1 1925, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Henry de Montherlant, Chant funèbre pour les morts de Verdun (mars 1925)
1d’antérieures protestations belliqueuses. Il nous montre « des Français qui pensent ces carnages inévitables, avec un bref sou
2 1926, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Adieu, beau désordre… (mars 1926)
2’une lueur de conscience inquiète quelques chefs, montre à quelques meneurs aveugles d’une société affolée et ridiculement opp
3 1926, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Paradoxe de la sincérité (décembre 1926)
3 de connaissance, le cas extrême d’un Crevel nous montre assez ce qu’il faut [p. 20] penser 2 . Il ne s’en suit pas que conten
4chose à leurs yeux. Le cas des Faux-Monnayeurs le montre clairement. En morale : défaitisme quand il s’agit de gestes qui pour
4 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Entr’acte de René Clair, ou L’éloge du Miracle (mars 1927)
5genre conte de fée, comme le Voyage imaginaire en montre (beaucoup trop à mon [p. 127] gré). Qu’une sorcière transforme un hom
5 1927, Revue de Belles-Lettres, articles (1926–1968). Louis Aragon, le beau prétexte (avril 1927)
6e en nous l’appel vertigineux du Silence. On nous montre des Dieux, mais c’est pour détourner nos regards de cela qu’il faut b
6 1928, Foi et Vie, articles (1928–1977). Le péril Ford (février 1928)
7européens s’en inspirent toujours plus. Ford leur montre le chemin qu’ils seront bien obligés de prendre tôt ou tard. Il est p
8t plus qu’à plier bagage. Mais c’est ici que Ford montre le bout de l’oreille, et que son but réel est la production pour elle
7 1928, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Princesse Bibesco, Catherine-Paris (janvier 1928)
9e, est plutôt d’un mémorialiste. Madame Bibesco y montre beaucoup de liberté d’esprit, une pénétration de jugement et une iron
8 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). Avant-propos
10’aime pas les enfants, d’Henri Roorda. Le premier montre que la science apprise à l’école appauvrit l’homme de tout ce que son
9 1929, Les Méfaits de l’instruction publique (1972). 3. Anatomie du monstre
11ntion est supérieure à l’imitation. Mais Victoria montre une âme docile, un rassurant défaut d’esprit critique, tandis que Syl
10 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Kikou Yamata, Saisons suisses (mars 1930)
12douzaine de lithographies de Meili. Ce peintre se montre plus occidental dans les beaux volumes pleins de ces paysages, que da
11 1930, Bibliothèque universelle et Revue de Genève, articles (1925–1930). Léon Pierre-Quint, Le Comte de Lautréamont et Dieu (septembre 1930)
13re plus audacieux que les autres, M. Pierre-Quint montre en quoi cette révolte est puérile et insuffisante. Une fois de plus,
12 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Malraux, La Voie royale (février 1931)
14égal aussi à certains égards et qui cette fois ne montre pas l’homme aux prises avec l’humanité civilisée, mais avec la nature
13 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Une exposition d’artistes protestants modernes (avril 1931)
15 la doctrine se relâche et s’estompe, moins l’art montre d’accent et de vivante inspiration. Une remarque encore. Certains cri
14 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Au sujet d’un grand roman : La Princesse Blanche par Maurice Baring (mai 1931)
16ction française note avec raison que M. Baring se montre « quelque peu inexorable dans la libéralité avec laquelle il nous inv
17e voir Baring se départir ici de la sagesse qu’il montre ailleurs, grossir les traits, découvrir la thèse. Il eût pu s’en disp
15 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Avant l’Aube, par Kagawa (septembre 1931)
18oudain à quitter l’Université. Ce passage nous le montre déjà tout entier : subit et absolu dans ses déterminations, farouchem
16 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). André Gide ou le style exquis (à propos de Divers) (octobre 1931)
19st là ce que nous avons surtout besoin qu’on nous montre… Je lui sais gré particulièrement d’éclairer cette vérité paradoxale,
17 1931, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Les Éléments de la grandeur humaine, par Rudolf Kassner (octobre 1931)
20me conséquence. Dans la mesure même où Kassner se montre disciple de Kierkegaard, sa pensée paraît réfractaire à toute descrip
18 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
21ant au chien, de l’espèce dite « Schnautzer », il montre un poil de couleur neutre, et quelque bienveillance lorsqu’il a compr
