1 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
1 et du temps. Ce sont des intentions divines, des messagers, — comme le dit leur nom grec, agellos ; des serviteurs à la fulguran
2nication, le courant « tombe ».) Il est devenu le messager de soi, et comme il n’est qu’un esprit pur, une fois coupé de la sour
3 coupé de la source de l’Esprit, il est devenu le messager du Néant et de ses mystères. Mais quoique déchu, il a gardé sa scienc
4el pour avoir voulu singer Dieu. Il est devenu le messager qui n’a plus de message réel, l’agent du Néant parmi nous. Dès lors,
2 1946, Présence, articles (1932–1946). Le Nœud gordien renoué (avril 1946)
5s d’éclater entre les Suisses, au xve siècle. Un messager fut envoyé à l’Hermite qui vivait dans les Alpes et qui détenait, san
6robe. Il en fit une boucle simple et la tendit au messager : — Va leur donner ce nœud, dit-il, afin qu’ils le dénouent. — Un fai
3 1947, Doctrine fabuleuse. 11. Le nœud gordien renoué
7s d’éclater entre les Suisses, au xve siècle. Un messager fut envoyé à l’Ermite qui vivait dans les Alpes et qui détenait, sans
8robe. Il en fit une boucle simple et la tendit au messager : — Va leur donner ce nœud, dit-il, afin qu’ils le dénouent. — Un fai
4 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
9 moi, c’est l’Ange. « Il ne s’agit plus du simple messager transmettant les ordres, ni de l’idée courante de l’Ange gardien », m
5 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
10 moi, c’est l’Ange. « Il ne s’agit plus du simple messager transmettant les ordres, ni de l’idée courante de l’Ange gardien », m