1 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Lettre du survivant (février 1927)
1 souffrir cette nuit d’un long regard de damné. À minuit, tellement épuisé que je mêlais à mes pensées des fragments de rêves
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2tout particulier à le parfaire ? — il est bientôt minuit. Mon fantôme est là. Un chien, Dick, est là. Pierre Girard n’est pas
3 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
3elque préciosité à le parfaire ? — il est bientôt minuit 20 . Mon fantôme est là. Un chien, Dick, est là. Pierre Girard n’est
4 1935, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Soirée chez Nicodème (mai 1935)
4c’est aussi pourquoi nos disputes sont si vaines… Minuit sonna, dans ce silence. Il était temps de prendre congé de nos hôtes.
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
5Pensée pour la nouvelle année.) 3 novembre 1934 Minuit. J’ai terminé la tâche de la journée. Ma femme dort, dans la chambre
6es yeux bien ouverts, l’esprit clair. Clarté d’un minuit solitaire, veillée trop lucide peut-être, puisque le monde n’y porte
7. [p. 212] Nuit de Pâques 1935 Clair de lune, à minuit, après l’orage. Vocabulaire insuffisant pour décrire la joie naturell
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
8urs spirituelles. Nuit de Pâques Clair de lune, à minuit, après l’orage. Vocabulaire insuffisant pour décrire la joie naturell
7 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
9omme je traversais la place de l’Opéra, hier vers minuit, des camelots criaient une édition spéciale du journal local du Parti
10dent, rangés sur les quatre côtés, que s’allume à minuit le feu du centre. Les torches enflammées tenues par ceux du premier r
11rd dans une belle nuit d’été, vers le ciel vide ! Minuit. La flamme jaillit de l’énorme bûcher, illuminant des faces rouges, i
8 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
12 les brumes ! On dit que le Démon aime l’heure de minuit. Ah ! tournons-nous, le visage levé, vers le symbole universel de la
9 1945, Carrefour, articles (1945–1947). Les enfants américains réclament des bombes atomiques (20 décembre 1945)
13Pour moi, j’irai comme chaque année à la messe de minuit des protestants, dans la plus grande église gothique du monde, la cat
14 ou la fanfare d’un grand meeting. Sur le coup de minuit, le 31 décembre, nous perdrons le meilleur maire de New York. Et Roos
10 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
15e cordage ; et ce départ enfin vers le silence, à minuit, dans la ténèbre chaude. Un vrai départ, déjà dépaysé. Rien à regarde
16d’El Mundo, grand journal du soir. Nous entrons à minuit dans son bureau. Il me tend un verre de whisky et une coupure de jour
17au pied des barrancas sur le Rio calme et violet… Minuit. Les machines ronronnent. Le petit gratte-ciel du Retiro va disparaît
11 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
18’Helen, et elle vous attend tous au 125 East 51 à minuit, avec des drinks. — Quoi ? — Oh pardon ! je me suis trompée de fiche
19Pour moi, j’irai comme chaque année à la messe de minuit des protestants, dans la plus grande église gothique du monde, la cat
20 ou la fanfare d’un grand meeting. Sur le coup de minuit, le 31 décembre, nous perdrons le meilleur maire de New York. Tammany
12 1946, Lettres sur la bombe atomique. 1. La nouvelle
21s d’Hiroshima, comme si j’en étais responsable. À minuit, nous en parlions encore. Le choc nous avait jetés dans l’élucubratio
22le guérir. L’argument ne vaut rien, mais il était minuit, et les rieurs sont allés se coucher chacun de son côté, et sur sa po
13 1946, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Noël à New York (décembre 1946)
23Pour moi, j’irai comme chaque année à la messe de minuit des protestants, dans la plus grande église gothique du monde, la Cat
24 ou la fanfare d’un grand meeting. Sur le coup de minuit, le 31 décembre, nous perdrons le meilleur maire de New York. Tammany
14 1947, Doctrine fabuleuse. 10. La gloire
25nt même n’en point souffrir. Fama crescit eundo ; minuit praesentia famam. Toute gloire est donc aliénée. Celle d’un Chateaubr
15 1948, Suite neuchâteloise. VII
26x de la Prusse orientale, nous allions ramer vers minuit, heure où [p. 74] le crépuscule enfin se meurt dans l’aube, à l’horiz
16 1948, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Lacs (août 1948)
27x de la Prusse orientale, nous allions ramer vers minuit, heure où le crépuscule enfin se meurt dans l’aube, à l’horizon des l
17 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 5. L’expérience du temps historique
28n quatrième âge, ou Kaliyuga, lequel a commencé à minuit précise, le 18 février 3102 avant J.-C. et doit se terminer dans 426
18 1957, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La découverte du temps ou l’aventure occidentale (mars 1957)
29n quatrième âge, ou Kaliyuga, lequel a commencé à minuit précise, le 18 février 3102 avant J.-C., et doit se terminer dans 426
19 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 4. Dialectique des mythes I. Méditation au carrefour fabuleux
30’est son ombre : O Homme, prends garde ! Que dit Minuit profond ? J’ai dormi, j’ai dormi — Du fond d’un songe je m’éveille :
31r qui transfixe et transfigure. C’est le Chant de Minuit saluant l’Éternité, quand Don Juan meurt avec le temps et la successi
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.6. Le concept géographique
32d on n’aime pas volontiers à demeurer, du côté de minuit. Il y a aussi des régions occupées tout à la ronde par d’âpres montag
21 1961, Preuves, articles (1951–1968). Dialectique des mythes : Le carrefour fabuleux (I) (avril 1961)
33’est son ombre : Ô homme, prends garde ! Que dit minuit profond ? J’ai dormi, j’ai dormi — Du fond d’un songe je m’éveille :
34r qui transfixe et transfigure. C’est le Chant de Minuit saluant l’Éternité, quand Don Juan meurt avec le temps et la successi
22 1966, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Jacques Chenevière ou la précision des sentiments (22-23 octobre 1966)
35fois, paraître au seuil d’un salon déserté, passé minuit, combien j’aime cet éclat, d’allégresse solaire que fait la première
23 1968, Preuves, articles (1951–1968). Marcel Duchamp mine de rien (février 1968)
36s d’Hiroshima, comme si j’en étais responsable. À minuit, nous en parlions encore. Le choc nous avait jetés dans l’élucubratio
24 1985, Cadmos, articles (1978–1986). Trente-cinq ans d’attentes déçues, mais d’espoir invaincu : le Conseil de l’Europe (été 1985)
37r avec celui du Serment à récrire cette nuit. Dès minuit, avec Jean-Paul de Dadelsen, toujours aussi disponible que merveilleu