1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Les Appels de l’Orient (septembre 1929)
1ommes chrétiens. (Mais le christianisme, religion missionnaire, ne peut nous donner qu’une supériorité provisoire et qui porte en so
2 1926, Articles divers (1924–1930). Conférence de René Guisan « Sur le Saint » (2 février 1926)
2ée aux siens, n’était-ce pas une sainte, comme ce missionnaire et cette diaconesse ? S’il n’y a pas de saints protestants, il existe
3 1926, Articles divers (1924–1930). Conférences d’Aubonne (7 avril 1926)
3rant la nécessité et les difficultés d’une action missionnaire dans ces milieux, comme M. Terrisse l’avait fait le soir avant pour l
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
4ais un normalien se devrait de savoir que l’œuvre missionnaire a consisté, dès le début, à combattre les funestes effets de la civil
5 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
5nine et de la Guépéou, ne seront jamais que des « missionnaires bottés 45  ». On ne peut convertir personne par la brutalité — sinon
6 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). L’Édit de Nantes et sa Révocation (mars-avril 1935)
6’émigration en masse des protestants fuyant les « missionnaires bottés », enfin la corruption officiellement instituée avec la Caisse
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.14. L’appel à la commune mesure, ou l’Europe du xxe siècle
7 y parviennent seules : yoghis, ordres mendiants, missionnaires.) 3° L’appel. — De ces deux Europes d’aujourd’hui, de cette seule cra
8 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
8 seulement « évangéliste » au service d’une œuvre missionnaire. [p. 56] Les évangélistes étant moins bien payés que les pasteurs (do
9 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
9 seulement « évangéliste » au service d’une œuvre missionnaire. Les évangélistes étant moins bien payés que les pasteurs, dont le tr
10 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
10c ; même exaltation de la nation considérée comme missionnaire d’une idée ; même sens des fêtes symboliques pour l’« éducation » des
11 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
11rit ? Mais souvenons-nous aussi de la coutume des missionnaires cheminant deux par deux) : Roi glorieux, lumière et clarté vraie Pui
12 1940, Mission ou démission de la Suisse. 5. Esquisses d’une politique fédéraliste
12ralisme, s’il veut durer, doit devenir à son tour missionnaire. Telle est sa crise : ou se nier, ou triompher mais sur le plan de l’
13 1940, Les Cahiers protestants, articles (1938–1968). L’Église et la Suisse (août 1940)
13’elles développent ou réveillent en elles le sens missionnaire, à l’intérieur du pays ; 3° qu’elles aient le courage d’être franchem
14nde condition, c’est que nos Églises redeviennent missionnaires à l’intérieur du pays, dans toutes les couches de notre peuple suisse
15 aussi, et c’est avant tout, une question de zèle missionnaire, d’amour des âmes. Si nous avons ce zèle et ce souci, l’atmosphère un
16order l’actualité sociale ou politique. Pour être missionnaire, l’Église doit d’abord être convaincue de la valeur et de la nouveaut
17 ou d’écouter, afin de rendre possible une action missionnaire dans toutes les couches de notre peuple. Poser enfin très sérieusemen
14 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Religion et vie publique aux États-Unis (18 février 1941)
18ers étaient d’abord des fanatiques d’une foi, des missionnaires. Mais s’ils trouvaient sur le sol américain la liberté de célébrer le
15 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
19sme se réaliser avec puissance que dans l’épreuve missionnaire universelle, qu’il doit affronter maintenant. p. 621 x. « Féd
16 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
20 suisse, s’il veut durer, doit devenir à son tour missionnaire. Telle est la crise : ou se nier, ou triompher, mais sur le plan de l
17 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
21onc redevenue païenne au vie siècle. Lorsque les missionnaires Colomban et Gall, venus d’Irlande, visitent vers 610 les environs des
18 1954, Preuves, articles (1951–1968). La Table ronde de l’Europe (janvier 1954)
22érialismes : ceux qui se déguisent en entreprises missionnaires, comme jadis les croisades, puis le colonialisme, comme aujourd’hui l
19 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
23la collusion de l’État centralisé et de la nation missionnaire produit comme résultante fatale l’impérialisme : et voici la France n
20 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
24mb, animées par l’esprit de lucre et l’hypocrisie missionnaire, ont détruit les « splendides » cultures des Indiens, des Aztèques et
21 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 3. La spire et l’axe
25t, entre ces philosophes mystiques et ces évêques missionnaires, il y a le fait historique de l’Incarnation. L’Incarnation ne pose pa
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
26la collusion de l’État centralisé et de la nation missionnaire produit comme résultante fatale l’impérialisme : et voici la France n
23 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 6. L’expérience de l’espace
27mpérieuse. Mais de cette foi découle une vocation missionnaire : « Allez et évangélisez toutes les nations. » Or les chrétiens compr