19 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Penser dangereusement (juin 1932)
22 Benda que « le clerc moderne » (en tant qu’il se montre [p. 479] préoccupé des conséquences nécessaires de la pensée dans l’o
23maine. Le choix des sujets abordés dans son livre montre un esprit averti [p. 480] des vraies valeurs de ce temps. Il réfute M
20 1932, Esprit, articles (1932–1962). À l’index (Première liste) : Candide (octobre 1932)
24ourgeois au faciès atroce que M. Abel Faivre nous montre, chaque semaine, non sans sadisme, dans l’exercice de cette avarice o
21 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
25 faiblesse, qui ont besoin tout autant qu’on leur montre la vanité d’une chose si nécessaire. Telle est, dans son principe, la
22 1933, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Le Deuxième Jour de la Création, par Ilya Ehrenbourg (décembre 1933)
26se. Mais voici un fait plus inquiétant : ce livre montre, par vingt exemples irréfutables, que la classe joue chez les jeunes
23 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
27 faiblesse, qui ont besoin tout autant qu’on leur montre la vanité d’une chose si nécessaire. Telle est, dans son principe, la
24 1934, Politique de la Personne (1946). III. Idoles — 10. Fascisme
28enne nous permet de répondre à coup sûr. Que nous montre, en effet, l’Allemagne ? Dans l’ordre ecclésiastique, c’est l’Église
25 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 13. Triomphe de la Personne, (Aphorismes)
29 n’est égal à son humanité totale que là où il se montre créateur de lui-même. Non, ce n’est point un « homme nouveau » que la
26 1934, Politique de la Personne (1946). IV. Problèmes de la révolution personnaliste — 14. Tactique personnaliste
30roule, dès lors que le principe de son pouvoir se montre défaillant. Car, en fait comme en droit, l’autorité revient à ceux qu
27 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Deux essais de philosophes chrétiens (mai 1934)
31Et c’est ici la déficience des philosophes qui se montre. Sous prétexte de science, la pensée de nos maîtres s’est tellement d
28 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Nécessité de Kierkegaard (août 1934)
32 vertu de l’absurde », sur le chemin que Dieu lui montre, seul. Cette primauté de la foi sur les vérités qui font vivre, cette
33oint justement pour ces choses que ta doctrine te montre vaines ? Il faudrait cependant choisir. Ou bien tu crois à la seule g
29 1934, Foi et Vie, articles (1928–1977). Kasimir Edschmid, Destin allemand (octobre 1934)
34se dresse devant lui. Une fois encore, Pillau lui montre le sens du sacrifice de « ces jeunes gens qui sont entrés dans le mal
30 1934, Esprit, articles (1932–1962). Sur une nouvelle de Jean Giono (novembre 1934)
35s ce qu’ils ont l’air de demander, et ce qu’on se montre si [p. 295] pressé de leur donner à bon marché. Ils s’expriment mal,
31 1934, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plans de réforme (octobre 1934)
36age des « hommes d’action » dont Jules Romains se montre si fier ? N’est-ce pas plutôt le verbiage et la logomachie des député
37des députés vis-à-vis desquels le même Romains se montre d’ailleurs non moins respectueux ? « Deux ou trois jeunes députés ont
32 1935, Foi et Vie, articles (1928–1977). Notes en marge de Nietzsche (mars 1935)
38lle de l’homme est bonne ou mauvaise. La foi nous montre qu’elle est mauvaise. Dans ce sens, il est vrai de dire : le christia
33 1935, Esprit, articles (1932–1962). Kasimir Edschmid, Destin allemand (mai 1935)
39 lui dans son délire. Une fois encore, Pillau lui montre le sens du sacrifice de « ces jeunes gens qui sont entrés dans le mal
34 1935, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Conversation avec un SA (décembre 1935)
40es. Je voudrais bien que la jeunesse française se montre un peu plus héroïque, moins exclusivement passionnée pour le cinéma e
35 1936, Esprit, articles (1932–1962). Vues sur C. F. Ramuz (mai 1936)
41ée n’a pas à signifier autre chose que ce qu’elle montre. Il n’y a rien à chercher sous la forme, qui ne peut être interprétée
36 1936, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). L’Art poétique ou Qu’il faut penser avec les mains (décembre 1936)
42 contraventions dans l’impunité générale. Claudel montre partout son parti pris, qui est de s’en tenir aux origines, et à cett
37 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. I. N’habitez pas les villes !
