1 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Voyage en Hongrie II (novembre 1930)
1 par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol. Il jouait des phrases simples, tragiques, à peine modulées, qui donn
2 1930, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Les soirées du Brambilla-club (mai 1930)
2aise Cendrars, son voisin de table, l’arrivée des Mongols dans Paris et leurs établissements Place de la Concorde. Notre conteu
3 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.3. Voyage en Hongrie
3 par un folkloriste aux yeux ardents et au visage mongol. Il jouait des phrases simples, tragiques, à peine modulées, qui donn
4 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.5. Appendice. Les Soirées du Brambilla-Club, (1930)
4aise Cendrars, son voisin de table, l’arrivée des Mongols dans Paris et leurs établissements place de la Concorde. Notre conteu
5 1952, Preuves, articles (1951–1968). Le sens de nos vies, ou l’Europe (juin 1952)
5es Égyptiens, les Sumériens, les Congolais et les Mongols, élever l’enfant ou le jeune homme consistait à le rendre conforme au
6 encore, à ces temps du xiiiᵉ siècle, où la marée mongole battait les portes d’une Europe encore moins défendue qu’aujourd’hui.
6 1955, Preuves, articles (1951–1968). Le Château aventureux : Passion, Révolution, Nation (mai 1955)
7gisse des empires aryens ou dravidiens, khmers ou mongols, chinois ou japonais. L’idée ne peut apparaître aux yeux d’un Asiatiq
8la Chine des Song, puis que les Ming chassent les Mongols, qu’un Chandragupta usurpe le trône, qu’un Mahmud envahisse les royau
7 1956, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). L’Europe s’inscrit dans les faits [Introduction] (novembre 1956)
9 le feu des canons russes, tandis que les troupes mongoles attaquaient le bâtiment de la dernière radio libre à Budapest, une vo
8 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Deuxième partie. La Quête occidentale — 4. Le Château aventureux
10gisse des empires aryens ou dravidiens, khmers ou mongols, chinois ou japonais. L’idée ne peut apparaître aux yeux d’un Asiatiq
11la Chine des Song, puis que les Ming chassent les Mongols, qu’un Chandragupta usurpe le trône, qu’un Mahmud envahisse les royau
9 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 10. Le drame occidental
12nts dans leurs empires les Diadoques et les khans mongols), mais encore elle n’a pas cessé de maintenir sur toutes les civilisa
10 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
13ire en Asie, créa des évêchés dans toute la Chine mongole, au Turkestan et sur les côtes des Indes, pendant un Moyen Âge qui ne
11 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 5. Dialectique des mythes II. Les deux âmes d’André Gide
14évoquer devant lui, en sa présence « d’inflexible Mongol à tête de scarabée 78  » les figures alternées de Tristan et Don Juan
12 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.8. « Europa vel regnum Caroli »
15de la réalité — européenne. Il faudra les menaces mongole et turque pour réveiller, avec la chrétienté, l’idée de l’Europe. Ici
13 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.3. Synthèses historico-philosophiques (I)
16succéder, par la même mollesse des despotes ; les Mongols, comme les Scythes du temps de Cyaxares, envahir mille diverses tribu
14 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
17en mérité de l’Europe en la protégeant contre les Mongols. Mais leur manière de s’occidentaliser reste à ses yeux liée à la te
18aire entre l’Europe progressiste et la « barbarie mongole », et dont la politique d’hégémonie mondiale ne cesserait de duper le
15 1962, Les Chances de l’Europe. I. L’aventure mondiale des Européens
19nquérir, et d’absorber leurs conquérants, Huns ou Mongols ? Les causes physiques et naturelles ne pouvant rendre compte des des