1 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
1ors si hauts où l’on devine à tâtons des armoires monumentales. Dans une chambre froide il s’est couché en grelottant. Mais à traver
2 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.3. Châteaux en Prusse
2rèves, dans les blés. Midi. Au haut de l’escalier monumental, — une armature de fer forgé supportant des marches de marbre, — un c
3 1933, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Histoires du monde, s’il vous plaît ! » (janvier 1933)
3nées de l’après-guerre, illustrées par les livres monumentaux de Spengler (Le Déclin de l’Occident) et du comte Keyserling. Il faut
4 1934, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Une histoire de la Réforme en France (15 décembre 1934)
4ux que je me sente le droit de formuler devant sa monumentale Histoire de la Réforme française. Plus encore que le premier tome de
5 1935, Les Nouvelles littéraires, articles (1933–1972). Trois traités de Jean Calvin (20 juillet 1935)
5. D’où la jeunesse de cette langue et sa sobriété monumentale. Là encore, la leçon de Calvin serait celle d’un retour aux origines.
6 1935, Esprit, articles (1932–1962). « L’Esprit n’a pas son palais » (octobre 1935)
6pour parler littéralement, dans son excès le plus monumental. Or il se trouve, par une sorte de chance, que l’article du député n’
7 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.11. La mesure nationale-socialiste
7uration d’un Troisième Empire religieux, synthèse monumentale et invincible de la force et du rêve obscur des masses. [p. 107] ⁂ « 
8 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.13 Commune mesure et acte de foi
8ation : celle de l’échec d’une mesure rigoureuse, monumentale, effectivement commune, mais partielle. J’ai critiqué ailleurs la max
9 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.1. La pensée prolétarisée
9le. Il s’agit de fonder maintenant une hiérarchie monumentale, et il s’agit de lui soumettre nos jugements les plus intimes avec un
10 1936, Penser avec les mains (1972). II. Penser avec les mains — II.2. Éléments d’une morale de la pensée
10nt entrevoit pour la première fois cette évidence monumentale : que tout notre désordre vient de ce que les centres auxquels se rap
11 1936, Esprit, articles (1932–1962). Francfort, 16 mars 1936 (avril 1936)
11e politique, mais de religion, mais de cérémonies monumentales et sacrales en l’honneur d’un Dieu nouveau, l’âme de la masse, l’obsc
12 1936, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Plébiscite et démocratie (avril 1936)
12ent logiquement apparaître soit comme un truquage monumental, soit comme une manifestation de puissance d’un parti, au moins super
13 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
13n bois de châtaigniers. On y accède par une rampe monumentale coupée régulièrement de marches nobles. La rampe conduit à une vaste
14 1937, Esprit, articles (1932–1962). Journal d’un intellectuel en chômage (fragments) (juin 1937)
14n bois de châtaigniers. On y accède par une rampe monumentale coupée régulièrement de marches nobles. La rampe conduit à une vaste
15 1937, Bulletin de la Guilde du Livre, articles (1937–1948). Pages inédites du Journal d’un intellectuel en chômage (octobre 1937)
15viendra pour l’été, elle se heurtera à ce sommier monumental dans sa pose scandaleuse, et ma réputation sera faite ! Fuyons, fuyon
16 1938, Journal d’Allemagne. ii. Plébiscite et démocratie. (À propos des « élections » au Reichstag, 29 mars 1936)
16ent logiquement apparaître soit comme un truquage monumental, soit comme une manifestation de puissance au moins superflue. Les « 
17 1939, L’Amour et l’Occident (1972). I. Le mythe de Tristan
17s sa violence primitive et sacrée, dans sa pureté monumentale, comme une ironie salutaire sur nos complaisances tortueuses et sur n
18 1939, L’Amour et l’Occident (1972). IV. Le mythe dans la littérature
18 son message. ⁂ Le drame débute par une évocation monumentale des puissances qui gouvernent le monde du jour : haine, orgueil, et v
19 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
19ied sur les vieilles bases spirituelles, rudes et monumentales, posées par les Pères de l’Église, des Apôtres jusqu’à Luther. Devant
20 1947, Doctrine fabuleuse. 13. La fin du monde
20 du mot sacrement de toute la création, son terme monumental à la gloire du Dieu Tout-Puissant, — l’Amen du Temps qui s’agenouille
21 1953, La Confédération helvétique. 1. Le peuple et son histoire
21ue sa plus grande gloire. Quelques individualités monumentales s’en détachent : Nicolas de Flue, le cardinal Mathieu Schiner, Zwingl
22 1957, L’Aventure occidentale de l’homme. I. Première partie. La Voie et l’Aventure — 1. Où les voies se séparent
22u. Atténuée en Europe par toutes les subsistances monumentales et religieuses du Moyen Âge, elle éclate aux États-Unis, dont le pass
23 1959, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Carlo Curcio, Europa, Storia di un’idea (septembre 1959)
23militant, aussi lucide que passionné, cet ouvrage monumental se lit sans un instant d’ennui ou de fatigue. Il nous mène du mythe g
24 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Avant-propos
24 citer au premier rang Gonzague de Reynold et son monumental ouvrage en 8 volumes sur la Formation de l’Europe. Puis Carlo Curcio
25 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. II. Prises de conscience européennes. De Pierre de Bois à l’Abbé de Saint-Pierre, (xive au xixe siècle) — II.2. Premiers plans d’union
25alyse proposée par Chr. L. Lange dans son ouvrage monumental. Pour Pierre Du Bois comme pour Dante et Marsile de Padoue, la paix e
26 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
26ne redoutable tradition par le titre de l’ouvrage monumental dont il nous dit aux dernières lignes qu’il a « occupé et amusé vingt
27 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. I. Le paysage historique, ou comment se forme une fédération — I.2. « L’histoire suisse commence avec Guillaume Tell »
27rticipé avec une ardeur créatrice dont les traces monumentales restent visibles de nos jours. Et cependant, lorsque, en 1308, l’avoc
28 1965, La Suisse ou l’histoire d’un peuple heureux. III. La morale quotidienne et le climat de culture ou comment on vit dans une fédération
28de les autres sculpteurs suisses, dont les œuvres monumentales, métalliques, granitiques et abstraites jalonnaient la « Voie suisse 
29 1974, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). C.J.B. l’Européen, 1891-1974 (printemps 1974)
29eur de son pays : il faut relire non seulement le monumental Richelieu de l’âge mûr, mais ce Voyage d’Asie mineure, qui date de 19
30 1977, L’Avenir est notre affaire. I. Système de la crise — 1. La religion de la croissance
30nt nous parlent de bons apôtres, mais une duperie monumentale, dont on ne peut plus guère douter qu’elle réponde à certaines volont