43e roi payât les ouvriers. L’Ancien Testament nous montre que le système de propriété chez les Juifs est presque communiste ! J
44tends je ne sais combien de temps, je n’ai pas de montre, mais c’est très long. Aucun bruit de voix dans la salle de la caisse
38 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
45s ce qu’ils ont l’air de demander, et ce qu’on se montre si pressé de leur donner à bon marché. Ils s’expriment mal, ils trahi
46aveu une contrepartie raisonnable. Il faut que je montre aussi les droits du général. [p. 193] Qu’est-ce que la politique, si
47es femmes à barbe et des veaux à deux têtes qu’on montre aux foires. On dit que nous avons trahi l’esprit : mais l’esprit n’a
39 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. III. L’été parisien
48s du quartier, alors que dans la société, l’on se montre au moins des têtes, en racontant de petites histoires… Ici on parle p
40 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
49contrepartie [p. 373] raisonnable. Il faut que je montre aussi les droits du général. Qu’est-ce que la politique, sinon le gén
50es femmes à barbe et des veaux à deux têtes qu’on montre aux foires. On dit que nous avons trahi l’esprit : mais l’esprit n’a
41 1937, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). N’habitez pas les villes (Extrait d’un Journal) (juillet 1937)
51tends je ne sais combien de temps, je n’ai pas de montre, mais c’est très long. Aucun bruit de voix dans la salle de la caisse
42 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
52 encore, par occasion, mon séminaire. Comme il se montre curieux de mes réactions vis-à-vis du régime, je l’emmène parfois à l
53rs. Je voudrais bien que la jeunesse française se montre un peu plus héroïque, moins exclusivement passionnée pour le cinéma e
54célèbre : Du sous-marin à la chaire. Elle nous le montre à Kiel, en janvier 1919, refusant à un supérieur d’aller livrer son U
55omme en Russie, c’est l’ici-bas qui a raison, qui montre enfin ce dont il est capable ! [p. 63] Qu’il est triste, le Horst We
43 1938, Esprit, articles (1932–1962). L’amour action, ou de la fidélité (novembre 1938)
56siblement de son « bonheur ». Alors que tout nous montre que cent mille [p. 237] essais ne seraient pas encore assez pour cons
44 1939, L’Amour et l’Occident (1972). II. Les origines religieuses du mythe
57istes, nous autres héritiers du xixe . Qu’on nous montre dans la nature, ou dans l’instinct, les esquisses grossières de faits
58et de son choix d’amour. L’expérience quotidienne montre bien que « l’amour embellit son objet », et que la beauté « officiell
45 1939, L’Amour et l’Occident (1972). III. Passion et mystique
59 l’apaisement. Plus elle est forte, moins elle se montre difficile quant aux objets qui peuvent la rassasier. Mais nous voyons
60que primitive. ⁂ Cependant, la conscience moderne montre une si grande répugnance à opérer ce renversement, qu’il est bon d’en
61te, et sur les chefs précis dont Otto le [p. 172] montre adversaire : savoir l’union essentielle et l’abandon des œuvres. On e
62aux yeux de Ruysbroek l’Admirable. ⁂ Ruysbroek se montre impitoyable contre celui qui fut son maître. Dans son Livre des douze
46 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
63ercs : c’est encore le chanoine Pétrarque qui lui montre la voie, en consacrant ses derniers chants à la louange de la Vierge
64 l’histoire des sectes gnostiques et manichéennes montre bien que l’abîme n’est pas infranchissable, surtout sur le plan de l’
65empêche point qu’au cinquième acte (Alidor) ne se montre encore passionné pour cette maîtresse, malgré la résolution qu’il ava
66vouloir vaincre. L’opinion — à laquelle Racine se montre si sensible — l’opinion est toujours avec Tristan contre le roi Marc,
47 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VI. Le mythe contre le mariage
67 : c’est [p. 317] par là qu’il nous intéresse. Il montre que les termes d’« amour » et de mariage sont pratiquement équivalent
48 1939, L’Amour et l’Occident (1972). VII. L’amour action, ou de la fidélité
68siblement de son « bonheur ». Alors que tout nous montre que cent mille essais ne seraient pas encore assez pour constituer le
49 1939, L’Amour et l’Occident (1972). Appendices
69cherches philosophiques, tomes IV et V.) L’auteur montre que, pour Sade, le mal est l’unique élément de la Nature. On lit dans
50 1940, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). Au sujet du Journal d’André Gide (janvier 1940)
70vais besoin de lui pour me ressaisir, et où je me montre dolent, geignant, pitoyable. » « Si plus tard on publie mon journal… 
51 1942, La Part du Diable (1982). I. L’Incognito et la révélation
71, ou les utiliser à contre-fin. La suite du récit montre bien que ce calcul lui-même allait à contre-fin. Pour avoir voulu pre
72vérité, le Diable n’est pas dangereux là où il se montre et nous fait peur, mais là seulement où nous ne savons pas le voir. I
52 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
73e ne le verrait même pas, à supposer qu’on le lui montre du doigt, car il faut le temps de bien regarder ces choses pour qu’el
74 accueille au sommet de notre ascension. Comme le montre l’histoire de la Tour de Babel qui est le grand mythe de notre temps.
