1 1928, Articles divers (1924–1930). Un soir à Vienne avec Gérard (24 mars 1928)
1eurs sens fatigués et épaissis. Regardez ces yeux mornes, ou luisants de concupiscences élémentaires : Ce sont vos contemporai
2 1930, Foi et Vie, articles (1928–1977). « Pour un humanisme nouveau » [Réponse à une enquête] (1930)
2ntimidés. Et nous vîmes le matérialisme mener son morne triomphe. Certes, la plupart de nos philosophies, officiellement, l’o
3 1930, Articles divers (1924–1930). Au sujet « d’un certain esprit français » (1er mai 1930)
3ement la « mesure » parisienne — physiologique et morne — que le fait même de s’y essayer définit ce qu’on nomme à Paris prét
4 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Sécularisme (mars 1931)
4d’orgueil que le siècle entonne pour annoncer son morne triomphe : « Vous n’avez pas su conjurer la malédiction du monde mode
5 1931, Foi et Vie, articles (1928–1977). Littérature alpestre (juillet 1931)
5ées, seul avec la nature dans une sorte d’ivresse morne, il parvenait à oublier la fuite des heures et de la vie : l’existenc
6 1932, Le Paysan du Danube. I. Le Paysan du Danube — I.1. Un soir à Vienne avec Gérard
6eurs sens fatigués et épaissis. Regardez ces yeux mornes, ou luisants de concupiscences élémentaires : Ce sont vos contemporai
7 1932, Le Paysan du Danube. II. La lenteur des choses — II.2. Petit journal de Souabe
7ne langue brusque et de mauvaise humeur, les yeux mornes ou trop brillants ; ou lisent des feuilles communistes. Le « Bummelzu
8 1932, Foi et Vie, articles (1928–1977). Romanciers protestants (janvier 1932)
8livré à lui-même, c’est-à-dire à son pire ennemi. Morne triomphe de l’analyse psychologique. Un siècle de ce régime suffit à
9 1932, Hic et Nunc, articles (1932–1936). Principe d’une politique du pessimisme actif (novembre 1932)
9hemine l’espèce vers un équilibre final, réplique morne et désespérée du millenium chrétien. Nous n’en sommes pas là : Hic et
10 1932, La Nouvelle Revue française, articles (1931–1961). À prendre ou à tuer (décembre 1932)
10ves, acheminant l’espèce vers un équilibre final, morne réplique du millénium chrétien. Les autres, avec Proudhon, refusent t
11 1933, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Liberté ou chômage ? (mai 1933)
11 travail, droit au loisir, on sait en 1933 à quel morne cauchemar aux sursauts de mitraille conduisent ces deux revendication
12 1934, Politique de la Personne (1946). II. Principes d’une politique du pessimisme actif — 5. Sur la devise du Taciturne
12es, il achemine l’espèce vers un équilibre final, morne réplique du millenium chrétien. Nous voici donc en face de deux solut
13 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — i. Liberté ou chômage ?
13 travail, droit au loisir, on sait en 1933 à quel morne cauchemar aux sursauts de mitraille conduisent ces deux revendication
14 1936, Penser avec les mains (1972). I. La commune mesure — I.3. Fatalités du rationalisme bourgeois
14la raison finale du communisme et sur la fatalité morne qu’elle comporte : la réduction de l’homme à des mesures chiffrées.  
15 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (III) : Mission civique de la culture (1er mars 1937)
15adis artificiels, des compensations illusoires au morne train-train de la vie. Ainsi le public perd l’habitude de demander au
16 1938, Journal d’Allemagne. 1. Journal (1935-1936)
16fragments de chœurs désordonnés, haineux. Silence morne. Alors une voix plus claire s’élève : « Mais la vieille légende germa
17 1942, La Part du Diable (1982). IV. Le Diable dans nos Dieux et dans nos maladies
17n mal. Défiguré par sa raclée, il ouvrit des yeux mornes et dit : — Je t’aime encore, épargne-moi. Elle se détourna pour cache
18 1946, Journal des deux Mondes. 4. Puisque je suis un militaire…
18’un feu de branches mortes, à la lisière du bois, mornes et ronchonneurs. J’essaye de les réconforter. Réprobation muette. L’u
19 1956, Preuves, articles (1951–1968). Sur le rêve des sciences (décembre 1956)
19s », c’est-à-dire du dix-neuvième siècle et de sa morne dialectique des classes : il a vu son Double effrayant dans les rues
20 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. III. L’ère des philosophes. De Leibniz à Condorcet — III.3. Évolution : vers le progrès ou vers la décadence ?
20s aujourd’hui solitaires. En ces murs où règne un morne silence, retentissaient sans cesse le bruit des arts, et les cris d’a
21 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. Appendice. Manifestes pour l’union européenne, (de 1922 à 1960)
21une Babel de voix confuses ; parmi les vaincus le morne silence du désespoir. N’était la générosité des États-Unis, qui ont c