivains hongrois. Nous avons essayé d’agir auprès de l’ONU, aup
68 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
103bien à partir de là que les hommes touchés par le message évangélique ont découvert le temps irréversible de l’Histoire, et qu’
104irruption dans ce monde des religions antiques du message de l’Incarnation figure donc le Scandale absolu, la nouveauté totale,
105le » de l’Europe.) Touchée en premier lieu par le message chrétien, l’humanité occidentale a dû trouver les moyens de l’accepte
69 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Au seuil d’une année décisive (février 1957)
106mer la mission de l’Europe, l’universalité de son message 17 . Plus que jamais informer l’opinion, former des cadres responsabl
70 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
107us fort de ce terme. Les trois aspects de notre message Que répondre à ces Orientaux, et bientôt à ces Africains, qui nous de
71 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un patriotisme de la terre (mars 1958)
108is directement au système nerveux par des [p. 46] messages électroniques en code. » Hermann Müller annonce, de son côté, la fabr
72 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
109, son auteur. (Cet angle de vision étant son vrai message.) Elle propose donc à l’imagination un exercice spirituel, assez anal
73 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — e. Invasion de l’érotisme au xxe siècle
110, derrière ces apparences triviales. Émetteurs de messages qu’il reste à décoder, ils s’avancent masqués par le scandale qui ass
74 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
111yniques, et tous signés de divers pseudonymes. Le message chrétien, qui lui importe seul, y sera toujours présent, mais soigneu
112it forcé le grand public à devenir attentif à son message. Mais, au lieu de se faire meurtrier, c’est lui qui paya de sa vie. I
75 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
113lui parlant la langue qu’il entend. Mais alors le message devient énigmatique dans la mesure même où il a su se rendre percepti
76 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
114, son auteur. (Cet angle de vision étant son vrai message.) Elle propose donc à l’imagination un exercice spirituel, [p. 194] a
77 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.5. Les grands desseins du xviie siècle
115spoir est d’adoucir les maux de la guerre par mon message, comme par une musique tout harmonieuse, [p. 99] et sinon je serais g
78 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
116 voix optimistes de la France, voici d’Espagne le message non moins « philosophique » d’un partisan de l’Europe fédérée… par l’
79 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
117tient cette année-là à Lugano, mais lui envoie un message qui s’ouvre par ces mots : « Mes compatriotes européens. » La Guerre
80 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.1. « Tout s’est senti périr »
118 l’état d’ombre, est devenu une réalité. Quant au message de Herder, c’est précisément contre son esprit que la majorité du peu
81 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
119tent par acclamation lors de la séance finale : Message aux Européens 326 L’Europe est menacée, l’Europe est divisée, et l
82 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
120lui parlant la langue qu’il entend. Mais alors le message devient énigmatique dans la mesure même où il a su se rendre percepti
83 1961, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Esquisse d’une biographie : J. H. Retinger (1960-1961)
121 là. Le soir même — il a réussi à faire passer un message téléphonique au Quai d’Orsay — Philippe Berthelot se présente en pers
84 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
122plus, n’est pas assez réaliste pour comprendre un message aussi précis, un message d’ingénieur politique. L’âge industriel, ina
123liste pour comprendre un message aussi précis, un message d’ingénieur politique. L’âge industriel, inauguré par l’espérance lib
85 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
124rope. À mi-chemin entre le temps où j’écrivais le Message final du premier congrès de l’Europe à La Haye, et le temps où l’Euro
86 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. Introduction
125 génie de la cité, les structures de la terre, le message chiffré des monuments et la vérité des légendes, toutes ces sources d
87 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
126irmer la seule foi, autant Jung veut s’ouvrir aux messages chiffrés des religions de toute la terre. L’un procède par exclusion,
88 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
127rope. À mi-chemin entre le temps où j’écrivais le Message final du premier Congrès de l’Europe à La Haye, et le temps où l’Euro
89 1965, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Le Suisse moyen et quelques autres (mai 1965)
128irmer la seule foi, autant Jung veut s’ouvrir aux messages chiffrés des religions de toute la terre. L’un procède par exclusion,
90 1967, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Civisme et culture (notamment artistique) (mai 1967)
129s et compris dans leur généalogie et dans leurs « messages » propres. [p. 8] Deuxième thème : L’unité de la culture européenn
91 1968, Preuves, articles (1951–1968). Vingt ans après, ou la campagne des congrès (1947-1949) (octobre 1968)
130pelé jusqu’à ce jour Préambule « constituerait un Message aux Européens à faire approuver par acclamations » et serait donc lu
131e sentais qu’au-delà de mon rapport, on visait le Message final : on tentait de casser ou d’émousser cette pointe fédéraliste d
132sein ou au-dehors par les parlements ». Enfin, le Message aux Européens revendiquait « une assemblée… où soient représentées le
133ion « révolutionnaire » du Congrès de La Haye. Le Message aux Européens, après avoir été discuté pendant deux mois, et mis au p
134ngrès sur le texte d’engagement qui termine votre Message. Or je connais trente délégués au moins qui s’y opposeront, à cause d
135 par le Congrès. Désolé, mais il faut renoncer au Message ». Mon interviewer, Alec Plaut, m’avait suivi, le micro à la main, tr
136 Congrès fit accepter un compromis : je lirais le Message, mais j’omettrais la petite phrase incriminée. Cela semblait raisonna
137en réalité qu’on ne pourrait plus faire signer le Message déjà imprimé, puisque la petite phrase y figurait 161 . J’étais encor
138 van Zeeland me donna la parole pour présenter le Message aux Européens. Au moment où, marquant un temps, j’allais passer à l’e
139opre), pendant que le sénateur Kerstens lisait le Message en anglais : j’avais repris ma place à la tribune, juste derrière Chu
92 1968, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). Pour une morale de la vocation (1968)
140yaume, c’est chercher à saisir et à comprendre le message ou l’appel qui nous en vient. Ce n’est pas appliquer une règle connue
93 1970, Le Cheminement des esprits. Préface. Cheminements
141ente son itinéraire, balise l’inconnu, dépose des messages pour ceux qui, peut-être, suivront. Il signale ses échecs aussi, non
94 1970, Le Cheminement des esprits. I. Historique — I.1. Le mouvement européen
142 fondamental qu’énonçait au Congrès de La Haye le Message aux Européens : « Aucun de nos pays ne peut prétendre, seul, à une dé
95 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.1. Éducation, civisme et culture
143s et compris dans leur généalogie et dans leurs « messages » propres. Deuxième thème L’unité de la culture européenne, antérie
96 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
144res du matin dans un salon d’hôtel pour écrire le message final du congrès, à lire le lendemain matin. Je trouve là Carlo Schmi
97 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
145aines d’ailleurs quand il s’agit de comprendre un message spirituel. Origines iraniennes du Graal Peu après la sortie de L’Am
98 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Rôle de la modernité dans les relations Europe-Monde (hiver 1975-1976)
146 en effet, que dans une société travaillée par le message chrétien. Idée profondément anti-religieuse et qui, d’ailleurs, fut r
147, — lequel n’est pas en mesure d’en déchiffrer le message : il ne peut donc que subir cette forme comme une contrainte stérilis
99 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
148lle soit passive : quand elle se fait elle-même « message » comme la TV selon Mac Luhan, elle exerce une action polluante, elle
100 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 5. Naissance de la prospective
149nir : c’est que n’importe qui pourrait capter ses messages ! Aucune de ces erreurs n’était inévitable à l’époque où elles furent