75ence ou invoque le mystère, l’homme d’aujourd’hui montre une constante et masochiste propension à se vouloir irresponsable. To
76nt cette nuance d’obsession, et la facilité qu’on montre à y céder. C’est une sinistre aisance à s’avouer vaincu, à se reconna
77rieux, vous les perdrez et vous perdrez. Comme le montre l’histoire suivante. [p. 178] 55. La bastonnade (dessin animé) Ils
53 1942, La Part du Diable (1982). V. Le Bleu du Ciel
78ble, un refoulé ou un raseur. Mais la guerre nous montre autre chose. Quand une démocratie rougit de ses vertus, sur quelle fo
54 1944, Les Personnes du drame. I. Sagesse et folie de la personne — 3. Kierkegaard
79 vertu de l’absurde », sur le chemin que Dieu lui montre, — seul. Cette primauté de la foi sur les vérités qui font vivre, cet
80oint justement pour ces choses que ta doctrine te montre vaines ? Il faudrait cependant [p. 93] choisir. Ou bien tu crois à la
55 1944, Les Personnes du drame. II. Liberté et fatum — 5. Luther et la liberté de la personne
81ère Dieu est miséricordieux et juste, alors qu’il montre une si terrible colère et injustice, qu’aurions-nous besoin de la foi
56 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 6.. Le Journal d’André Gide
82vais besoin de lui pour me ressaisir, et où je me montre dolent, geignant, pitoyable ». « Si plus tard on publie mon journal… 
57 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — 7. Vues sur Ramuz
83ée n’a pas à signifier autre chose que ce qu’elle montre. Elle ne peut être interprétée que par ses relations organiques à d’a
58 1944, Les Personnes du drame. III. Sincérité et authenticité — III.3. L’Art poétique de Claudel
84 contraventions dans l’impunité générale. Claudel montre partout son parti-pris, qui est de s’en tenir aux origines, et à cett
59 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
85ée. Le seul autoportrait qui subsiste de lui nous montre, à la fin de sa vie, un regard doux et perspicace, un visage aigu de
60 1946, Journal des deux Mondes. 9. Voyage en Argentine
86logues de timbres-poste de mon enfance. On nous y montre des maisonnettes coupées en deux du faîte au sol, les moitiés restant
61 1946, Journal des deux Mondes. 13. Virginie
87simples millionnaires [p. 195] les plaisirs de la montre, du show off… Les milliardaires ont la simplicité des ducs. 14 octo
62 1946, Journal des deux Mondes. 15. Le choc de la paix
88oulons vers Albany. À la sortie de la ville il me montre un terrain d’aviation : — C’est moi qui ai fondé notre Air-Club, il y
63 1946, Foi et Vie, articles (1928–1977). Fédéralisme et œcuménisme (octobre 1946)
89olontés. 1. L’histoire du monde christianisé nous montre que les structures ecclésiastiques ont souvent précédé et prédétermin
64 1946, Esprit, articles (1932–1962). Épilogue (novembre 1946)
90ndustrie et des sciences appliquées dont ils font montre même quand ils viennent chez nous. Cette moitié de moi n’irait peut-ê
65 1947, Doctrine fabuleuse. 12. Le supplice de Tantale
91e nom va suivre. » À ce point, le notaire pose sa montre sur la table, elle marque onze heures et demie, et il attend les larm
66 1947, Vivre en Amérique. 4. Conseil à un Français pour vivre en Amérique
92nt qui se sait obéi en principe, travaille mieux, montre plus de scrupules et d’attention aux besoins véritables.   Familiari
93ux, parleurs, bien qu’ils ne redoute nullement la montre, le show off. Une éloquence étudiée, trop soutenue, met un écran de m
94ndustrie et des sciences appliquées dont ils font montre, même quand ils viennent chez nous. Cette moitié de moi n’irait peut-
67 1948, Suite neuchâteloise. I
95 : la Bible d’Ostervald, le chocolat Suchard, les montres, et le séjour de Rousseau. Certains ont entendu parler [p. 12] du jur
68 1952, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Culture et politique européenne (octobre 1952)
96lui que touchaient les libraires.) 5. La jeunesse montre peu d’intérêt pour la politique des partis, moins encore pour la poli
69 1953, La Confédération helvétique. 2. Les institutions politiques
97eure pas moins soumis à l’opinion publique, et se montre très soucieux de ne point la bousculer : fait d’autant plus remarquab
98Suisses savent bien qu’on ne fait pas marcher une montre avec des arguments sonores, mais au prix d’une application soutenue e
