1 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les parlementaires contre le Parlement (octobre 1933)
1u contraire ? une action précise mais par là même meurtrière et destructrice. Le pouvoir local qui reste, dans l’incohérence actue
2 1933, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Petites notes sur les vérités éternelles (1932-1933)
2c’est là que l’action des hommes devient folle et meurtrière. 4. Il me semble que la tâche de la théologie protestante à l’heure a
3 1934, Politique de la Personne (1946). Introduction — b. Ridicule et impuissance du clerc qui s’engage
3ontemporaine, choisie parmi les plus pratiquement meurtrières (le nationalisme, par exemple), avec ce qu’on nommait naguère lucidit
4 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — iv. Qu’est-ce que la politique ?
4ensifs : c’est l’instrument même du parti qui est meurtrier. b) On appelle aussi « politique » la rumeur confuse des idéologies
5 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
5us, s’ils n’avaient pas armé, après quinze autres meurtriers, un Ravaillac… Le bel irénisme de Viénot, la réserve qu’il observe av
6 1934, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Précisions sur la mort du Grand Pan (avril 1934)
6ien que la tension d’un corps à corps amoureux ou meurtrier. Je n’existe que par cette tension. Elle est ma seule différence et j
7 1935, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Ni gauche ni droite (août 1935)
7eligions vagues, nées de la peur, et comme telles meurtrières. Les faits, ce sont M. de Wendel derrière la droite, et M. Litvinoff
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.8. Décadence des lieux communs
8ni de la politique et des partis, et la confusion meurtrière de termes dangereusement chargés de passion et de préjugés, tels que
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
9s non moins stériles, s’ils sont évidemment moins meurtriers. Comment un Gide ne voit-il pas que les méandres surveillés du « styl
10 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Qu’est-ce que la politique ? (juin 1936)
10ieux des intérêts étroits, partiels, mal compris, meurtriers, où s’excite et se débat la « politique » des « réalistes » à la peti
11 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Les Jacobins en chemise brune (décembre 1936)
11 Adolf Hitler ne peuvent rien contre le mécanisme meurtrier, contre la fatalité belliciste que représente [p. 6] l’État totalitai
12 1938, Journal d’Allemagne. iii. Les jacobins en chemise brune
12 Adolf Hitler ne peuvent rien contre le mécanisme meurtrier, contre la fatalité belliciste que représente l’État totalitaire. Tan
13 1938, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Le Poète et le Vilain (novembre 1938)
13ct vulgarisé touche au mépris. De là vient que le meurtrier tantôt est acquitté, tantôt décapité. Vous voyez qu’on oscille du tou
14 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
14incesse découvre que le blessé n’est autre que le meurtrier de son oncle. Elle saisit l’épée de Tristan et menace de le tuer dans
15 1942, La Part du Diable (1982). II. Hitler ou l’alibi
15une dialectique irrésistible, menace d’être aussi meurtrière, [p. 80] en fin de compte, que la névrose créée par le rationalisme.
16 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
16ercés de coups Au milieu des mers. En face de ton meurtrier, diras-tu : Je suis Dieu ? Tu seras homme, et non Dieu Sous la main d
17 1946, Journal des deux Mondes. 3. Intermède
17ommeil — rythmée d’armes martelées — meute folle, meurtrière — ô rumeur irréparable — que dis-tu ? — Demain, la guerre ! [p. 31]
18 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. I
18les plans frontières et visas, renoncent au dogme meurtrier de la souveraineté absolue, créant ainsi une attitude nouvelle, une c
19 1948, Esprit, articles (1932–1962). Thèses du fédéralisme (novembre 1948)
19es plans, frontières et visas, renonçant au dogme meurtrier de la souveraineté absolue, créent ainsi une attitude nouvelle, une c
20 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
20attentif à son message. Mais, au lieu de se faire meurtrier, c’est lui qui paya de sa vie. Il devint lui-même le martyr que son œ
21 1958, Définition, valeurs, énergie, recherche : quatre essais européens (1958). Définitions, valeurs, énergie, recherches : Quatre essais européens
21, qui ne puisse être mise au service des passions meurtrières de l’homme : le couteau de cuisine, perfectionné ou non, a sûrement f
22 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
22attentif à son message. Mais, au lieu de se faire meurtrier, c’est lui qui paya de sa vie. Il devint lui-même le martyr que son œ
23 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
23, je puis dire de Don Juan, comme Elvire : — Toi, meurtrier de mon bonheur ! Car en vérité, cette pièce s’est emparée de moi d’un
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
24t les peuples unis. Finissons-en avec les empires meurtriers. Muselons les fanatismes et les despotismes. Brisons les glaives vale
25 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
25, je puis dire de Don Juan, comme Elvire : — Toi, meurtrier de mon bonheur ! Car en vérité, cette pièce s’est emparée de moi d’un
26 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
26ictoires. Pendant tout le Moyen Âge et ses luttes meurtrières, opposant l’Église à l’Empire, l’empereur et les rois aux féodaux, le
27 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
27ne se manifeste qu’au niveau des idéologies, même meurtrières. On va répétant que le nationalisme — généralement confondu avec le p
28 1968, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Vers une fédération des régions (hiver 1967-1968)
28oprement révoltante — et par ailleurs massivement meurtrière — quand c’est un parti qui s’en empare au nom du peuple, comme ce fut
29 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.6. Culture et technique en Europe et dans le monde
29, qui ne puisse être mise au service des passions meurtrières de l’homme : le couteau de cuisine a [p. 133] sûrement fait plus de v
30 1970, Lettre ouverte aux Européens. IV. Vers une fédération des régions
30oprement révoltante — et par ailleurs massivement meurtrière — quand c’est un parti qui s’en empare au nom du peuple, comme ce fut
31 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
31chiste) ? Que resterait-il, à part une poignée de meurtriers, eux-mêmes bourgeois ? [p. 10] Mais non, vous êtes sérieux, discipli
32 1972, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Il faut dénationaliser l’enseignement [Entretien] (8 décembre 1972)
32ée de conflit à celle de lutte douloureuse, voire meurtrière. Parfois, effectivement, la tension peut devenir conflit, dans ce sen
33 1975, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Paradoxes de la prospective (automne 1975)
33otester dans la presse du lundi contre « la route meurtrière », au lieu de se demander qui a fait la route et pourquoi, et si son
34 1977, L’Avenir est notre affaire. II. De la prévision — 6. L’avenir sensible au cœur
34otester dans la presse du lundi contre « la route meurtrière », au lieu de se demander qui l’a faite et pourquoi, et si son prix v
35 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
35l’État-nation est une formule périmée, au surplus meurtrière et colonisatrice, impérialiste par définition. La paix appelle les
36 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
36chiste) ? Que resterait-il, à part une poignée de meurtriers, eux-mêmes bourgeois ? Mais non, vous êtes sérieux, disciplinés et ré
37 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. III. L’environnement
37ture, d’où famines, épidémies, révoltes vaines et meurtrières, etc.) 2° Que par suite les écologistes et tous les scientifiques ont