1 1934, Politique de la Personne (1946). I. Primauté du spirituel ? — 3. Précédence ou primauté de l’économique dans le marxisme ? (Introduction à un débat dans un cercle privé)
1n a-t-on vu apparaître, au cours de l’an 1932, un mot d’ordre assez nouveau parmi les communistes. On s’est mis à citer les textes
2 1934, Politique de la Personne (1946). V. À la fois libre et engagé — Le protestantisme créateur de personnes
2s au grand public. Il n’en reste pas moins que le mot d’ordre « Défense de la personne humaine » est devenu le slogan par excellenc
3que Louis XIV révoque l’Édit de Nantes, au nom du mot d’ordre unitaire : une foi, une loi, un roi. Et l’on célébrera « la France to
3 1934, Politique de la Personne (1946). Appendices — v. Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels)
4téressée ». C’est alors qu’on lança parmi nous le mot d’ordre : « Défense de la Culture ». [p. 261] Toute la confusion vient de là
4 1935, Le Semeur, articles (1933–1949). La cité (avril-mai 1935)
5sure de l’homme concret, de la personne, voilà le mot d’ordre du personnalisme ; voilà son but, à la fois politique, économique et
5 1937, Journal d’un intellectuel en chômage. II. Pauvre province
6leur peine depuis 89 ! Oui, dis-je, ce symbolique mot d’ordre sera donné comme un soufflet à la Réaction insolente : « Place aux Vi
6 1937, Esprit, articles (1932–1962). Paul Vaillant-Couturier, Au service de l’Esprit (février 1937)
7» du Parti (p. 16) — curieusement appuyées par ce mot d’ordre qu’on lit p. 10 : « Ni Rome, ni Berlin, ni Moscou ! » — laissent peu
7 1937, Journal de Genève, articles (1926–1982). Condition de l’écrivain (I) (15 février 1937)
8e parti communiste, ont adopté depuis deux ans le mot d’ordre Défense de la culture. Ce qui n’a pas manqué de leur attirer de nombr
8 1938, L’Ordre nouveau, articles (1933–1938). Trop d’irresponsables s’engagent ! (Responsabilité des intellectuels) (juin 1938)
9téressée ». C’est alors qu’on lança parmi nous le mot d’ordre : « Défense de la Culture ». Toute la confusion vient de là. Car la
9 1940, Mission ou démission de la Suisse. 1. Le protestantisme créateur de personnes
10s au grand public. Il n’en reste pas moins que le mot d’ordre « Défense de la personne humaine » est devenu le slogan par excellenc
11que Louis XIV révoque l’Édit de Nantes, au nom du mot d’ordre unitaire : une foi, une loi, un roi. Et l’on célébrera « la France to
12politiques, c’est-à-dire au césaro-papisme. Si le mot d’ordre « Suisse chrétienne » doit être lancé, ce ne peut être que par les Ég
10 1941, Journal de Genève, articles (1926–1982). Veille d’élection présidentielle (14 novembre 1940)
13imité des Américains se reformera toujours sur le mot d’ordre : démocratie. Car « démocratie », dans ce pays, n’est pas un terme us
11 1946, Combat, articles (1946–1950). Les intellectuels sont-ils responsables ? (5 juillet 1946)
14téressée ». C’est alors qu’on lança parmi nous le mot d’ordre : « Défense de la Culture ». Toute la confusion vient de là. Car la
12 1948, L’Europe en jeu. Trois discours suivis de Documents de La Haye. II
15lles parlent clairement, et d’ordonner pour qu’un mot d’ordre s’en dégage. Quelques faits La fédération de l’Europe est inscrite da
13 1949, La Revue de Paris, articles (1937–1969). Découverte de l’Europe (octobre 1949)
16 individuellement. Et l’on n’a pas remarqué qu’un mot d’ordre national — s’il en fut jamais donné — ait été suivi même par les Brit
14 1957, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Aux racines de l’Europe de demain (avril 1957)
17l’Europe, c’est d’abord faire des Européens ». Ce mot d’ordre, illustré et commenté tout au long du numéro de notre Bulletin consac
15 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. V. L’Ère des nations, (de 1848 à 1914)
18courtes ruses. Né d’une angoisse prémonitoire, le mot d’ordre des « États-Unis d’Europe » n’est en somme qu’un idéal de compensatio
16 1961, Vingt-huit siècles d’Europe. VI. L’Europe en question : de Spengler à Ortega — VI.2. Crépuscule ou nouvelle aurore ?
19mouvement personnaliste qui, dès 1933, lançait le mot d’ordre de « l’engagement », c’est-à-dire, à ce moment-là, du refus de la dém
17 1962, Gazette de Lausanne, articles (1940–1984). L’Europe est d’abord une culture (30 juin 1962)
20urope des patries ». (Par malheur, l’auteur de ce mot d’ordre, M. Debré, ne pensait qu’à l’Europe des États, qui est tout à fait au
18 1970, Le Cheminement des esprits. III. Champs d’activité — III.4. Université et universalité dans l’Europe d’aujourd’hui
21aissent et s’admettent. Déjà l’intégration est le mot d’ordre. Demain ce sera le métissage universel, après un certain nombre de co
19 1971, Bulletin du Centre européen de la culture, articles (1951–1977). Dépolitiser la politique (printemps 1971)
22olétariat ? Ou bien ne faites-vous que répéter un mot d’ordre du siècle passé ? Entretenir la haine qui pousse à la révolte (tendan
20 1977, L’Avenir est notre affaire. III. Repartir de l’Homme — 15. Stratégie
23olétariat ? Ou bien ne faites-vous que répéter un mot d’ordre du siècle passé ? Entretenir la haine qui pousse à la révolte (tendan