28e siècle, la côte indienne du Malabar reçoit des missionnaires chrétiens : les voyages de Thomas l’Apôtre (en 52) puis de Mar-Thomas
24 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
29e je sache, n’a jamais suscité une seule vocation missionnaire. C’est donc moins la révolte du monde que les péripéties internes de
30mes les plus variés. Il n’a jamais renoncé à être missionnaire, à témoigner auprès de tous les peuples de sa vérité invariable et de
25 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
31’Occident chrétien renversa le courant. Il se fit missionnaire en Asie, créa des évêchés dans toute la Chine mongole, au Turkestan e
26 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
32 le Parti. Un Mandarin dit au jésuite et aux deux missionnaires protestants qui se sont disputés devant lui : « Si vous voulez qu’on
27 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur la prétendue décadence de l’Occident (avril 1958)
33 refus du système des castes en font une religion missionnaire par essence. D’autre part, la science née de l’Europe se veut exacte
28 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Annexes — ii. Misère et grandeur de saint Paul
34ités indiscutables de l’action révolutionnaire et missionnaire, sous tous les deux et de tous les temps. Juger saint Paul à la maniè
29 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
35peut-être fut celle de la relativité. » Jésuites missionnaires, réformés chassés par la Révocation de l’Édit de Nantes, « dissenters
36dieux terribles couverts d’armes redoutables. Les missionnaires qui ont visité ces régions, rapportent que le plus grand obstacle qu’
30 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.3. L’Europe et le Monde
37is le xve siècle, les Occidentaux, qu’ils soient missionnaires, commerçants ou soldats, sont venus par mer et se sont infiltrés à l’
31 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
38 connaît pas encore le christianisme. L’expansion missionnaire des chrétiens, durant le premier millénaire de notre ère, obéit à l’o
39 enfiévrées des savants cosmographes, la vocation missionnaire des croyants ? Les voies terrestres sont barrées. Restent les voies d
40e du mythe, le marin, le chercheur de trésors, le missionnaire et le croisé. Pour qu’apparût l’aventurier fiévreux qui allait revêti
41le de la vertu et de la beauté, préfigure l’idéal missionnaire qui sera, quinze à vingt siècles plus tard, celui de l’Église primiti
32 1962, Les Chances de l’Europe. IV. Les nouvelles chances de l’Europe
42ns ! Animés par les ambitions les plus diverses : missionnaires, commerciales, politiques, ou simplement aventurières, les Européens,
43que vous exigez à grands cris, et pas du tout nos missionnaires ? Cette réponse serait trop facile, car nous sommes largement respons
33 1964, Preuves, articles (1951–1968). Un district fédéral pour l’Europe (août 1964)
44rc national de l’Europe. Refusant de se faire les missionnaires de leur propre fédéralisme, les Suisses en deviendraient les gardiens
34 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
45survivances du passé alémanique 122 . Lorsque les missionnaires Colomban et Gall, venus d’Irlande, visitent vers 610 les environs du
35 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. IV. La Suisse, dans l’avenir européen
46rc national de l’Europe. Refusant de se faire les missionnaires de leur propre fédéralisme, les Suisses en deviendraient les gardiens
36 1965, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe et le monde [Introduction] (février 1965)
47e notre orgueil, notre impérialisme, notre esprit missionnaire ; les autres, contre notre mauvaise conscience excessive, notre défai
37 1970, Lettre ouverte aux Européens. I. L’unité de culture
48es et d’assistants techniques que de livres et de missionnaires. Elle s’est laïcisée, ou sécularisée, et détachée du christianisme qu
38 1970, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Les prophètes de la décadence (24 septembre 1970)
49es et d’assistants techniques que de livres et de missionnaires. Elle s’est laïcisée, ou sécularisée, et détachée du christianisme qu
39 1972, L’Amour et l’Occident (1972). Post-scriptum
50et de toute sa problématique. Derrière les succès missionnaires de Robert d’Arbrissel, il y a l’évolution religieuse du xie siècle e
40 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 2. Le grand litige
51xportées par les militaires, les commerçants, les missionnaires du christianisme ou des plus vieux stato-nationalismes européens : le
41 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 11. Les variétés de l’expérience communautaire
52t des moutiers au fond d’un val, se dispersent en missionnaires allant par deux, plus rarement en solitaires édifiant leur cellule da
42 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. I. L’économie
53r, l’Europe avide de nouveauté, curieuse de tout, missionnaire non seulement de sa religion dominante qui se donnait pour universell
43 1979, Rapport au peuple européen sur l’état de l’union de l’Europe. VI. L’Europe et le tiers monde
54st développée et que les Européens — découvreurs, missionnaires et commerçants puis colonisateurs — ont exportée dans les Amériques,