99 de la logique abstraite, suggèrent l’image d’une montre de précision, avec ce qu’il faut de tolérance entre les parties pour
70 1953, La Confédération helvétique. 3. Institutions et aspirations économiques
100ueillira plutôt de mettre au point la plus petite montre qu’on ait jamais vue. Car là où la série domine, tout tend à l’anonym
101chimique, 75 % des machines construites, 96 % des montres sont vendues à l’étranger. Ainsi les Suisses, si jalousement attachés
102employés s’élargit donc très rapidement, comme le montre un coup d’œil sur le tableau suivant : Sur 1000 francs de revenu nat
103nds se sont donné un secrétariat régional, qui se montre assez frondeur à l’égard du secrétariat central dont le siège est en
71 1953, La Confédération helvétique. 4. La famille et l’éducation
104ent militaire — sans exemple dans d’autres pays — montre à quel point l’État fait confiance au citoyen et redoute peu l’éventu
72 1953, La Confédération helvétique. 5. La vie religieuse
105décades, au sortir d’un état de guerre séculaire, montre ce qu’il est permis d’attendre d’un régime de liberté contrôlée, fond
73 1953, Preuves, articles (1951–1968). Deux princes danois : Kierkegaard et Hamlet (février 1953)
106drame de Shakespeare, et Kierkegaard tel qu’il se montre dans son premier ouvrage, L’Alternative : deux princes vraiment, deux
74 1954, Preuves, articles (1951–1968). Il n’y a pas de « musique moderne » (juillet 1954)
107d’unité que la nôtre. Aucune en tout cas n’a fait montre d’une volonté aussi délibérée de fuir toute apparence d’unité, non se
75 1954, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Éducation européenne (octobre-novembre 1954)
108 européenne, comme on l’a répété bien à tort ; il montre simplement qu’une partie d’un Parlement (devenue majorité grâce à l’a
76 1956, Preuves, articles (1951–1968). Les joyeux butors du Kremlin (août 1956)
109tivement » parlant. Pour peu que l’anticommuniste montre une certaine persévérance ou vigilance dans sa critique, il se verra
110onome en reniant le nom de Staline, mais qu’on se montre obéissant, d’une manière spontanée, aux plans remodelés de Moscou. On
77 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. Troisième partie. Où allons-nous ? — 11. Où l’Aventure et la Voie se rejoignent
111e j’ai tenté de le faire pour l’Aventure, et nous montre la cohérence (ou parfois les contradictions) des grandes options ou r
78 1957, Preuves, articles (1951–1968). Sur Voltaire (février 1957)
112ns y ajouter un prospectus vantant la qualité des montres de Ferney, ou des bas de soie que l’on filait dans sa fabrique. La pr
113es : vous serez servis… Vous aurez de très belles montres et de très mauvais vers quand il vous plaira. » En vingt ans, le vill
79 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Le rôle des festivals dans la vie culturelle de l’Europe [Commentaires] (mai 1957)
114 L’enquête en soi fut donc un franc succès ; elle montre à l’évidence que les problèmes posés par l’existence des festivals ti
115problème pratique une fois pour toutes. Mais cela montre en tout cas que le double souci de spécifier les programmes sans reno
80 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur un centre qui doit être partout (mai 1958)
116s montrer une erreur est sans profit si l’on n’en montre aussi les causes ou la « raison ». Le débat sur la Capitale paraît fr
81 1958, Preuves, articles (1951–1968). Sur le régime fédéraliste (I) (août 1958)
117d autre chose, sur ce chapitre. Quelque chose qui montre assez bien pourquoi le Français cultivé se méfie du fédéralisme. Voic
82 1958, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). La méthode culturelle, ou l’Europe par l’éducation des Européens (mai 1958)
118c la passion lucide de ceux qui luttent contre la montre, nous les résumerons comme suit : elle consiste à fomenter dans tous
83 1959, Preuves, articles (1951–1968). Sur une phrase du « Bloc-notes » (mars 1959)
119 Jules Feiffer, jeune dessinateur irrité. Il nous montre un bourgeois sérieux observant les ébats convulsifs d’un représentant
84 1959, Preuves, articles (1951–1968). Rudolf Kassner et la grandeur (juin 1959)
120. J’écrivais : Dans la mesure même où Kassner se montre disciple de Kierkegaard, sa pensée paraît réfractaire à toute descrip
