1 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
1urés. Rationalistes : les [p. 142] immobiles, les misanthropes, ceux qui ne veulent pas avoir de prochains, ceux qui refusent de con
2 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
2huit, évoque l’idée d’une Amicale universelle des Misanthropes ou d’une Mutuelle des Égoïstes. On peut écrire de telles choses, non
3 1962, Les Chances de l’Europe. III. L’Europe s’unit
3t guère plus facile à réaliser qu’une amicale des misanthropes. Refusé par le roi de France Louis XI et par le pape Pie II, le plan
4 1970, Lettre ouverte aux Européens. III. La puissance ou la liberté
4neté absolue. Je ne crois pas à cette Amicale des misanthropes. [p. 144] Je crois à la nécessité de défaire nos États-nations. Ou p
5 1970, L’Un et le Divers ou la Cité européenne. II. La Cité européenne
5neté absolue. Je ne crois pas à cette Amicale des Misanthropes. Je crois à la nécessité de défaire nos États‑nations. Ou plutôt, de
6 1970, Preuves, articles (1951–1968). Dépasser l’État-nation (1970)
6liquer la méthode du fédéralisme. L’amicale des misanthropes Puissance ou liberté : ces deux finalités commandent deux politiques
7neté absolue. Je ne crois pas à cette amicale des misanthropes. Je crois à la nécessité de défaire nos États-nations. Ou plutôt de l
7 1970, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe et le sens de la vie (25-26 avril 1970)
8neté absolue. Je ne crois pas à cette Amicale des misanthropes. Je crois à la nécessité de défaire nos États-nations. Ou plutôt, de
8 1974, Journal d’un Européen (fragments 1974). Journal d’un Européen (fragments 1974)
9rope des États, que j’ai nommée une « Amicale des misanthropes » — quelque chose qu’on peut dire mais non pas faire. L’Europe que to
9 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stratégie de l’Europe des régions (printemps 1974)
10nion des États-nations, ce serait une Amicale des misanthropes. Cela peut s’écrire, non se faire. Car ou bien vous faites une amical
11ous faites une amicale, mais vous n’êtes plus des misanthropes. Ou bien vous restez misanthropes, et alors toute possibilité d’amica
12n’êtes plus des misanthropes. Ou bien vous restez misanthropes, et alors toute possibilité d’amicale est exclue. Quand les ministres
10 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 12. Que tout appelle les Régions
13ne contradiction dans les termes, une Amicale des Misanthropes. Si l’obstacle est l’État-nation — comme il le démontre lui-même avec
11 1984, Cadmos, articles (1978–1986). L’État-nation contre l’Europe : Notes pour une histoire des concepts (printemps 1984)
14des trois solutions que voici : — une Amicale des misanthropes ; — un mariage qui garantisse aux conjoints leurs droits de célibatai
12 1984, Cadmos, articles (1978–1986). Chronique européenne : La préparation des élections européennes (printemps 1984)
15s un mot sur sa forme : Fédération ou Amicale des Misanthropes ; pas un mot sur les sacrifices qu’aucun pays ne s’est dit prêt à con