1 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Kierkegaard en France (juin 1936)
1t donner à une époque plongée dans la plus grande mollesse spirituelle » l’amère passion de faire mourir un témoin de la vérité 
2 1940, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). Erreurs sur l’Allemagne (1er mai 1940)
2 russe et du fascisme italien. Peut-être aussi la mollesse de la politique franco-anglaise jusqu’à Munich, qui ménageait Hitler
3 1946, Lettres sur la bombe atomique. 4. Utopies
3ettre. Ce qui me stupéfie, c’est la paresse et la mollesse de l’imagination dans notre siècle. Une Emily Brontë qui ne savait ri
4 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.1. Perspectives élargies
4pacifiques ; Persans et Turcs enfin ont mêlé à la mollesse de l’Asie qu’ils ont soumise, les croyances grossières de leur religi
5 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
5r, et diverses dynasties se succéder, par la même mollesse des despotes ; les Mongols, comme les Scythes du temps de Cyaxares, e
6 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.4. « Le pacte de 1291 a fondé la Suisse »
6 engendrent à la longue hypocrisies, rancunes, ou mollesse intellectuelle, tandis que l’« égalité des inégaux » tourne souvent,