85 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Henri Brugmans, Les Origines de la civilisation européenne (septembre 1959)
121ues pages nourries d’exemples frappants, Brugmans montre pourquoi l’on doit répondre non aux trois questions ; il établit que
86 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. Introduction. L’érotisme et les mythes de l’âme — b. Naissance de l’érotisme occidental
122e par l’émotion. Kierkegaard, dans l’Alternative, montre comment le christianisme, en apportant au monde le « principe positif
87 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. I. Première partie — 2. Deux princes danois. Kierkegaard et Hamlet
123drame de Shakespeare, et Kierkegaard tel qu’il se montre dans son premier ouvrage, L’Alternative : deux princes vraiment, deux
88 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 6. Rudolf Kassner et la grandeur humaine
124ère approche. ⁂ Dans la mesure même où Kassner se montre disciple de Kierkegaard, sa pensée paraît réfractaire à toute descrip
89 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 7. La personne, l’ange et l’absolu ou Le dialogue Occident-Orient
125(l’hérédité, l’équilibre endocrinien), et nous le montre d’autant plus distinct, dans sa fonction centrale, totalisante, dans
90 1961, Comme toi-même. Essais sur les mythes de l’amour. II. Deuxième partie — 8. L’amour même
126 l’âme de ceux qu’on massacrait, et comme nous le montre aujourd’hui la « vertu » des États totalitaires. Celui qui [p. 248] n
127péra, Don Juan n’est plus qu’un corps, qu’on nous montre mangeant, buvant et célébrant les femmes. L’esprit entièrement refoul
91 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.2. Le mythe de l’enlèvement d’Europe
128n de la mer blanchissante, ébranleur de la terre, montre-toi pour moi bienveillant, toi qu’il me semble voir diriger cette tra
129e, mais s’il est amené à sexe dissemblable, il se montre être de chaleur extrême, toutefois en après chaste et modéré. Tel est
92 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. I. Les Origines d’Hésiode à Charlemagne, (du ixe siècle av. J.-C. au xie siècle de notre ère) — I.7. De la géographie à l’histoire
130u 24, 27 : Comme l’éclair part de l’Orient et se montre jusqu’en Occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’Homme. Ce thè
131 Isidore de Séville, dans son Histoire des Goths, montre [p. 47] tous les peuples de l’Europe tremblant devant eux (Hos Euro
93 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
132e ! Mais cette disposition ne suffit pas. Du Bois montre par un exemple détaillé — celui du Duc de Bourgogne — comment on vain
94 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.4. « Têtes de Turcs »
133u, à elle-même, et quand l’art est supprimé ou se montre impuissant, elle réclame impérieusement ce qui lui appartient. Si le
95 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.2. L’Europe des lumières
134lonais sont restés libres. Grand exemple qui vous montre comment vous pouvez braver la puissance et l’ambition de vos voisins.
96 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
135qui fit pleurer plusieurs générations : il ne s’y montre pas seulement le précurseur du romantisme, mais aussi des auteurs du
97 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. IV. L’Ère de la Révolution de Kant à Hegel — IV.2. Plans d’union européenne contemporains de la Révolution
136sidère la méchanceté de la nature humaine, qui se montre à nu dans les libres relations des peuples entre eux (alors que, dans
98 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VII. L’Ère des fédérations. De l’Unité de culture à l’union politique — VII.1. Les sources vives
137. Un philosophe des Sciences, Louis Rougier, nous montre un Prométhée européen 282  : Toynbee prétend qu’il y a toujours un m
99 1961, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). La personne, l’ange et l’absolu, ou le dialogue Occident-Orient (avril 1961)
138té, l’équilibre endocrinien), [p. 588] et nous le montre d’autant plus distinct, dans sa fonction centrale, totalisante, dans
100 1964, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Stage d’Oosterbeek (septembre 1964)
139 des États différents. Je voudrais enfin qu’on me montre comment, dans une Europe politiquement unie, les régions naturelles d